Les Choeurs de l’âme Russe 19


FavoriteLoadingAjouter aux favoris

 

Ni y a qu'à... ni faut pas...

Parce qu'il n'y a que des faux-culs.

Mais les plus dangereux, ce sont les cul-culs.

Tous ceux qui croient à quelque raison morale...

Alors que depuis Hérode, on sait que le monde a les mains sales.

La propreté c'est comme la propriété, c'est du vol hautement qualifié.

Vous voulez en avoir le cœur net :

Alors posez-vous à vous-même la question : jusqu'à quel point vous êtes malpropre...

 

Je vais vous offrir quelques règles de conduite pour vous dissuader de prendre la fuite.

 

Règle N°1

Quand votre adversaire est de mauvaise foi, ne lui opposez surtout pas votre bonne Foi mais proposez lui une Foi encore plus mauvaise. À un problème chimique, il y a toujours une solution alchimique.

 

 

Règle N°2

Quand votre adversaire est plus fort que vous, ne cherchez pas à lui montrer que vous êtes vous plus fort que lui mais seulement qu'il n'est pas aussi fort que ce qu'il croit ou ce qu'il fait croire.

Tout ce qui peut le faire douter vous offre une prise pour le  déstabiliser.

Ils ont dit : la Syrie....  j'ai dit oui, si et seulement si c'est moi qui vous dit comment décliner do ré mi fa sol la si !

 

Règle N°3

Quand votre adversaire s'évertue à redresser les torts, dressez-vous devant lui avec des exigences qui lui ôtent la maitrise de son sort. Il abandonnera avant la fin de la partie... pour ne pas défier la mort.

À morale... morale et demi.

 

Je voudrais conclure avec un mot sur la théorie du complot :

Pas la peine de poursuivre vos investigations, la chose est simple à concevoir :

Si en faisant trébucher quelqu'un vous êtes assuré de gagner la course, le feriez-vous ?

Si vous, vous ne le faites pas... les autres ne s'en priveront pas.

 

Ne mentir que si Personne ne peut vous démentir...

Share Button


19 commentaires sur “Les Choeurs de l’âme Russe

  • avatar
    Revolta

    Quelle fascinante mise en scène !

    Quelle puissante et inimitable façon de danser : du jamais vu dont on pourrait ne pas se lasser, des heures durant, tant ce rythme là coule dans nos veine, par essence même.

    Loin devant les danseurs professionnels, ballets tutus ou ballets modernes, qui exhibent une technique et des muscles parfaits, mais laissent le coeur et le corps indifférent

    Je suis subjuguée par cette danse à nulle autre pareille.

    Les Warriors de « Lord of the Dance » seulement m’ont fait approcher ce sentiment de ravissement.

    L’alchimie de cette « danse de Zarathoustra », c’est qu’elle est vivante et passe en nous comme un fluide

    Vraiment j’adore !

    Bon, maintenant je vais écouter le texte, car je ne fais bien qu’une chose à la fois….

  • avatar
    Moncef

    Poutine déteste Bachaar et n’a rien à foutre de ce régime sanguinaire , mais les russes n’ont plus que ce pion au proche orient pour garder une main mise sur le dernier état stratégique de la région , mais ils oublient que les syriens n’oublieront jamais le mépris des russes envers eux , d’avoir bloquer toute résolution condamnant Bachaar ,d’avoir armé ce dictateur pour rendre la Syrie un enfer sur terre , et chaque jour le nombre de morts et de réfugiés ne cessent d’augmenter sans parler de la destruction du pays, nous savons que Poutine pourrait obliger Bachaar à quitter le pouvoir mais il ne le fait pas …
    Bref la dictature russe n’a aucune humanité , elle est autant responsable que le régime qu’elle soutient ,bien sûr j’inclus la dictature chinoise et iranienne…

  • avatar
    Alain Benajam

    Allez je vais faire un peu de dithyrambe pas seulement pour faire plaisir à mon amie La Nietzschéenne mais parce que ce billet atteint le grand talent dans tous les domaines.
    D’abord celui de la perception de la méthode russe opposant toujours et toujours la loi internationale formellement admise par tous à une morale dont on peu aisément pré fabriquer les manquements de la cible à anéantir. Puis la compréhension russe de s’attaquer maintenant au mensonge et ainsi d’opposer morale fondamentale à morale de pacotille, Puis de prendre au mot l’impérialisme et de lui couper l’herbe sous le pied, bravo les joueurs d’échec. l’impérialisme n’est pas encore échec et mat mais bien échec au roi. Poutine est un très grand .
    Enfin il y a cette superbe mise en scène du grand travail de pro.
    Mon équipe de Meta TV n’en est pas encore là malheureusement.
    Je dis chapeau bas madame !

