Qui décide ? 50


FavoriteLoadingAjouter aux favoris

Beaucoup d'entre nous n'entendent rien en matière politique...
La politique ne les concerne pas... peut-être parce qu'ils la jugent à tort sans intérêt... ou sans effets.
Du coup, ils sont menés par le bout du nez... entraînés à leur insu par une politique qui les tient en respect.
La politique ne vous intéresse pas. Mais vous l'intéressez... au plus haut point... et moins vous vous en apercevez et plus elle vous aperçoit. Et moins vous en faites... et plus vous êtes défaits.
Non la politique ce n'est pas cet écran de fumée qui se fait passer pour l'actualité...
La part d'info ou d'intox qui remplit nos journées.
Non la politique c'est l'acte même d'exister dans le monde, seul, bien ou mal accompagné.Dès que vous mettez un pied devant l'autre, vous faites de la politique. Parce que tout nous ramène à une question : qui n'a rien de banal :
QUI DÉCIDE ?
Question cruciale : question qui a pour objet : le pouvoir... et sans lequel personne ne peut rien... rien réfléchir, ni agir, ni produire. Qui ?
C'est la question qui précède toutes les autres. Les quoi, les comment et les pourquoi.
Qui décide ?
Et à qui doit-on ce beau merdier ou plus personne ne sait plus à qui demander et rendre des comptes ? Le siège de l'autorité en quelque sorte... occupé par tous et par personne. C'est l'illusion démocratique.
Le pouvoir entre les mains de tous, n'est en vérité entre les mains de personne.
Il est fluctuant comme notre monnaie... passe de main en main au gré du marché.
Le pouvoir... c'est devenu la bourse... plus la vie !
C'est le capital et c'est capital même sans les capitalistes... capitalisme sans capitalistes, autant dire que le monde capitule... qu'il est décapité.Mais qui décide, grand dieu ?
Un seul. Un monarque, un roi, un tyran ?
Non, on nous a mis dans la tête que la monarchie ne peut pas marcher... ni nous faire marcher !Alors, qui va décider ?
Non pas UN mais quelques UNS... les oligarques, ces élites... ces décideurs qui nous bernent, sous prétexte qu'ils nous gouvernent ?... Cela a l'air de bien fonctionner... PARCE QUE c'est la fonction qui crée l'organe... organe occulte ou insaisissable. Celui qui fixe le prix du mérite. En indiquant celui qui mérite un prix.

Non...non... ce n'est pas à l'un de décider, ni à quelques uns... mais cela incombe à TOUS...
"Chacun s'unissant à tous, tout en n'obéissant à personne", voilà l'essence sans plomb de la démocratie...
Nous avons décidé de décider par nous-mêmes et pour nous-mêmes. C'est ce qu'on appelle : le peuple... libre.
Libre...Parce que souverain... maître et possesseur de son destin.

Aujourd'hui, le peuple a décidé de cesser de se raconter des histoires en avouant qu'il n'a jamais rien décidé.
Et il rejette donc en bloc toutes les décisions qu'on a prises pour lui et qui se sont toutes retournées contre lui. Parmi lesquelles :
La décision de lui donner le pouvoir. Pouvoir avec lequel il n'a jamais rien pu faire ! Peut-être parce qu'il ne l'a jamais eu... ou qu'il ne pouvait pas l'avoir.

Question de salut public : qui doit-on revoir, le peuple, le pouvoir ou le système qui les a réunis et qu'on appelle pompeusement la démocratie ?
C'est à nous d'y répondre !

Share Button


50 commentaires sur “Qui décide ?

  • avatar
    Bollet Stephane

    Bravo Personne, super forme,
    Chacune de vos lignes est un bijou d’éloquence rendant clair le fond des stratagèmes.
    « La politique ne vous intéresse pas. Mais vous l’intéressez… au plus haut point… et moins vous vous en apercevez et plus elle vous aperçoit. Et moins vous en faîtes… et plus vous êtes défaits. »

  • avatar
    alfredel

    Eh!! Bollet Stephane vous êtes tout seul!!???? Qu’est-ce qui se passe? Pourtant vous avez bien raison Personne est superbe, moqueuse et souriante à souhait, pas d’exagération tout est dit avec plein de belles mimiques que tout est vivant jusqu’à la fin. Et le texte est puissant.
    J’ai retenu :
    « Et à qui doit-on ce beau merdier ou plus personne ne sait plus à qui demander et rendre des comptes? Le siège de l’autorité en quelque sorte… occupé par tous et par personne. C’est l’illusion démocratique. »
    C’est clair et net.
    Personne a raison si le peuple ne se prend pas en charge, les gouverneurs vont continuer leurs folies.

  • avatar
    Madara

    Hébin, on est pas dans la merde.

    Anarchie quand tu nous tiens.

    Mais sinon Personne.

    Il y a-t-il seulement jamais eu quelque chose que le pouvoir ta empêché de faire jusqu’à maintenant ? (jc pa si c francé cke g écri, mé on scompren)

    Raconte.

  • avatar
    poetiste

    @ Madara
    Tu dis :

    Il y a-t-il seulement jamais eu quelque chose que le pouvoir ta empêché de faire jusqu’à maintenant ? (jc pa si c francé cke g écri, mé on scompren).

