Macha’Allah 34


FavoriteLoadingAjouter aux favoris
Elle est belle... vraiment belle !
Pour ne pas attirer l'œil sur elle, il y a en arabe une expression heureuse ou religieuse, on doit dire : "telle fut la volonté de Dieu" à chaque fois que l'on déclare : il est beau, elle est belle.
Ça protège des malins génies.
Ça signifie que tu t'en souviens...
Tu te rappelles que c'est par l'idée du beau que les choses belles sont belles
En grec on dit : « to kalô ta kala kala »
En arabe "Macha'allah": Telle fut la volonté de Dieu
Que la beauté soit
Que nous soyons sensibles à la beauté
Jusqu'à remercier celui qui l'a créée
Devant le beau, on se rappelle de lui, on se rappelle à lui.
Qu'il est beau, qu'elle est belle...
Je songe à mes enfants...
Je ferme les yeux et je rends grâce à DieuQu'est-ce que le beau ? La beauté ?
Une idée ? Un idéal ?
Je dirais plutôt : une semence divine
Qui donne à l'être, une bonne mine
Ça me rappelle le mot d'une peintre italien qui disait que "la beauté était la somme de tous les éléments, s'harmonisant de telle sorte que rien ne devait être ajouté, enlevé ou changé".
Rien à ajouter... rien à enlever... rien à changer...
Qui a dit mieux sur la beauté... ça m'émeut et je ne peux m'empêcher de dire : "telle fut la volonté de Dieu".
Rien à ajouter, rien à enlever, rien à changer...
C'est ce qui est beau dans la beauté... cette perfection qui rappelle à toutes les créatures qu'il y a un Créateur.

 

Share Button


34 commentaires sur “Macha’Allah

  • avatar
    A-R

    Que la beauté soit. Macha’allah ! La beauté « vous va comme un gant », Personne. Et à vos enfants aussi. Ils sont bénis des dieux.

    La beauté seule, quel dommage !

    Mais toutes les fées se sont penchées sur votre berceau, et puis, comme pour prolonger cette grâce, sur ceux de vos enfants. « la beauté était la somme de tous les éléments, s’harmonisant de telle sorte que rien ne devait être ajouté, enlevé ou changé ».

    On pourrait croire qu’il manquait Mercure-Hermes parmi vos génies. Mais non. Il n’est le dieu du commerce qu’accessoirement parmi ses nombreux talents. Parce que chez les anciens, on ignorait totalement l’esprit capitaliste…

  • avatar
    Mohammed Mesmoudi

    Par : SHEIKH SIDI MOHAMED BEN MOHAMED EL HARRAK EL HASSANI (1772-1845)

    Serais-tu en quête de Leïla * , alors qu’Elle se manifeste en toi ? La prendrais-tu pour un Autre, alors qu’Elle n’est autre que toi ?

    Cela est une évidente niaiserie dans la religion de l’Amour. Sois circonspect, l’Autre est la rupture même !

    Ne L’as-tu point aperçue déployer Sa beauté sur toi ? Elle se serait évanouie, si Elle ne procédait de toi-même ?

    Tu La sommes de se rapprocher, alors qu’Elle est ta totalité. La voilà qui s’incline, qu’Elle te chérit et t’affectionne.

    Sa rencontre est très précieuse. Seul accède à Son amour celui qui perçoit un sens dépourvu d’identité.

    Je suis tellement épris d’Elle que je suis anéanti par Son amour. Elle aurait dit vrai si Elle jurait que j’étais Elle.

    J’ai induit les hommes en erreur sur Son compte, après que je me fusse assuré de Sa présence en mon sein.

    A cause de ma jalousie extrême, je L’ai dissimulée sous l’étoffe de mes Univers, à l’abri des envieux et de moi-même.

    Elle est extrêmement belle. Telle est apparue la lumière de Son visage à un aveugle qui désormais discerne tous les atomes.

    Elle se revêt de tous les atours de la grâce. Les amoureux L’adorent, où qu’Elle se manifeste.

    Mon impatience à Son égard se délie en fervent amour. Je n’accepte dorénavant que de purs liens.

    Parmi les amoureux, qui pourrait égaler ma passion envers Elle ou atteindre mon rang ?

  • avatar
    jacou

    Très belle expression de la beauté par Personne .

    A-R
    Mercure-Hermes Trismégiste est le symbole de l’intellect raffiné, du supramental ( les deux ailes de chaque côté du casque ) il est porteur du rayon vert de la création ( les tables d’émeraude ) celui de la connaissance et de la médecine figuré par le caducée* négligemment posé près de lui . Comme vous l’avez si bien relevé , tout dans son attitude exprime le raplapla de ce qu’est devenu l’être humain, son intellect raffiné est devenu un gloubiboulga mental , son énergie vitale circulant dans la colonne vertébrale ( le caducée ) en dehors de lui .
    Il est grand temps que l’être humain se réveille à ce pourquoi il s’est incarné : manifester la splendeur de sa divine réalité .