  • avatar
    Alain Benajam

    @ Moncef. vous vous faites ici le défenseur d’ignobles assassins qui n’ont pas hésité à sacrifier des centaines d’enfants enlevés pour donner prétexte à un massacre aérien.
    Vous vous faites le défenseur des coupeurs de tête et des mangeurs d’organe.
    Heureusement que des hommes comme Bachar el Assad et Poutine arrivent par leur intelligence et leur détermination à s’opposer à la plus ignoble barbarie depuis le nazisme.
    je suis stupéfait par vos écrits qui ne sont fondés sur rien de concret mais que sur la propagande habituelle que nous imposent depuis longtemps média et politiciens soumis à l’impérialisme.

  • avatar
    Georges Dubuis

    Le grand échiquier
    Bonjour les joueurs d’échecs qui mettent les pions, donneurs de leçons droits de l’hommiste, en désarroi.
    « Play is the highest form of research »
    « Jouer est la plus haute forme de recherche ».
    Jeu suis….. bien…..un enfant de 64 ans.
    Tiens, celui là, grand joueur QUEEEEEE d’échecs juif à passer sa vie à se débarrasser de son étoile jaune, il voulait plus être une star…..
    http://fr.wikipedia.org/wiki/Bobby_Fischer
    SVP Alain Benajam, laissez tomber Moncef, jeu le connais et reconnu from the start, jeu le qualifiais, d’arabe de service, c’est trait commun ces gens là, le gros des électeurs du parti socialiste, pleins de bonnes volontés antiracistes, etc, etc….cherchent désespérément à …..s’intégrer, aussi conformiste que les sionistes mais sans réseaux c’est une version appauvrie, mais ils leur servent……..

  • avatar
    Pascal

    Spacibo ! ;o)

    A mes yeux, chaque billet est réussi à sa façon. Je qualifierais bien celui-ci de perle russe. Ceci dit, au-delà de l’esprit de la « stratégie » de Poutine, de son approche, de sa prise de parole dans le New York Times, il y a le décryptage d’une méthode « diplomatique », d’une règle qui peut correspondre quand deux blocs aux intérêts divergents s’affrontent, des raisons avancées pour le « bon peuple » et de celles / des intérêts qui sont à la source, ou s’ajoutent fortement (la convoitise des ressources…), et sans lesquels il n’y aurait probablement pas eu une certaine escalade, pas (moins) d’armement de différents camps.

    «L’opinion publique est la clé. Avec l’opinion publique, rien ne peut faillir. Sans lui, rien ne peut réussir. Celui qui manipule les opinions est plus important que celui qui applique les lois. »
    Abraham Lincoln (1809-1865), 16e président américain

    Parfois j’en doute pour certains cas, mais bon.

    « Poutine en débat
    Que ressort-il de cette « littérature » ? D’abord que donner ainsi la parole à Vladimir Poutine fait débat. « Le New York Times propose ses colonnes à un voyou du KGB qui sévit contre les journalistes, la liberté d’expression, la liberté de réunion et des gays dans son propre pays et nous devrions applaudir ? », s’insurge un certain Peter C. « Etonnant de lire un président russe dans le New York Times, mais j’apprécie », concède au contraire Meredith, quand Plomo 55 rend lui hommage à « l’énorme service rendu au public américain » par le NYT de publier le point de vue de Vladimir Poutine.

    Il faut dire que, sur le fond, la vision du président russe fait mouche. Moins sur les responsabilités de l’attaque du 21 août – largement attribuée au régime de Bachar Al-Assad par les lecteurs du NYT – que sur la riposte à engager. Plus précisément, l’idée russe de démanteler l’arsenal chimique syrien, est plébiscitée. « Poutine marque des points. Ce qu’il propose me fait largement reconsidérer mon opinion sur une intervention militaire », écrit amber.wheeler de San Fransisco. « J’ai du mal à croire ce que j’écris, mais je suis 100% d’accord avec lui », concède pour sa part floatingmonkey, lecteur new-yorkais.

