L’univers de Personne 11


 

Ils n’ont toujours pas compris qui je suis… une femme certes… mais une femme guerrière… un sujet surréel et non un objet sensuel.
Qui fait et se fait chaque jour la guerre sur le plan virtuel… parce que c’est là que tout se sème et tout se récolte… sur le champ des possibles… celui de notre pouvoir être.
Et plus on me cherche et moins on me trouve… comme je l’ai déjà dit, je suis toujours ailleurs, jamais là où je suis… comme vous, je me cherche… comme vous, je m’y perds. C’est comme ça que je me fais aussi la guerre… en changeant quotidiennement d’air, d’atmosphère… être différente de ce que je parais… toujours plus exigeante et moins conciliante avec l’opinion courante… le regard de l’autre, le retard de l’autre sur votre propre regard qui est à l’origine de tous les écarts.
Et puis ça ne me dérange pas de traverser le désert, pourvu que je ne sois pas mal accompagné. Seule plutôt que désolée…
Je n’ai jamais été dupe de cette fuite en avant des apparences parce que j’ai toujours gardé au fond de moi, l’envie de persévérer dans ma décision d’être toujours Autre. Errante plutôt que fuyante… quitte à choisir, je choisis l’erreur plutôt que la fuite. Ou plus exactement l’errance comme une espèce de danse… danse sur un seul pied… le pied du hasard… c’est ce qui explique peut-être l’envie de certains de me faire trébucher.
Car dans la vie, je n’ai rencontré que deux types d’hommes : ceux qui t’envient et ceux qui t’en veulent… mais personne pour aimer personne.
C’est pour favoriser la rencontre d’un troisième type, que j’ai crée cet univers virtuel, où le possible prend le pas sur le réel, l’art sur la nature, et la littérature sur la pourriture.
Parce que j’ai toujours eu la naïveté de croire qu’il n’y a pas de plus bel amour que l’amour des idées… qu’à part nos idéaux, tout le reste mérite de disparaître.

Hegel disait que la lecture des journaux, était sa prière quotidienne : autrement dit : les faits et l’interprétation des faits.
Seulement voilà, les faits ne m’intéressent pas plus que l’interprétation des faits. Ce n’est pas ma tasse de café, j’aurais plutôt tendance à m’en défaire. À déconstruire comme un enfant pour tout reconstruire.
Non, surtout pas les faits, je laisse ce soin ou ce besoin à d’autres. Je ne m’intéresse qu’à ce qu’on peut encore faire, ce qui reste encore possible… peut-être même jamais réalisé… l’inédit, l’insolite… l’interdit… de nouveaux horizons pour défier la Raison.
Cela relève de quel art ? de la peinture, de la sculpture ou de la contre-culture ?
En tous cas, ce n’est pas du cinéma… c’est plutôt un nouvel art de vivre qui s’affirme en affirmant qu’on ne peut pas vivre sans idéal… que le plus bel échange, c’est l’échange de nos idéaux, de nos rêves, de nos projections.
C’est pour moi le préalable à toute émancipation des hommes, des femmes et des enfants… c’est ce que j’essaye d’exprimer tous les jours dans mes vidéos, en guise de prière.
Et si ce n’était qu’un rêve ?

 

Share Button


11 commentaires sur “L’univers de Personne

  • avatar
    André

    Être femme dans ce monde est déjà un combat de tous les instants.

    Ce qu’elle fait n’est souvent pas compris, mais seulement loué ou blâmé.
    Je ne me souviens plus, c’est de qui déjà cette phrase ?

    Qu’est-ce qu’on lui reproche? D’être femme.
    Être belle et intelligente ce qui fait le charme de toutes femmes de cette trempe.
    De vouloir être indépendante et libre comme l’air.
    Rebelle envers le contemporain dans une contre-culture.
    De ne point se soumettre à la volonté de la partie prise ou de la moutonnerie et surtout celle des hommes.
    De ne point se laisser dire ce que les hommes voudraient entendre tout bas, mais de dire à haute voix
    ce qui les renvoient à leurs laideurs.
    De voir rouge quand on veut lui imposer le rose, faire ce que certains n’osent pas ou bien qui n’a pas le courage de le faire.