    *caducée
    Le caducée a un axe, deux lignes s’élevant en « un mouvement de spirales entrelacées », cinq renflements. Il représente la structure occulte de l’anatomie humaine, telle que la voient le Tantra-Yoga et le Kundalinî Yoga. Le bâton central est le canal (nâdî) médian sushumnâ, à l’intérieur de la moelle épinière ; le long de ce canal, qui est « l’axe de la colonne vertébrale », s’élève l’énergie kundalinî ; les deux serpents sont les deux canaux Idâ, « polarisé négativement et lié à la Lune », et Pingalâ, « polarisé positivement et lié au Soleil » ; de haut en bas, pour les cinq renflements : cerveau (hémisphère droit et gauche), poumons (poumon gauche, cœur ; poumon droit), foie et rate (foie à droite, rate à gauche), rein (rein gauche, rein droit), glandes génitales (glande à droite, glande à gauche).
    « D’après la Science initiatique, deux courants partent des hémisphères droit et gauche du cerveau et descendent en passant alternativement de part et d’autre de la colonne vertébrale. Le courant qui part de l’hémisphère droit du cerveau passe par le poumon gauche et le cœur, se dirige vers le foie, passe ensuite par le rein gauche et la glande génitale droite, puis se rend dans la jambe droite. Le second courant part de l’hémisphère gauche du cerveau, se rend au poumon droit, puis dans la rate et de là dans le rein droit, puis dans la glande génitale gauche et la jambe gauche. Ces courants se croisent donc et, à chaque croisement, s’opère le passage du positif au négatif, du masculin au féminin, et inversement. »

  • avatar
    Tony

    ouaip c est du bonbon
    la beauté dégage une énergie , on la trouve partout et de différente manière

  • avatar
    Pascal

    Une très belle vision sur la beauté.

    To kalô ta kala kala, Macha’allah !

    En faisant une ptite recherche sur « to kalô ta kala kala », la notion de beauté, je suis tombé sur : Introduction à la philosophie esthétique : http://www.jdarriulat.net/Introductionphiloesth/PhiloModerne/RevolEsthet.html
    qui se penche sur l’évolution de l’idée du beau, l’expérience esthétique, de l’idée et de la connaissance sensible.

    *

    Grâce au ciel sculpteur,
    Entre le vide,
    Prennent forme les fleurs ;
    Entre les rochers,
    L’esprit forge, se guide ;
    Entre les vagues,
    La musique se compose ;
    Entre les rives,
    L’histoire se rencontre ;
    Entre les airs,
    La beauté résonne ;
    Grâce au souffle étoilé.

    Macha’allah !

  • avatar
    Revue de presse

    Shérazade Mohamed
    Macha »Allah , vous me touchez par votre culture

    Samy Bacha
    C’est beau ma belle. Merci. En arabe on dit aussi : »Dieu et beau et aime la beauté ».

    Ra ZE-wize JOb
    Macha’Allah, belle dans les idéés, belle tout simplement. Un admirateur depuis le Senegal

    Abdou Sendali
    « Macha’allah »!!

    Ziryeb Kandi
    Vous êtes la plus belle !

    Mohamed Mohamed
    Macha »Allah

    Abder Toussad
    quelle belle définition de la beauté.ma chaa allah.

    Gilb’r L’Apocléolypse
    Créatures < Création < Créateur CCC 333

    Kamel Mohammedi
    Personne Macha’Allah tu est trop belle !!!

    Olivier Vincent
    Quelle richesse d’esprit, tu la portes admirablement !!

    Symohamed Ennebet
    excellent

    Abdellatif Benbakir
    Entre autres  » Allah est Beau et aime la Beauté  » ……’’ ان الله جميل ويجب الجمال ’’ et il nous faut juste remarquer , que la Beauté est un souffle de Dieu ….

    Hamid Ali
    Masha Allah une oeuvre qui vous fera entrer au paradis in cha Allah

    Shérazade Mohamed
    macha »Allah a vos mots et votre texte , Lejournal Depersonne

    Marc-Antoine Quatremer
    Très beau

    Muccho Pitcho
    Et Les handicapes machallah aussi ? agtcgtcLaBEAUTEEStRELATIVEagtcgtacgt) mach adn mach la sculupture naturel ok ok a demain … La beaute est relative Mais selon mon poin d vu tu possede une belle beaute expressive d une belle beaute spirituel … Et le plus beau nez assorti sur les plus belle yeux dans le monde entier et les plus beau dents assorti sur le plus beau sourire lol

    Grandchtroumf Bleu
    tres beau Macha Allah

    James Pasteur
    La beauté c’est la perception sous anesthésie

    Sebola Marc
    l’imperfection fait aussi partie de la beauté elle l’illumine même

    Rostom Djamel
    Tbarek Allah Alik !