    « Dans quel monde de fous vivons-nous ? »

    De nombreux autres commentaires sont à l’avenant, à tel point qu’un certain ivehadit, du Massachusetts, parle d’un « remarquable retournement » sur la scène internationale. De pays instable et dangereux, la Russie serait, sur le cas syrien, devenue la voix de la sagesse. A contrario, les Etats-Unis resteraient, eux, enfermés dans leurs stéréotypes guerriers. « Dans quel monde de fous vivons-nous quand la Russie se montre plus responsable que notre propre gouvernement dans une crise internationale majeure ? », s’étrangle le Californien John C., alors que plus de 60% des Américains sont contre une intervention militaire en Syrie.

    De son côté, Rjkspeaks, tout en concision, vise juste : « Que j’aurais aimé que ces mots aient été ceux de Barack Obama », écrit ce lecteur du Vermont, alors que la parole du président américain, à l’image de celle de George Bush sur les armes chimiques en Irak, est carrément mise en doute. « Il serait intéressant de sauvegarder cet article et nos commentaires, et de voir comment se déroulent les événements au cours des six prochains mois, propose pour finir Chris McMorrow, du Massachusetts. Nous serons peut-être surpris de notre crédulité. » »

    http://www.metronews.fr/info/tribune-de-vladimir-poutine-sur-la-syrie-ce-qu-en-disent-les-lecteurs-du-new-york-times/mmil!xHAko5bPU9xns/

    *

    Le regard vif perce la propagande acérée,
    Des hommes contre des hommes, sorts en jeu,
    Le vase presque vide, prêt à être lancé.

    Les porteurs de flamme, près des poudres,
    Suspendent la course des aigles licencieux
    Qui offrent aux yeux de leur terre, du papier à moudre.

    Une fleur de vérité pousse au milieu d’une forêt ;
    Cachée, l’on ne peut la voir, encore moins la saisir
    Dans sa totalité, sans prendre le temps de défricher

    Et tant qu’il y aura une drôle de course, des coups bas ;
    Et au milieu du fleuve, l’amour et sa lyre ;
    Et sur le parvis, le peuple du faucon qui cherche sa voix.

  • avatar
    Revolta

    Ha ha ha ! Un texte pour les miro du ciboulot comme moi, qui n’ai pas d’oeil dans les oreilles, et un cerveau mono-idéique…

    Les cul-culs sont dangereux… dans la mesure où ils sont nombreux : c’est ce que nous dit Georges, qui a retrouvé sa tête !

    Alain Bénajam est beau joueur… oui, ce billet atteint l’excellence

    °°°°°

    Personne dans « Ainsi parlait Sun Tzu »

    Ce qui nous est parvenu de son « Art de la guerre », écrit il y a 2500 ans, est encore enseigné dans nos Académies militaires

    Personne – Règle N°1 : à mauvaise foi… mauvaise foi et demi…

     » Toute guerre est fondée sur la tromperie » (Sun Tzu)
    1.22. Si votre adversaire est nerveux, essayer de l’énerver. Feignez la faiblesse, cela va grandir son arrogance.
    ***

    Personne – Règle N°2 : à force… mi-force mi-ruse….

    1.19. Quand vous serez capable d’attaquer, vous devrez feindre la crainte; lorsque vous passerez à l’action, vous devrez sembler immobile. Quand vous serez proche du combat vous devrez apparaître loin pour l’adversaire. Lorsque vous vous éloignerez du terrain de bataille, vous ferez en sorte d’apparaître prêt à donner l’assaut.
    1.20. Lancez des amorces pour appâter l’ennemi. Feignez la débâcle et écrasez-le.
    Sun Tzu 1.22. « Si votre adversaire est nerveux, essayer de l’énerver. Feignez la faiblesse, cela va grandir son arrogance. »

    ***
    Personne – Règle N°3 : à morale… morale et demi…

    « 12- 18. Aucun dirigeant ne devrait engager des troupes simplement pour satisfaire ses raisons propres ; aucun général ne devrait combattre pour son simple ressentiment

    12- 21. Mais un royaume qui est détruit ne retrouvera jamais son état d’origine ; pas plus qu’un mort peut ressusciter. »

    ***
    ndlr : désolée, il n’y a pas d’exemple de déshonneur prôné en morale par les guerriers d’antan

  • avatar
    LeLac

    Ah lalala, l’esprit critique fait grandement défaut ici…
    J’ai trouvé ce billet bien mauvais, nul, proche du zéro absolu non pas dans le jeu des acteurs qui est plutôt drôle et attachant mais dans la politique et l’éthique qui s’en dégage. C’est du très bas niveau même en se tordant les méninges pour essayer d’interpréter une certaine actualité, chose que les gens ne font d’ailleurs jamais.
    Etant donné que cela n’est pas coutume, je tenais à faire le déplacement pour venir le dire et surtout bien m’expliquer 😉