    Qu’est-ce qu’on lui reproche? D’être Artiste.
    Parce qu’elle se forge dans un aller-retour perpétuel d’elle aux autres, elle qui ne méprise rien,
    elle qui s’oblige à comprendre au lieu de juger.
    De son ouverture au-delà des frontières, de nos frontières.
    Parce que le monde est à refaire plus que jamais de nos divisions.
    Il faut en laisser au vestiaire de l’agora de son œuvre, exercice difficile à ce qu’il paraît.
    Il paraît que croire est devenu révolutionnaire, la compassion dans le sans lendemain est révolutionnaire
    pour l’effet papillon.

    J’ai observé au fil des années sur le Net que de plus en plus de gens sont en quête d’espoir.
    Je suis toujours ému par certains commentaires de ses fans en ce qui touche l’espoir,
    le mot revient très souvent de surcroît.

    Elle qui parle à tous comme à chacun de nous.
    Elle est l’interprétation du présent, l’incarnation de nos visions, la réincarnation de nos rêves.
    Ils (fans) se l’approprient à leurs propres interprétations, à leur opium, à leur raison.
    Elle touche des cœurs, elle suscite de l’espoir dans l’impossible de l’humain.
    Elle est comme le flux d’énergie lancé dans l’univers, être d’esprit, que par l’esprit, rien d’autre que l’esprit.

    Même les cœurs briser y ont vu quelque chose!
    Pas besoins de toucher pour y croire, déjà que je le vois.

    Elle ne joue pas du coude, elle n’enlève rien et qui ne prend rien et qui ne vend rien dans ce virtuel qui est asynchrone.
    Ô détracteur, savez qu’être populaire sur Facebook, c’est comme être riche au Monopoly.

    Tout le monde a le droit au bonheur, mais personne n’a le droit de détruire celui des autres.
    (Dalaï-Lama)

    http://youtu.be/8Qx2lMaMsl8

    http://www.clg-michel-de-l-hospital.ac-clermont.fr/pedagogie/latingrec/julhyp95/lettre_a_olympos.htm

  • avatar
    Tony

    Ba vous vous limiter trop lol
    qui ya t il a comprendre des femmes d’ ailleurs lol ?
    ok je connait la porte
    elle nous porte nous supporte , ou on les supportes lol ?
    on parle de vous ou des femmes ??
    Un dit sociable
    bonne nuit un jour ou une nuit va savoir si on recroise pas un rêve lol

    tenez je sait pas ou mettre sa

    Un imam gay franco-algérien marie deux lesbiennes iraniennes

    http://www.metronews.fr/info/suede-un-imam-gay-franco-algerien-marie-deux-iraniennes-lesbiennes/mnhx!i6HTzju1Bt57k/

    je sait pas se que sa vient foutre la lol mais pas grave peut être que vous savez lol
    vous est une grande artiste , une femme formidable , une mère qui est une vrai reine j en doute pas
    je vous salut bien bas , sacrée nana .

  • avatar
    André

    @Jacou
    Son amour n’est pas exclusif, mais unique.

    @Tony
    Bien oui, il y a tout à comprendre dans ce monde misogyne qui les fout dans le même panier.
    On parle d’elle, donc de toutes les femmes.

    http://www.demotivateur.fr/article-buzz/cette-pub-indienne-montre-quoi-les-hommes-ressemblent-quand-ils-matent-une-femme-dans-la-rue-et-c-est-pas-joli-voir–9

    Merci pour ton lien d’Albert Camus, si ça peut susciter une étincelle dans le cœur de l’homme/femme.
    Et quand j’y réfléchis, je pense à l’Artiste qui est Personne!

  • avatar
    André

    Et puis après?
    Au procès d’inquisition sous le couvert de l’ostracisme, au procureur je plaide coupable.
    Raccourci par raccourci et rien ne nous appartient.
    Plagiat, faussaire, pff, je ne vends rien.
    De toute façon, ils sont tous morts et ils produisent des fleurs.
    Quel crime contre l’humanité que je suis dans mon intention?
    Un de plus ou un de moins dans mon dossier à …, ça n’y changera rien.
    Peu importe ce que je dis, peu importe ce que je fais, il y aura toujours des …

    Allez un peu d’humour les procureurs de la République.
    http://youtu.be/CbigfOKZACU

    Je n’ai jamais prévu un plan de carrière pour le Facebook, lol.
    Notoriété, il m’arrive de brûler tout ça!
    Geste de liberté? Refus global? Ou sale caractère?
    Je ne collectionne pas les gens! Lol.