    Abdel Lelehneb
    merci, macha ALLAH

    Enora Éden
    Machalah

    Driss Ankaze
    Machaallah Lou Personne simplement géniale

    Rami Mjb
    Mach’Allah. Vos mots sont touchants et pleins de sens.

    Ken Yoshimura
    Y’a pas à dire Personne, ton art éclaire les profanes et émeut les initiés, Mash Allah et merci

    Philosophiæ D. De Qualité
    La perfection visible à travers les imperfections…à l’image du diamant!

    Driss Ankaze
    Les arabes disent ausSI ° Dieu est beau et il aime la beauté°

    Yamina Sebaa
    Masha’allah

    Riad Ha
    Magnifique Masha’Allah

    Marc-Antoine Quatremer
    La beauté d’une femme (physique) est un devoir pour elle d’etre impeccable, de parts ce don de représenter la Beauté divine.

    Claude Dano
    Vous semblez si cultivée!! Si la perfection existe, alors je suis en enfer, et nombre me souhaitent de griller lentement. C’est si injuste.

  • avatar
    A-R

    @Jacou

    Votre culture initiatique est le seul réel bien multiculturel partageable sans conflit. C’est toujours une source ou puiser. Le reste, de l’ordre domestique, recettes, différences vestimentaires, croyances, coûtumes, donne une soupe à la grimace indigeste pour tout le onde qui finit mal. De quel droit nous impose-t-on les habitudes des autres de l’extérieur : c’est révoltant ! Que tous puisent aux sources de l’esprit, c’est le seul monde partageable sans guerre.

  • avatar
    Revue de presse

    « Le billet d’aujourd’hui du Poétiste.

    Beauté : Arrêt sur image.

    Où la beauté est seule est la mort. La beauté vue d’emblée est suspecte. La beauté en paraissant ostensiblement est le spectre hideux de la vanité du monde. Il y a en chaque homme un proxénète qui veut acheter la beauté et la réduire à l’esclavage, à l’objet consommé. Cette idolâtrie est fatale à une kyrielle de Narcisse qui veulent se faire l’âme belle par personne interposée. Autre valeur possède une « belle personne » ; je crois que c’est le premier compliment que j’aie fait à Dame Personne et je n’en démords pas, je ne voudrais complimenter ce qui n’est qu’un complément. Imaginons un invité faisant obstinément l’apologie de la cerise sur le gâteau il serait ridicule. Un tableau, une belle image, flatte le regard, on se rassure de l’avoir toujours sous les yeux. On ne flatte ni la beauté apparente des tyrans, ni pas la beauté intérieure des humbles personnes, on se tait devant la beauté, de peur de la troubler.

    Les marchands de tableaux font commerce d’une beauté dont ils ne perçoivent principalement que l’aspect pécuniaire qui les fait vibrer, l’art est une valeur boursière sure, on en a besoin pour se la jouer au-dessus du panier, paraître instruit et respectable. Tout est dans le regard, intéressé ou non ; on aime les mandalas, l’art éphémère quand on s’émerveille de tout ce que nous offre la nature. Le mot est lâché : « offrande » : heureux celui qui reçoit un cadeau correspondant à ses affinités artistiques, il y verra la délicate attention de l’ami qui le connaît, qui ne vient pas avec le premier bibelot fabriqué en série, vendu dans les supermarchés. Son choix judicieux aura tenu compte du lien, de l’amitié réelle, autrement dit, le cadeau ne sera ni un objet, ni une image figée mais le témoignage d’une vie partagée, d’une convivialité. La beauté n’appartient à personne ; ceux qui l’accaparent en détruisent la véritable valeur, la soustraient et ils partent avec une boîte vide.

    Il ne manque pas de chef d’œuvre à regarder sans les mettre dans un coffre particulier quand on a le sens du bien commun. Il existe des musées où l’on peut passer des heures à distinguer l’étonnante diversité de la beauté qui contient à sa base la clarté intérieure de l’artiste : de ce fait, même une « nature morte » est vivante, un vivant témoignage. La sophistication de la beauté vanité est telle qu’elle nous ferait croire qu’elle a une profondeur Entre la cérémonie des Césars et le film : « la merveilleuse histoire du temps », je n’ai vu que le film. Les superlatifs dont on se gratifie dans ces cérémonies et le cinéma en particulier, c’est du cinéma « in live » pourrait-on dire. Chez soi, remercier le ciel d’avoir de beaux enfants, c’est remercier du cadeau de jolies plantes sur lesquelles on portera toute notre attention, mais attention ! Là aussi l’enfant est une personne distincte, étrangère, un enfant qu’il faudra laisser partir comme le peintre laisse partir son tableau pour une autre vie.