    Je vais donc dans le ton du billet lancer quelques affirmations (pour la forme).
    Je pense que l’excellence se moque de la bonne et de la mauvaise foi, elle ne peut tout simplement pas être défaite, face à elle, l’ennemi dépose ses armes et s’incline.
    Dans un conflit, les règles sont souvent futiles ou inutiles, juste bonnes à donner des lignes de conduites aux simples d’esprits:
    Ceux qui ont besoin de règles.
    Tout est en effet question d’adaptation, comme quand il est question de survie, les survivants ou les vainqueurs sont juste ceux qui se sont le mieux adaptés.
    La notion de victoire peut être aussi subjective que la notion de défaite, à vous donc de gérer votre barque et à moi donc de vous le rappeler:
    Soyez comme l’eau mes amis.

    J’ai ri en lisant ceci:
    « Si en faisant trébucher quelqu’un vous êtes assuré de gagner la course, le feriez-vous ?
    Si vous, vous ne le faites pas… les autres ne s’en priveront pas. »

    Et si vous pouvez gagner une course où chacun des participants essaye tous de vous faire trébucher sans pour autant avoir à essayer vous-même de les faire trébucher:
    Alors vous aurez en la gagnant subjugué le monde, bien plus qu’un vainqueur vous serez une légende.
    C’est ça, l’école du lac.

    @ Nietzschéenne:
    Au sujet de WOT cette semaine, j’ai posté un commentaire sur la page du journal mais ai aussi pris la peine de noter et de commenter d’autres sites comme mywot.com lui même.
    Si vous êtes curieux vous avez donc du me lire.
    Voilà, juste pour dire que j’ai bien rigolé en commentant Mywot!

    Depuis un certain temps, je ne commente plus ici, je ne sais moi même vraiment pas pourquoi, je me suis surement « adapté », ai « évolué », probablement dépassé un certain « cap », ce n’est pas pour autant que je ne vous suis plus.
    En vérité je suis toujours là.

    J’ai beaucoup aimé de nombreux derniers billets, et facebook est aussi un excellent moyen pour moi de vous le faire savoir, éventuellement bien sûr.

    Une dernière chose, ce n’est pas bien de mentir! Je ne mens jamais sauf dans l’intérêt du bien de tous, disons qu’il peut être bon parfois de ne pas dire la vérité, un peu comme quand on essaye d’expliquer certaines choses à des enfants trop curieux…
    « Ne mentir que si Personne ne peut vous démentir… » me semble donc un peu trop péremptoire voire malsain.
    Sur ce, je vous souhaite à tous une excellente fin de semaine.

    @ Moncef
    Je vous adore, si tout le monde voyait aussi clair que vous, le monde serait tout simplement meilleur.
    La vérité n’a de toute façon pas besoin qu’on la défende:
    Elle est.
    Merci de commenter ici afin d’éviter que le site de la chère Personne unique en son genre ne devienne un avant-poste des nationalistes et autres aigris en tous genres, pseudo-politique comme pseudo-dissidence confondus.

    @ Jacou
    Cher Jacou, j’aurai été honoré si vous avez un compte de vous compter parmi mes amis sur facebook afin de pouvoir éventuellement partager avec vous quelques articles.
    C’est d’ailleurs une des raisons pour laquelle je viens vers vous tous aujourd’hui.

    @ Personne
    Vous êtes l’autre raison pour laquelle je poste aujourd’hui, ayant un bon pressentiment pour l’heureux évènement imminent que vous attendez, je tenais bien sûr à vous adresser mes meilleurs vœux de sérénité, de paix et de prospérité.