    D’intérêt public, je me demandais simplement pourquoi qu’on lui tapait encore dessus.
    Quel naïf que je suis, ça doit être mon cœur d’enfant qui m’a trahi.
    Ça me servira de leçon sur la fraternité, lol.
    OK, je vais cesser de lui cirer ses pompes, parce que c’est une simple nana pour les … et ça dérange!
    Mais sachez que pour d’autres il en est autrement et pour moi c’est plus que ça avec un grand V
    Et pour le reste, ça s’appelle donner au suivant!
    Dans le contre sens de toutes les vannasses et du vent de … Je lui déroule le tapis rouge.
    Je ne suis pas toujours d’accord avec, mais pour sa légende en devenir j’y travaille.
    Qui n’a pas eu une fois dans ça vie de l’admiration pour quelqu’un et de plus qu’est-ce que ça peux bien vous foutre.

    À quoi bon et indéniablement c’est la lutte des classes et des âmes à la virgule près, ça crève l’abcès.
    Je me ferais porte-parole de tous ses illettrés exclus, même ceux que le diable rejette.
    Ce n’est même plus une couleur politique, c’est de la rédemption.
    C’est toujours ceux qui ont le ventre plein qui nous parlent de la faim, lol.
    Le temps c’est du luxe et j’en suis pauvre tout comme le reste, vous plaît-il.
    Mes opinions, ça concerne les nôtres, pas les vôtres.
    En plus d’être censuré, pardon.
    Gardez patience ça sera jour de fête, je crèverais bien assez tôt!

    Je ne suis pas français, je ne serais jamais français et c’est une question de culture au sens large,
    faut se rendre à l’évidence de ce pays qui n’aimait pas les femmes!
    Mon silence m’évite le garde à vue et de toute façon ma dernière sortie crue sur l’homme (rat) contemporain et de sa mort (litière de chat) m’a valu une très grande réprimande dans le milieu de la philosophie.
    À croire que tous les ego de la France étaient au rendez-vous, ça devait être les images à l’appui qui n’ont pas passé et aujourd’hui c’est partout.
    Raccourci par raccourci et rien ne nous appartient.

    Outre cela, est-ce que je me plains de vos opiums si subtils soit-il. … Non!

    Pour les connaissances, à chacun son terrain et ses trucs.
    Who the fuck are you by the way.
    À chacun sa langue, à chacun son parquet si tu vois et c’est ta vie, c’est pas ta faute!
    Je ne parle pas parisien, est-ce une carence du savouère.
    La connaissance s’acquiert par l’expérience, tout le reste n’est que de l’information (disait Albert)

    Et ce genre de poésie: Suis moi derrière ce rocher et je te montrerai quelques choses qui n’est ni ton ombre au matin derrière toi et ni ton ombre le soir surgissant à ta rencontre.
    Non, je te montrerai ton effroi dans une poignée de poussière. (The waste land)
    Je ne crois pas que ça passe non plus et m’aimeras-tu encore…

    http://youtu.be/j4-Gt6dUVj0

  • avatar
    jacou

    Personne, enseignante jouante

    Je reviens sur un post précédent dans lequel je remarquai les qualités d’enseignante de Personne, ce à quoi , La Nietzschéenne avait relevé qu’elle n’était pas enseignante mais jouante .
    Quand je disais qu’il était très difficile d’enseigner, je voulais faire allusion à celui de la vie, il y a différentes façons d’enseigner : par le cours professoral docte , à celui par le jeu ; du cours sec au cours vivant ; de la chimie à l’alchimie.