    Je pense à la beauté d’une femme, d’un mannequin comme il s’en fabrique « à l’appel » pour la mode, c’est une question d’enveloppe, de peau, de taille ; il convient d’entrer dans le moule qui fait la conformité. Navrante conformité de l’image. La beauté a ses canons, raison de plus pour s’en méfier si elle est mauvaise séduction. Tu viens chéri ! Ce n’est jamais une sorcière qui nous dit ça. Autre chose est la bonne séduction de la beauté la plus subtile qui se fout de l’apparence, cache ses qualités pudiquement, s’excusant presque de ne pas correspondre aux exigences de la mode, du modèle standard. Ne le dites à personne : j’ai des amies qui se foutent de leur apparence et cependant, leur beauté éclate de l’intérieur. Je voudrais vous les présenter, à commencer par l’une d’elles qui est complètement dépendante, atteinte d’une maladie dégénérative ; son sourire vous illumine. Où diantre a-t-elle trouvé cet éclat ? Quand la beauté a une telle intensité, on ne pense plus à l’esthétique !

    Comment donc la beauté peut-elle nous ravir ? Devons-nous sortir des sentiers battus pour la découvrir, la représenter nue, comme la vérité ? Quelle clarté en nous, nous la fait regarder pudiquement sans l’offenser, sans qu’elle soit obligée de fuir. La beauté, intrinsèquement, est la beauté de l’âme, au-delà de l’image, c’est elle qui sublime l’image afin qu’on ne lâche pas la proie pour l’ombre. Il va sans dire, mais je le dis quand-même que si nous aspirons à un monde meilleur, nous pensons qu’il puisse être encore plus beau que celui en lequel nous vivons, c’est dire si cette beauté transcendante est proche de la foi. On voit ces jours, des iconoclastes détruire des œuvres d’art ; la barbarie, la vulgarité, d’Est en Ouest, polluent le climat sur terre. N’est-ce pas le signe d’une volonté de détruire ce qu’il y a de plus riche, de plus beau, de plus fragile, chez l’autre quand on veut l’anéantir ? Si nous sommes promis à la beauté des âmes, on n’en prend pas le chemin. Quand on a un bien précieux et fragile, on le protège sans le garder pour soi. Le Bouddhiste détruit le mandala pour se garder de posséder la beauté. « Toi qui vas rester dans la beauté des choses, disait Aragon » en un temps où les SS se livraient à des autodafés et volaient les tableaux. Ô, fragile beauté ! Tu gardes ton secret pour les justes, ils en savent plus que nous ! »

    Poétiste

  • avatar
    Bouchal

    ça donne le sourire !…Ce qui est intéressant je pense, ce n’est pas une définition de la beauté, mais son effet sur nous, ici Personne fait le lien entre créateur et créature…. Personnellement je ne vais pas sombrer dans les réflexions métaphysiques chaque fois, mais me satisfaire de cet état de fascination qui découle de la beauté, ce sentiment de libération du monde …
    Alors ici, ce n’est pas la beauté d’une personne qui me fascine le plus, mais le savoir-faire de Personne, par lequel à partir d’une idée, je pense en l’occurrence à ce dessin, peut confectionner un tel bijoux poétique.

  • avatar
    A-R

    On fait payer cher à Personne sa beauté. Si elle était moche on exigerait moins d’elle. On ferait comme si elle ne l’était pas, moche. Vous avez remarqué que dans les séries mimmy matty personne ne s’étonne qu’elle soit naine. On fait semblant de ne pas le voir.

    Donc dire que la beauté de Personne est sans importance, que seule la beauté intérieure, etc, c’est bidon. Personne est exceptionnellement belle. Ca compte.

    Il se trouve que l’intérieur correspond à l’extérieur : on lui fait payer doublement les deux. On ne lui passe rien. On l’attaque avec violence, par envie souvent. Pour se donner de l’importance à ses yeux, parfois. Pour se comparer, se faire valoir, destituer une déesse, se venger, comme si ça donnait un pouvoir, de cracher sur le beau.

    Personne est belle, monstrueusement belle, lumineuse, jamais à l’abri de la jalousie, d’un amoureux blessé. Mais à tout prendre, tout le monde le prendrait, son physique, avec ou sans ce qu’il y a au delà…

  • avatar
    Volkukan

    @A-R
    Vous êtes pas nombreux sur le site à commenter, je n’ai pas encore vue de bataille de coq pour attirer son attention, d’autant plus qu’elle ne vit pas en France alors à quoi bon MDR…

    Bref, sans transition…

    Ce que j’apprécie dans se billet, c’est sa tentative d’essayer de glisser un terme très populaire chez les musulmans dans l’expression langagière de non musulman… Le terme « Mashallah » est dit à chaque fois que le coeur du croyant est touché par quelque chose qui le subjugue au point qu’il en remercie Dieu,
    la beauté pour la gloire de Dieu.