    @ Tous
    Etant donné que les gens ici ressemblent un peu à une sorte de petite famille, je ne vais pas cacher que certains me manquent peut-être parfois mais je me rattrape vite simplement en les lisant.
    Je ne répondrai bien sûr probablement pas aux agressions dérisoires que ce message risque de déclencher je me contenterai donc de sourire depuis derrière mon téléphone.
    Il est évident qu’il y a ici des gens qui ne s’épanouissent que dans les agressions aléatoires et hypocrites pour ne pas les nommer (car eux, ne le font jamais), et je leur témoigne simplement mes encouragements, internet compte quelques milliards de frustrés comme eux (elles) qui se servent principalement d’internet comme un défouloir.
    Si cela les aide à mieux supporter leur condition pitoyable, alors tant mieux pour eux! C’est très important qu’ils continuent de le faire pour rester en bonne santé et ne pas se choper quelques maladies 😉
    Je leur suggère plutôt de lâchement essayer de déformer mes propos, il y a ici des experts (tes) en la matière, très doués pour cela (en s’exclamant Euréka), ainsi je pourrai mieux constater et me divertir de leurs inepties et avec un peu de chance en prenant un bon café.

    Bon dimanche.

  • avatar
    La Nietzschéenne

    @LeLac
    Relisez-vous camarade…
    Non, vous n’êtes pas mauvais, mais juste à côté :
    C’est Poutine que vous trouvez « Nul » et non le billet.
    On note juste que votre morale se prétend supérieure à la sienne.
    Vous ne trichez pas… vous ne mentez pas… vous vous vous surestimez.
    « à chacun selon ses déchets »
    Merci.

    La Nietzschéenne

    Ps : Au moins votre commentaire va combler de bonheur Poétiste ! Car il aime mais malheureux…

  • avatar
    jacou

    @ Le Lac

    Bonjour, j’apprécie votre demande, j’ai un compte FB, mais je ne l’honore pas du tout au risque de m’éparpiller , bien que le temps n’existe pas dans l’absolu, dans le relatif il égrène ses journées limitées, aussi, je préfère me réserver au JDP qui veut bien m’accueillir dans ses colonnes , mais peut-être à l’occasion, au cours d’un passage sur FB…..

  • avatar
    Revolta

    @Salut Le Lac !

    Nous vous avons connu en meilleure disposition !

    Ce qui est en cause dans ce billet, ce n’est pas tant de défendre Assad que de dénoncer cette « infâme morale du bien » qui n’est que le bélier du capitalisme, comme tout ce qui a été corrompu par cette méthode : humanisme, droitdel’hommisme, etc…

    Cette technique basée sur la manipulation et le mensonge ne sert que l’impérialisme, comme vous pouvez le lire en vous penchant sur le texte de Bénajam. Elle a fait, depuis l’après guerre, des millions de morts.

    Alors oui, tout compte fait, je préfère les derniers résistants à ce système assassin et doré sur tranche, même s’ils ne sont pas des enfants de choeur.

    Il semblerait que la majorité des Syriens soient lucides sur les mensonges dont on nous abreuve. Les Chrétiens, minoritaires, sont protégés par le sanguinaire Assad, et assassinés par les gentils rebelles. Ca c’est la réalité.

    Les preuves accablantes de l’utilisation des armes chimiques par les rebelles, de leur propre aveu d’ailleurs aux Agences de Presse américaines, obligent l’ONU à le reconnaître, ce qu’ils savaient déjà, et qu’ils essayaient d’occulter en ne demandant pas aux inspecteurs de déterminer QUI avait utilisé les gaz toxiques, mais seulement s’ils avaient été utilisés, comble de l’hypocrisie.

    Désormais obligés de l’admettre, ainsi que la cruauté des forces chargées de faire tomber Assad, exhibée par eux-même dans de sanglantes vidéos (soldats torturés, coeur bouffé cru, etc), ils concèdent que ces monstres ont commis des « crimes de guerre », tandis qu’Assad est accusé de « crimes contre l’humanité ». Toujours des mots, des lois, des tribunaux concoctés pour minimiser les crimes utiles et mettre en exèrgue ceux de l’instance à abattre. En l’occurence Assad n’a pas attaqué de pays, se défend de graves troubles fomentés de l’extérieur, mené par les mercenaires de l’Occident, les djihadiste financés par l’axe ZUNIE-Saoudie-Qatari

    Il faut se souvenir des mises en scène hollywoodienne pour faire tomber Kaddhaffi : la place centrale de Tripoli reconstituée au Qatar, avec de faux manifestants et de vrais crimes : vous appellez ça comment vous ?

    Poutine non plus n’est pas un enfant de choeur. Mais face à ce qui mène le monde (c’est à dire comme le décrit si bien Bénajam, le complexe militaro-industriel et sa copine Madame Dette) ils font figure de nobles guerriers qui, au moins, n’ont pas perdu l’honneur.

    L’honneur, encore un gros mot fasciste à vos yeux, sans doute, tant vous suintez la mortelle bien-pensance !