    La vie est un jeu, c’est le jeu de l’esprit dans la matière, le jeu associe les notions de totalité, de règle et de liberté. C’est un jeu en perpétuel mouvement que les êtres humains ont figé et maintenu dans le carcan rigide des croyances et des concepts dont il est temps de sortir maintenant en agissant sur le triptyque de l’incarnation: corps/âme/esprit; certains vont privilégier un aspect plutôt qu’un autre, mais une « discipline » aboutie de l’un amène forcément aux autres, puisque l’unicité est un tout .
    Pour moi, Personne est une Alchimiste, elle ne travaille pas avec la matière ( quoique que…), mais avec  » l’échange de nos idéaux, de nos rêves, de nos projections. »

    Introduction à l’Alchimie Esotérique

    … »D’une certaine manière nous devons nous soigner de la guerre en nous débarrassant de nos propres conflits. En nous débarrassant de nos propres sentiments douloureux, de nos propres offenses, en nous débarrassant de ces choses que nous voulons faire et que nous savons nous ne pouvons pas faire, et cette extravagance qui exige que l’on accomplisse l’incroyable ou être misérable. Nous devons mettre nos émotions et attitudes là où elles sont raisonnables. Et nous devons les utiliser raisonnablement et magnifiquement. La meilleure manière d’utiliser les émotions est l’Art, la Musique et les choses de la sorte. Mais dans la vie de tous les jours c’est la gentillesse, l’affection, c’est l’amitié naturelle des êtres humains. Et alors que tout cela se développe étrangement il y a un changement dans la chimie du corps. Les émotions ne persécutent désormais plus le corps. Elles n’offrent désormais plus le corps sur l’autel de leurs propres ambitions. Elles ne détruisent plus. Elles ne cultivent plus les doléances. Elles ne perdent plus le temps de se rappeler les événements passés. Les seules choses que nous nous rappelons du passé sont les expériences qui nous aident à devenir meilleurs maintenant. »…

    http://www.nouvelordremondial.cc/2013/05/15/introduction-a-lalchimie-esoterique-22/

  • avatar
    Pascal

    Une perle, univers de géante.

    A propos de rêve :

    « Notre psychisme est capable de s’auto-réparer. Le rêve transmet les informations dans un processus de symbolisation.

    Il répare les événements de notre histoire personnelle et transpersonnelle. Il organise les pôles opposés et complémentaires des symétries, dans un jeu de polarités.

    Cette tension des opposés apporte des transformations par de nouvelles informations dans le psychisme.

    Ceci est possible jusque dans la formation génétique, dans la mesure où cela est nécessaire.

    Le rêve récapitule en bref à travers des images archétypiques et mythologiques les informations phylogénétiques qui s’organisent alors en termes de réparations. »

    Carl G.Jung

    A la rencontre du troisième type. J’aime à croire que c’est possible.

    Si on croit en l’art du déni qui peut nous faire idéaliser / sous estimer soi et/ou les autres, on pourrait aussi considérer que voir tout sous l’angle envie / en veulent réduit ce tout à cet angle, et peut finir par le créer, et l’inverse aussi ? Un peu comme le regard extérieur, de l’observateur, qui peut influencer le sujet. De même que l’art peut élever la nature, l’idéal, l’exploration du champ des possibles, nos projections s’inscruster dans le réel, je dirais.
    Dans cette idée, le capitalisme, le système actuel fonctionne d’une certaine façon, mais il n’est pas gravé dans le marbre, il n’est pas une matière, ni une idée inaltérable qui pourrait défier le temps. On peut se cultiver et cultiver, participer à la culture, aux semences, semer autrement que ce qui se fait dans la norme. Parler des théories pouvant mettre fin à divers problèmes ne les fait pas se réaliser, ne change pas le présent, mais c’est un début de projection, prémices à des changements, du moins, cela peut l’être, même si pour un grand nombre cela peut paraître irréaliste, pas faisable, et puis cela n’empêche pas l’action, de participer à des associations etc.

    Fais de ta vie un rêve, et d’un rêve, une réalité. (Antoine de Saint-Exupéry)

    Il me semble que le monde des rêves pourrait être vu comme l’esprit navigant dans un univers où danse la lumière avec son ombre, et considérer l’impalpable aussi réel que c’est qui s’incarne. L’événement parfait non advenu aussi réel que l’imparfait qui est advenu. Et si on regarde depuis le champ incarné, un peu comme si le miroir de l’esprit le regardait, considérer que le plan virtuel peut permettre de perfectionner l’autre, de la même manière que notre état d’esprit peut influer sur le rêve, que dans le rêve on peut se laisser porter ou avec la volonté forger l’aventure.