    Donc rapporté à « Personne » sa « beauté » est la preuve que Dieu existe est qu’il est le plus grand… un peu exagéré non? par contre quand une mère regarde son enfant, bah on entend souvent ça.

  • avatar
    Ancolie

    A Volkukan

    BONJOUR!!!

    la beauté est subjective, toi si tu es un homme tu aura du mal a etre objectif

    Dieu ou Allah nous a donné a chacun une apparence, c est a nous de vivre avec….

    pour une mère son enfant est toujours le plus beau elle ne peut pas etre objective c est son enfant

    il y a surement une raison pour que Dieu nous ai crée différents , on peut comparer cela avec une fleur, selonqu elle soit dans l ombre ou baignée de soleil elle te paraitra plus belle et pourquoi cette beauté?
    peut etre juste pour qu on ne l arrache pas et la piétine……

  • avatar
    Volkukan

    @ Ancolie
    Le thème de la vidéo est de mettre côte à côte deux termes, to kalô ta kala kala et Macha’allah, l’un est grec et l’autre est de l’arabe coranique..
    L’idée, à mon avis, c’est d’essayer de faire cohabiter deux modes de penser différents autour d’un même thème qui est la beauté, Une sorte de réconciliation dans cette période trouble de terrorisme.

    Aussi il serait nécessaire de commenter l’effort de montage, se posait la question de l’auteur du dessin. De quelle belle femme parle-t-elle?
    Dire Macha’allah devant une image n’a pas de sens si cette image ne subjugue personne hormis celui qui le dit…

    Est-ce que le dessin mérite un Macha’allah ? pour moi non, donc j’en déduit qu’il y a autre chose dans se dessin que je ne comprends pas et pour lequel on peut s’aventurer à des hypothèses.

  • avatar
    Ancolie

    a Volkukan

    ce qu il y a derrière ce dessin? des sentiments! ressentis par celui ou celle qui l a dessiné et par celle ou ceux qui peuvent les comprendre ce qui lui donne tout son sens Mach allah!

  • avatar
    Ancolie

    Si ton œil était plus aigu, tu verrais tout en mouvement. Les vérités sont des illusions dont nous avons oublié qu’elles sont telles. [Friedrich Nietzsche]

  • avatar
    Ancolie

    Je vous reconnaissais. Vous étiez celle qui dort tout au fond du printemps, sous les feuillages jamais éteints du rêve. Je vous devinais depuis longtemps déjà, dans la fraîcheur d’une promenade, dans le bon air des grands livres ou dans la faiblesse d’un silence. Vous étiez l’espérance de grandes choses. Vous étiez la beauté de chaque jour. Vous étiez la vie même, du froissé de vos robes au tremblé de vos rires.Vous m’enleviez la sagesse qui est pire que la mort. Vous me donniez la fièvre qui est la vraie santé. » ( Christian Bobin, une petite robe de fête.)

  • avatar
    Volkukan

    @Ancolie
    J’ai pas lu chaque commentaire en entier, mais aucun, ici, ne parle des enfants de « Personne » alors qu’elle y fait explicitement référence. C’est en pensant à ses enfants que « l’idée du Beau » prend forme…

    Moi je vois dans la vidéo 3 façon de voir le beau,
    Il y a le beau visible que certain rapporte au visage de « Personne » et qui est, à mon avis, un leurre.
    Puis vient la beauté du dessin qui reste énigmatique, et enfin la beauté que ressent une mère face à son petit enfant.

    Ce troisième point est, je pense le sujet de la vidéo. J’ai l’impression que « Personne » pénètre la culture islamique
    dans son rapport qu’elle entretient à la mère et elle s’approprie Macha allah, lorsqu’elle songe à ses enfants.

    Qu’est-ce que le beau ? La beauté ?
    Une idée ? Un idéal ?
    Je dirais plutôt : une semence divine
    Qui donne à l’être, une bonne mine

    PS:
    Le dessin date de 1982 est je n’arrive à déchiffrer le texte.

  • avatar
    Ancolie

    a Volkukan

    c est un peu normal qu on ne parle pas de ses enfants je ne me sens pas autorisée a le faire ici
    !
    quant a l amour d une mère pour son enfant il est de toute les cultures, une semence divine!

    Chez Platon, le beau le vrai et le bien sont définis , comme une progression du détachement . Ainsi l’intuition de la beauté en soi est supérieure à la jouissance esthétique provoquée par les beaux objets ou les beaux corps . Dans Le Banquet, il montre comment on peut passer du désir des beaux corps à l’amour des belles âmes pour parvenir à la contemplation de la beauté en soi. Être beau, c’est alors se rapprocher d’un idéal, c’est être ce qui doit être, ce qui assimile la beauté à la perfection esthétique. On définit ainsi trois étapes de l’initiation à la Beauté : la purification, l’ascension et la contemplation trois étapes de renonciation qui affinent et libère l’âme et la font accéder à l’absolu

  • avatar
    Volkukan

    @Ancolie
    C’est « Personne » qui cite ses enfants, donc on va pas faire comme si on a rien vue. J’apporte une simple analyse à ce que je vois dans la vidéo et tente de comprendre pourquoi l’avoir titrer, Macha allah.