  • avatar
    Revolta

    Les accords Américano-soviétique de Genève sur la Syrie se sont passés de la grenouille au fromage. La France va-t-en guerre s’est ridiculisée tout en dévoilant ses cartes pro-isralienne.

    Mais l’épine dans le pied de ces accords c’est qu’il prévoit le recours à la force en cas d’utilisation d’armes chimiques en Syrie « par qui que ce soit » !!! Porte ouverte à de nouvelles manipulations porte-chapeau…

    Poutine tient beaucoup à son avant-poste syrien qui, outre les investissements en armement que la Russie a consenti depuis des décennies, est le verrou des « gazoléoduc » qui transitent par là, outre les richesses de la Syrie elle-même

    Même le dernier des cons se doit d’avoir compris que le « droit d’ingérence » criminel de l’axe ne s’intéresse qu’aux pays potentiellement rackettable… Les Karen (chrétiens) de Birmanie se sont fait zigouiller tranquille pendant des dizaines d’années. Ainsi en va-t-il des peuples qui ne sont pas assis sur un tas d’or

    C’est le discours humaniste qui est plus terrible encore que les exactions qu’il justifie, car à ce train là, rien ni personne ne pourra échapper au monstre. Si quelque Indien ou australopithèque donne une fessée à son enfant, on pourrait bien un jour l’écrabouiller dans l’oeuf sous les bombes pour peu que sa mère poule du territoire ponde des oeufs d’or

    Il y a divers moyens d’assassiner les peuples par la prédation ou la dette. Le véritable crime contre l’humanité c’est de le justifier par des « mensonges moraux »

  • avatar
    Revolta

    Ce lien de lien trouvé dans un lien de l’article d’Alain Bénajam

    Si l’on ne sait pas ça, on n’a conscience de rien ! C’est tellement horrifiant qu’en le lisant je me suis sentie comme un résistant en quarante. Maintenant seulement je sais que j’aurais choisi de résister aux traitres qui nous vendaient.

    Imaginez que tous les pays de l’Est nouvellement entrés dans l’OTAN ont vu leur armée déshabillée : virés les officiers et les techniciens d’élites, confisqués les matériels performants (ceux de Roumanie ont été donnés à Israël !!!)

    Résultat ces soldats s’engagent maintenant pour la Syrie, pour lutter contre les djihadistes, et, pour certains, protéger leurs frères orthodoxes. Comme je les comprends ! On leur a volé leur armée, leur indépendance, leur pays leur honneur !

    Et c’est exactement ce qu’ont fait Sarkozy et Hollande : nous livrer à l’impérialisme contre la destruction de notre armée (près de la moitié des personnels militaires en moins à terme) Nous sommes à la botte, et ça ! Jamais !

    Quels traîtres, nos dirigeants ! Pourquoi pas remettre les clés de notre défense nucléaire, pendant qu’ils y sont !

    Nous ignorons aussi tout ce qui s’est passé en mer Méditerranée en début d’année. Et quand on lit ça, on voit bien qu’on l’a frôlée, cette guerre mondiale.

    Poutine est fin stratège, heureusement ! Je me fiche de ses défauts : il défend son pays, et c’est le dernier étalon qui vaille, en ces temps de forfaiture : Vive le Tsar !

    http://avicennesy.wordpress.com/2013/05/30/les-europeens-de-lest-partent-en-croisade-contre-les-extremistes-en-syrie/

  • avatar
    MP

    Je vais être redondant, mais: Fantastique !

    Ce que les États nous laissent voir à la télé (rappelez-vous du « embedded journalism ») , n’est que de la mise en scène, donc c’est du théâtre. Mais s’il ne s’agit que du théâtre, il n’y a qu’à mettre en scène ce théâtre lui-même – en faisant une mise en scène de la mise en scène elle-même. Peut-être que c’est ça l’info scénario, mais que sais-je ? 🙂 Car ce que je crois voir dans cette vidéo ne relève pas de l’analyse politique, mais c’est une démonstration de la théâtralité politique. Peut-être que je me trompe, mais c’est pas grave.

    Pour le plaisir, voici une autre démonstration théâtrale:

    http://www.youtube.com/watch?v=2NxJmo3WIgg


Pour participer, vous devez vous connecter, au préalable vous enregistrer puis vous abonner si vous n'avez pas de compte. Les explications sont données sur la page de présentation que nous vous invitons à consulter. Au plaisir !

CONNEXION        S'ABONNER