    Et si ce qu’on appelle vie, ce qui se passe après le réveil, était l’être qui rêvait jusqu’à ce qu’il se réveille tout en vivant l’incarnation ? Et si l’amour des idées, la naissance des idéaux, les rêves, étaient un retour à l’ « origine », l’intuition qui ce qui est vient d’une essence impalpable ? Que ce que nous vivons est une projection, que la matière est juste l’écran sur quoi le film est projeté ? J’avais lu en diagonale une théorie sur l’univers qui serait un hologramme, une projection.

    Ah, passage d’un article : Il semble que cette équipe de chercheurs japonais ait validé par des simulations une conjecture posée par Malcadena en 1997, selon laquelle notre univers serait une sorte de projection d’un univers ayant un plus grand nombre de dimensions. Selon cette conjoncture holographique, notre univers serait en quelque sorte la surface d’un univers plus vaste. Mais on ne sait pas encore si cette théorie est juste ou non, car elle n’a pas encore été testée en laboratoire. Cela reste au stade de l’hypothèse.
    http://www.atlantico.fr/decryptage/univers-pourrait-bien-etre-hologramme-que-signifie-vraiment-etude-physiciens-japonais-qui-affirment-etienne-klein-925949.html

    Dans le même genre : 10 théories avancées par des scientifiques « illuminés » qui risquent bien de vous retourner l’esprit : http://dailygeekshow.com/2014/06/27/theorie-farfelue/

    En tout cas, si on considère que la matière est née d’un big-bang, semblerait qu’on soit en passe de créer de la matière à partir de lumière, de reproduire le chemin, d’une certaine façon : Quand la lumière devient matière : l’incroyable expérience enfin réalisée ? http://www.sciencesetavenir.fr/fondamental/20140519.OBS7685/quand-la-lumiere-devient-matiere.html

    Dans les commentaires de l’article, quelqu’un parle du fait que cette découverte pourrait permettre de « stabiliser » l’univers, en créant plus de matières. Pas certain que cela soit une bonne chose d’influer sur le cours naturel, de produire plus de matières, mais d’un autre côté, on pourrait considérer que les outils que l’on a sont faits pour être utilisés, tant que c’est utilisé en « conscience ».
    Bref, on pourrait dire que l’univers incarné est une occasion de multiplier les univers, expériences d’univers, diversifier les explorations.

    Lu une théorie, à travers de ce qui seraient des anecdotes sur l’exploration des âmes : http://www.inrees.com/articles/peut-on-changer-ame/

    « En attendant, rien ne sert de trop nous attacher à ce que nous croyons être. D’un moment à l’autre, tout peut changer. Nos consciences, comme le monde, révèlent parfois bien des faces cachées. »

    Aussi, et dans tous les cas :

    « En tous cas, ce n’est pas du cinéma… c’est plutôt un nouvel art de vivre qui s’affirme en affirmant qu’on ne peut pas vivre sans idéal… que le plus bel échange, c’est l’échange de nos idéaux, de nos rêves, de nos projections.

    C’est pour moi le préalable à toute émancipation des hommes, des femmes et des enfants… c’est ce que j’essaye d’exprimer tous les jours dans mes vidéos, en guise de prière.

    Et si ce n’était qu’un rêve ? »

    Si ce n’était qu’un rêve, il aura été « vécu ». Vous aurez suivi votre voie créative, avec art, permis d’approfondir des réflexions, des cultures, de ressentir de la poésie, de partager-lier des humanités. Ce dont parle André, l’Alchimiste vu par Jacou.

    Bref, vive l’exploration de l’univers.