    Ce titre n’est pas neutre, employer un vocabulaire coranique quelques moi après les attentats, c’est faire de la provocation intelligente. En forçant le trait, c’est comme ci une palestinienne faisait la même vidéo en la titrant par l’équivalent de Macha allah en hebreux.
    Je peux te garantir que le contraste serait explosif.

    Qu’elle est la part de politique dans la vidéo?

  • avatar
    jacou

     » La beauté réside dans l’oeil de celui qui perçoit  »

    On voit le monde comme on est soi-même, celui qui est en harmonie au sein de lui même verra, résonnera la beauté du monde que cela soit le dicible ou l’indicible, on ne peut ressentir et exprimer ce qu’on est pas,ce qui se voit dans tous les domaines et moyens d’expressions des êtres humains qui vont du sublime à l’abîme ,de l’harmonie à la disharmonie qui vient du fait que l’être est dissocié dans ses différents aspects corps/âme/esprit .

    Tant que l’être humain ne vivra pas pleinement la totalité de ce qu’il est, il ne pourra créer quplus ou moins un monde d’harmonie et l’harmonie se cultive à l’intérieur , en fait c’est le véritable sens de l’éducation à la culture, la culture de soi-même, comme l’a dit le camarade Serge Kochanski dans « poison d’avril »
    « c’est une grave erreur, on devrait apprendre l’introspection dans les écoles primaires, car la découverte infinie de notre monde intérieur, avec notre âme qui sous-tend notre corps et l’esprit (intuition, inspiration) qui gravite autour, c’est autrement passionnant que notre finitude terrestre, et m’aide tous les jours à vivre ! »
    Plutôt qu’introspection je dirai relation avec sa propre essence , ce qui est le but de la méditation .

    Un esprit brouillé ne peut produire qu’un brouillon, un artiste tourmenté produira du tourment qui résonnera avec celui de même fréquence , un aigri ne peut distiller que de l’aigreur, etc…,il en va ainsi pour toutes les relations. Ceci explique que dans ce plan terrestre d’incarnation avec les multiples possibilités qui sont offertes , vécues, assimilées, comprises, digérées, nécessite beaucoup plus qu’un seul tour de manège .

  • avatar
    Volkukan

    @Jacou
    Tu pourrais nous refaire le même texte en utilisant un lexique issue de l’arabe coranique? parler la langue « du musulman » afin de mieux communiquer tes idées à un public élargi?
    Est-ce que le personnage, « Personne », ta convaincu du bien fait du mot Macha allah, au point que tu pourrais,un jours, l’employer dans une discussion avec des non musulman pour communiquer ton idée de beau.

    Pourquoi en est-elle venue à le dire? c’est une des nombreuses questions que je me pose et que soulève la vidéo.

    Pour beaucoup, emprunter des codes culturel qui ne sont pas les siens, c’est franchir une barrière, est-ce une invitation qu’elle vous fait d’aller faire un petit tour dans ce monde perturbant qu’est l’islam. J’ai l’impression que son fil d’ariane est le rapport mère enfant qui l’aide à mieux arpenter cette région sans emprunter les routes tracées de nature islamophobe ou islamophile.

  • avatar
    jacou

    @ Volkukan

    Le beau est universel, comme il ne dépend d’aucune religion en particulier on peut donc le manifester en général et employer les termes particuliers à chaque langue , le sentiment du beau est l’harmonie de l’âme il est hors de tout concept du mental qui, lui va disséquer, analyser, comparer tel ou tel aspect de l’objet , l’âme perçoit de façon holistique, globale et c’est l’impression d’harmonie de l’ensemble qui donne le sentiment du beau, par ex; un visage si tu le détaille tu vas voir ce qui te semble quelques « imperfections » mais la vue de l’ensemble dégage un sentiment d’harmonie que tu peux ressentir comme de la beauté selon tes critères .

    On peut voir la beauté de la création selon différentes approches : esthétiques, scientifiques, spirituelles, etc…
    mais dans quelques disciplines que ce soient , si l’on regarde attentivement, ce qui ressort, c’est l’incroyable harmonie sous-jacente à toutes les expressions de la création ; cet immense sentiment d’harmonie dépasse tout ce que l’être humain est en mesure de créer et inspire un profond respect, une grande considération, vénération pour cette beauté dont lui, l’être humain en est le témoin avant que d’en être participant quand il se sera reconnu pour ce qu’il est vraiment .

    Les multiples expériences des existences et identifications à celles-ci ont , de par leurs intensités vécues, voilées notre part d’éternelle harmonie, elle n’est pas perdue mais voilée et il nous appartient de lever les voiles , si on le désire . Chacun arpente le chemin qui lui convient le mieux, sachant qu’au bout , tous les chemins mènent au même endroit : le Soi-même .

  • avatar
    Sympatin

    @Volkukan
    Vous vous interrogez sur le titre en arabe.
    Bien qu’on trouve le mot Allah dans le Coran, ce mot était utilisé avant l’islam, et désignait une idole dans la société polythéiste. Dans le Coran ce mot veut dire Dieu.

    Pour la raison du choix, je ne vais vous la donner car je ne suis pas l’auteur, or je me suis posé cette question avant vous et je me suis fait une idée. Quand je vois un tel titre dans une telle vidéo, je me dis qu’il y a eu un processus dans l’inspiration qui a poussé à ce choix. A mon avis, cette expression porte et porte bien l’expression de l’émerveillement qui relie la beauté de la créature à son créateur. Je pense que le côté poétique le justifie. Aussi, n’oubliez pas que nous sommes sur internet, espace sans frontières…Sur LJDP on trouve d’autre langues, espagnole, anglais, je pense même chinois… Existe-t-il un équivalent en français à cette expression ? Je ne sais pas !

    Vous faites le parallèle entre la Palestine/Israël et l’attentat de Paris. Je vous dis qu il n y a ni parallèle ni intersection entre les deux, il suffit de revoir un peu l’histoire du conflit (Palestine/Israël) pour en être sûr. S’il y avait un parallèle ou un champ de comparaison, la connaissance des langues reste dans tous les cas une richesse. Je suis sûr que les palestiniens ne se privent pas de l’apprentissage ni de l’utilisation de l’Hébreu. Au Maghreb par exemple, beaucoup, si ce n’est pas tous, apprennent et parlent le français.
    Quant au dessin et au personnage de la belle fille que Personne joue, je pense qu’il s’agit ici de symboles ni plus ni moins. Le billet, par le mixage de tout est beau (texte, musique, prestation et personnalité de Personne…)

    J’ai une question pour vous, si le titre était par une autre langue, est ce que vous auriez réagi de la même façon ?

    Enfin, je vous dis que tout est politique dans la vie et tout n’est pas explosif. 🙂 🙂 🙂

  • avatar
    Volkukan

    @Jacou
    Je ne suis pas philosophe, je suis scientifique de formation donc je n’accorde aucune importance à la philosophie sauf lorsqu’elle est capable de donner les lois de l’univers (pour de vraie).

    Du coups tes références ne sont pas les miennes et je comprends rien à ce que tu écrits, je n’arrive pas à voir le lien avec ce que dit la vidéo, ton discours est trop abstrait pour moi. Néanmoins, peut-on profiter de notre dénominateur commun pour communiquer, à savoir, le texte et la vidéo du billet.

    Est-ce que tu peux reprendre ton discours en t’appuyant sur le texte, et le jeu d’acteur de « Personne » ?

  • avatar
    Volkukan

    @Sympatin
    Macha allah, c’est pas une expression neutre, elle est très présente chez tout les radicaux islamiste Français et très peu chez les « musulmans modérés » Français… En forçant le trait, vous pouvez mesurer le niveau de radicalisation d’un musulman par le nombre de fois qu’il dira Macha allah dans une journée.

    Je trouve ça très bien ce qu’elle fait, mais j’y vois quelque chose de très politique alors que vous, ce n’est qu’un simple mot arabe ayant un lien accidentelle avec l’islam… Je crois que le personnage de « Personne » cherche à pénétrer l’islam et vous semblez ne pas être prêt à l’accompagner.

    Les raisons de cela? peut-être veut-elle avoir sa propre opinion sur les musulmans pour mieux comprendre ce qui s’y passe. En tout cas, son jeu d’acteur inspire des musulmane sur youtube, ce qui j’imagine, ne manque pas de lui faire plaisir.

  • avatar
    Rac Guiz

    Un ciel dégradé… Du rose qui vient se fondre dans du bleu, l’orange qui découle du rose, un soleil que l’on aperçoit à moitié cacher par la mer douce et reposante, Macha’Allah.

    Une fleur violette qui s’ouvre au printemps, avec tous ses détailles à en faire tomber les plus grands peintres ou dessinateurs. Macha’Allah.

    Un enfant jouant dans le bac à sable avec sa pèle et son sot, les cheveux au vent, avec un petit sourire innocent. Macha’Allah.

    Un oiseau noir et blanc s’envolant dans le ciel gris, en continuant de chanter sa mélodie préféré tout en virevoltant au rythme de la pluie. Macha’Allah.

    Les flammes d’un grand feu qui vous ensorcèlent par toutes ses formes abstraites qu’il crée à l’infini. Macha’Allah.