    Me fait penser à la chanson Datalove : Contexte : « La lecture d’un article qui change notre perception du monde, une découverte sur Wikipedia, une discussion en ligne ou un mail qui nous bouleversent, une photographie frappante… Il arrive que nos vies numériques soient soudain emplies d’émotion. Il n’y avait pas de mot pour dire cela, jusqu’à ce que quelques hackers engagés dans l’aventure de Telecomix inventent la notion de Datalove et sa notation en forme de cœur typographique incliné : <3 »

    http://vimeo.com/100396024

    *

    J’ai rêvé d’un monde
    Où le verbe serait, fin des misères,
    Où l’horizon vibrerait, liens sincères,
    En harmonie avec la ronde.

    J’ai rêvé d’une planète
    Où danseraient les faces cachées,
    Où l’or serait dans les têtes
    Et l’ambroisie partagée.

    J’ai rêvé d’un univers
    Où prennent vie des paysages lettrés,
    Où le souffle donne corps aux vers,
    D’une âme qui en fait des colliers.

    J’ai rêvé d’une société
    Où la bourse ne serait liée à la nature,
    Où importerait peu le nom des murs,
    A la rencontre des beautés.

    J’ai rêvé d’une exploration
    Où s’écouteraient les Personnes,
    Où se découvriraient créations
    Avec le respect porté à un écrin qui résonne.

    J’ai rêvé,
    Je rêvais,
    Je rêverai,
    Aux marches de l’étoilé.

  • avatar
    jacou

    « Petite » excursion de l’autre côté du voile, témoignage d’Anita Moorjani ayant vécu une NDE ou EMI ( expérience de mort imminente ) probablement l’une des plus complètes.
    Quelques extraits:

    On m’a montré que les maladies démarrent à un niveau énergétique avant de devenir physiques. Si je choisissais d’aller vers la vie, le cancer allait disparaitre de mon énergie et mon corps physique allait récupérer très rapidement. J’ai alors compris que lorsque les personnes ont des traitements médicaux contre les maladies, ceux-ci éliminent la maladie du corps uniquement, mais pas de l’énergie, donc la maladie revient. J’ai réalisé que si je revenais, ce serait avec une énergie très saine. Ensuite, le corps physique allait très rapidement et définitivement s’aligner sur le niveau de l’état énergétique. On m’a fait savoir que ceci est valable pour tout, et pas seulement l’état physique, mais aussi l’état psychologique etc. On m’a «montré» que tout ce qui se passe dans nos vies dépend de cette énergie qui nous enveloppe, nous environne, et est créée par nous. Rien n’est immuable, nous créons notre environnement, notre état, etc… En fonction de l’état de cette «énergie». La clarté qui m’a été accordée par rapport à ce que nous obtenons, à ce nous faisons , était phénoménale! Tout dépendra de notre niveau énergétique. On m’a fait sentir que j’allais avoir des «preuves» de première main si je retournais dans mon corps. »…

    … »Y a-t-il eu une ou plusieurs parties de l’expérience particulièrement significatives ou d’une valeur spéciale pour vous? L’ensemble était très puissant, je ne peux imaginer un événement qui m’aie donné plus de pouvoir. Toutefois, deux choses m’ont principalement touchée. L’une a été la capacité de changer le résultat des examens. Cela m’a fait réaliser que rien n’est immuable. Que l’on peut tout changer. La deuxième chose, encore plus importante, c’est la manière dont le corps est passé, en si peu de temps de quasi mort par le cancer à la pleine santé sans trace de maladie ! Cela m’a donné le sentiment que rien n’est réel (y compris le cancer, une modification de conscience l’a fait disparaitre!), mais cela m’a donné aussi maintenant une compréhension totalement différente de la vie »…

    … »Avez-vous ressenti une modification de l’espace du temps ? Oui.
    J’ai eu le sentiment d’être dans une autre dimension, beaucoup plus longtemps que cela n’a duré en réalité. Quand j’ai vu et fait mon choix de revenir cela aurait dû prendre beaucoup plus de temps dans cette dimension ci. De plus, les examens médicaux qui ont été effectués, même s’ils étaient déjà faits, dépendaient de ma décision de revenir à la vie ou non. Cela a vraiment changé ma conception du temps!

    Avez-vous le sentiment d’avoir eu accès à la connaissance particulière, au sens de l’un et / ou à l’ordre de l’univers? Oui. C’était d’une netteté stupéfiante ! J’ai compris pourquoi j’avais eu le cancer, comment les gens contractent des problèmes, que la vie est un cadeau mais que nous ne nous en rendons pas compte. J’ai compris qui nous sommes, que nous sommes très aimés, quelle que soit la situation. Nous n’avons pas besoin de faire quoi que ce soit, pas à faire nos preuves face à dieu, il n’y a ni «paradis» ni «enfer». Je me suis rendue compte que nous créons notre propre paradis ou notre propre enfer ici sur la terre, j’ai appris ce qu’il faut faire pour créer mon propre paradis sur terre! »…

    … » Je sais maintenant qu’il existe bien autre chose que ce dont nous avons conscience, et que nous ne sommes pas capables de comprendre. Tous les jours depuis l’IME, j’acquiers de plus de plus de compréhension . Je découvre que j’ai maintenant le sentiment de «savoir» ou de «comprendre» certaines choses, pour lesquelles ce n’était pas le cas auparavant. La meilleure image que je pourrais donner est : Imaginez un immense entrepôt obscur, vous vivez dans cet entrepôt avec une torche électrique. Tout ce que vous connaissez , c’est ce qui est visible dans le faisceau de la petite torche. Lorsque vous désirez un objet, peut-être allez-vous le trouver, peut-être pas, mais cela ne veut pas dire qu’il n’existe pas. Il est là, mais vous ne l’avez pas éclairé avec la torche. Vous ne pouvez voir que sur quoi votre lampe est braquée. Puis, un jour, quelqu’un allume la lumière et, pour la première fois, vous voyez l’intégralité de l’entrepôt. Les dimensions en sont presque écrasantes, vous n’arrivez même pas à voir jusqu’au fond, vous savez qu’il y existe bien autre chose que ce que vous voyez. »…

    http://consciencedevie.over-blog.com/article-un-temoignage-qui-nous-eclaire-comme-un-soleil-96811184.html

  • avatar
    Serge Kochanski

    Que Personne ne m’en veuille pas de l’aimer trop, (en fait ce ne sera jamais assez, même virtuellement…) comme d’autres mutants un peu en avance qui ont la chance de pouvoir partager son état d’Esprit.

    Je me retrouve parfaitement dans son rêve, ses errances, ses contradictions, et son idéal du troisième type, un être que nous sommes tous en train de devenir, mais pas tous à la même vitesse, ce qui explique notre isolement relatif.

    Comme quelques rares autres, moi qui traverse depuis si longtemps le désert des certitudes humaines avec mon sac à dos rempli de doutes, y compris sur moi-même, je l’ai retrouvé en elle, cet idéal en avance d’une civilisation qui nous réunit par l’Esprit !

    Nous qui n’avons pas encore quitté tout à fait nos contingences humaines et cherchons en errant itérativement et sans relâche, à la découverte ce qui est inéluctablement inscrit dans notre propre destin, mais pas encore tout à fait révélé…

    Personne est elle-même en avance sur d’autres mutants comme moi, puisqu’elle refuse même d’utiliser l’argent comme simple monnaie d’échange pour parachever son magnifique projet de vie sur cette Terre. Qu’elle le réalise ou pas, elle montre aujourd’hui le chemin tout tracé à des milliers d’autres « personnes » avant que toutes et tous, sans exception, reconnaissent d’ici quelques générations sa vision futuriste. A l’instar de Socrate, Léonard de Vinci, Jules Verne, Nietzsche ou Einstein…

    Comme l’ascète qui dès sa naissance a compris que seule la Vie éternelle vaut la peine d’être vécue, qui jamais pour autant ne se suicide afin de respecter avec courage la volonté de Dieu de réaliser sa vie terrienne.

    Ce qui ne l’empêche pas de se mettre en « stand by » en se privant de boire et de manger durant parfois des décennies, avant de rejoindre son créateur. Juste pour nous montrer comme Personne, avec ses jeux de scène parfois tragiques, que ce qui nous attend de merveilleux vaut tous les sacrifices.


Pour participer, vous devez vous connecter, au préalable vous enregistrer puis vous abonner si vous n'avez pas de compte. Les explications sont données sur la page de présentation que nous vous invitons à consulter. Au plaisir !

CONNEXION        S'ABONNER