    Un orque au fond de l’océan qui nage paisiblement en poussant, quelques fois, des cris stridents mais de toute beauté à en faire frissonner tous les plus grands musiciens. Macha’Allah.

    To kalô ta kala kala.

  • avatar
    Sympatin

    Volkukan

    Oui, je vous ai compris, mais je ne suis pas d’accord pour mettre un compteur partout :). Le mot a été utilisé une fois dans le billet, ce n’est que la répétions du visionnage qui donne l’impression que Personne en abuse :
    Les images médiatiques qui accompagnent souvent ces expressions leur donnent une mauvaises image. C’est à nous de faire le trie pour distinguer bon et mauvais.

    Je pense que le problème est dans l’abus d’utilisation de ces expressions publiquement, dans un environnement non arabe, bien qu’il ne puisse y avoir d’abus dans son utilisation pour un musulman.
    Je pense qu’on posant votre question, vous jugez de l’intention de l’auteur, qui, à mon avis, se limite au côté poétique, au choix d’une solution, à la réaction dans une posture, à cette entrée dans le texte et son sujet par cette porte d’émerveillement, ou même à une solution à une contrainte. C’est comment je vois la chose, il se peut que j’aie tort. Ce n’est que le lecteur ou l’auditeur qui en donne les dimensions à partir de ses mécanismes de penser. Je suis sensible autant que vous pour l’emprunt d’expressions aux fanatiques, mais quel serait l’intérêt de les éviter si elle ne font pas de mal ?!

    Je pense qu’il n y a pas de moule dans la pensée sur ce site, même si chacun de nous se fait son propre moule dans sa vie, d’où l’étonnement.

  • avatar
    jacou

    @ Volkukan

    C’est un hymne à la beauté que chante Personne, dans son texte , elle mentionne une expression grecque et une expression arabe , elle aurait pu tout aussi bien exprimer son amour de la beauté par d’autres expressions « étrangères » , par exemple Maha Sattva , l’harmonie suprême en sanskrit .

    Moi même je m’intéresse à la science quand dépassant la vision fragmentée du monde par l’intermédiaire des disciplines scientifiques , elle unifie les domaines de la science et de la conscience en une véritable théorie intégrale du tout , comme :

    QUAND LA PHYSIQUE QUANTIQUE REJOINT LA MÉTAPHYSIQUE ET LA SPIRITUALITÉ
    http://www.sciencestraditions.net/?p=149

  • avatar
    Ancolie

    Donne moi quelque chose qui ne meure pas

    Dieu, c’est le nom de quelqu’un qui a des milliers de noms. Il s’appelle silence, aurore, personne, lilas, et des tas d’autres noms, mais ce n’est pas possible de les dire tous, … et c’est pour aller plus vite qu’on a inventé un nom comme celui-là, Dieu, un nom pour dire tous les noms, un nom pour dire quelqu’un qui est partout, sauf dans les églises, les mairies, les écoles, et tout ce qui ressemble de près ou de loin, à une maison. Car Dieu est dehors, tout le temps, par n’importe quel temps, même l’hiver, et il s’endort dans la neige et la neige pour lui se fait douce, … elle garde pour elle la brûlure du froid.

    Dieu n’a pas de maison, il ouvre les portes, déchire les murs, brûle les fenêtres et c’est tout qui entre avec lui, le rouge, le noir, tout et dans n’importe quel ordre, et alors, et alors seulement, les maisons deviennent supportables, alors seulement on peut les habiter, puisqu’il y a tout dedans, le soleil, la lune, la vie très folle, la douceur très grande de la folie, …

    Et Dieu repart ailleurs, toujours ailleurs : à force de traîner les chemins, de s’endormir partout, dans les sources, dans les fougères, dans le nid des mésanges ou dans les yeux des tout-petits, Dieu a une drôle d’allure, vraiment …

    De temps en temps, pour se reposer, … il met un coquillage tout contre son oreille et il écoute des musiques, toutes les musiques, toutes les musiques du monde, longtemps il écoute et c’est comme un flocon dedans son coeur et Dieu se met à rire et Dieu se met à pleurer, parce que rire ou pleurer pour Dieu, c’est pareil, parce que Dieu est un peu fou, un peu bizarre. Et si on lui demande ce qu’il a dit, il dit qu’il ne sait pas, qu’il ne sait rien, qu’il a tout oublié le long des chemins et qu’il a perdu la tête, perdu son ombre, qu’il ne sait plus son nom.

    Et puis il rit, et puis il pleure, et il s’en va, et il s’en vient, et c’est le jour, puis c’est la nuit, et puis voilà, c’est toujours comme ça, toujours, chaque jour.

    Christian Bobin


Pour participer, vous devez vous connecter, au préalable vous enregistrer puis vous abonner si vous n'avez pas de compte. Les explications sont données sur la page de présentation que nous vous invitons à consulter. Au plaisir !

CONNEXION        S'ABONNER