    Voilà bien une question qui pose question sur l’engourdissement de la conscience de certains et de nombreux autres, en général.
    Celui qui ne voit pas ce qu’on l’empêche de faire et ne voit pas ce qu’on l’oblige à faire : entrer dans le rang de la longue marche vers le chacun pour soi « Dieu » pour tous, celui-là est bien programmé pour servir l’abîme, la chute finale. (La marche de Moa).
    Je pense qu’il n’y a pas de réponse à cette question, c’est comme si un sourd voulait qu’on lui raconte une histoire drôle sans la lui écrire et sans le langage des signes. Quand une porte est fermée et bien fermée, c’est qu’elle n’est pas faite pour être ouverte, elle est dite : condamnée.
    Comment appelle-t-on une question qui n’a pas lieu d’être posée si la réponse ne peut être entendue ? La question posée à partir d’une chambre anéchoïde ne peut recevoir aucun écho sans la logique du raisonnement.
    Une question valable recevra un écho logique de la part d’une montagne mais ce n’est pas ici le cas, Madara car tu ne donnes pas ton écot pour une bonne logique.
    Raisonne et tu verras où l’on t’entraîne malgré toi et ce que tu loupes de la meilleure part de toi si tu adhères à la pensée unique toujours plus inique.

  • avatar
    TheStevensia

    plus l’on est politisé mieux cela vaut ? je pense que certains peuples ont perdu par jet d’eponge !

  • avatar
    michelb

    « Non la politique c’est l’acte même d’exister dans le monde, seul, bien ou mal accompagné. »
    car QUI décide? sinon nous, se tromper soi-même en se faisant croire qu’on ne se trompe pas qu’on a raison, dans le sens de ne pas avoir tort.

    Décider est la politique, décider comme Zahoda (que je salue) une aventure épique à Gaza, histoire de lutter d’une manière, décider aussi chaque jour qu’un mot mal placé doit être ou éradiqué, ou corrigé, décider que tel qui a besoin d’une aide l’aura, décider que ce qu’on a doit produire des fruits, décider que nous valons peu au regard de la souffrance de tant…

    Sans jamais se morfondre sur son sort, ou le tenter à chaque fois que la vanité nous absorbe, un temps soit peu qui suffit à nous anéantir. Décider d’accepter que nous sommes faibles mais que cela n’empêche d’être heureux du regard de l’autre et d’en être heureux. Abnégation dites-vous? Même pas juste une justice que tout ce qu’on peut partager doit l’être, comme être, de lumière.

    Ce n’est pas mystique, loin de là, juste qu’un regard triste devient lumineux.

  • avatar
    telegraphe

    Celui qui reconnaît le pouvoir qui lui vient du fait même d’exister dans le monde avec les autres ne dit plus que le monde est insensé.
    Notre existence individuelle et l’existence d’un monde commun nous sont alors connus comme une seule et même chose.
    C’est le premier pas, le sens premier. L’essence du pouvoir.
    Chaque pas que nous faisons dans le monde peut alors attester d’un sens. Le sens que l’on a décidé de prendre.
    Si chacun va dans un sens, nécessairement, tous les autres qui existent dans le monde, vont aussi leur sens.
    Tout dans le monde fait sens. Reste alors à accorder tous ces sens, pour ne pas nous marcher sur les pieds.
    C’est à cela que devraient servir les lois, faire en sorte que nous puissions aller dans tous les sens sans nous marcher sur les pieds et sans détruire ce monde auquel nous sommés nés, et sans lequel aucun sens ne serait jamais advenu.
    Bref, il retrouver le sens commun.

  • avatar
    Revolta le Dernier des Mohicans

    Personne dit :

    « Question de salut public : qui doit-on revoir, le peuple, le pouvoir ou le système qui les a réuni et qu’on appelle pompeusement la démocratie ?
    C’est à nous d’y répondre ! »

    Je réponds que Personne fait oeuvre de salut public en dénonçant le masque démocratique, l’arnaque, l’opium du peuple que l’on flatte dans l’urne : donne-moi ta voix et JE te représenterais : ben voyons !

    Etes-vous plus heureux que sous le dernier roi ? Si vous tenez à la république, otez-lui le gros mot de démocratie de la bouche.

    Déjà à ses débuts, les députés chargé de la sentence contre le roi se méfiaient du peuple.

    Ainsi ceux qui votaient la mort du roi votaient contre la ratification par le peuple du jugement final de la convention.

    Par contre ceux qui votaient contre la mort du roi acceptaient que le peuple ratifie le jugement, car la question leur était posée.

    Dans ce lien vous verrez que, par exemple, les six députés de l’Ariège ont voté pour la mort du roi et contre la ratification par le peuple de la décision finale.

    Alors que les 5 députés des Hautes Alpes ont voté contre la mort du roi (lui préférant l’exil) et pour la ratification par le peuple

    Si j’étais sociologue, c’est le sujet de thèse que j’aurais choisi : comparer ces résultats, département par département, à l’ évolution sociale et économique de ces départements jusqu’à nos jours…

    Vive le roi ! Vive le Peuple ! A bas la démocratie et l’ignoble Marat ! Vive Charlotte de Corday d’Armont !

    (note : Marat né en Prusse, fils d’un capucin défroqué d’origine Sarde, converti au calvinisme : tout un programme !)

    Votes sur la mort de Louis XVI :
    http://fr.wikipedia.org/wiki/Votes_sur_la_mort_de_Louis_XVI

    Exécution de Louis XVI :
    http://fr.wikipedia.org/wiki/Exécution_de_Louis_XVI

    Le testament politique de Louis XVI :
    http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2009/05/20/01016-20090520ARTFIG00025-le-testament-politique-de-louis-xvi-retrouve-.php

    La dernière lettre de Louis XVI :
    http://fr.wikisource.org/wiki/La_Dernière_Lettre_de_Louis_XVI

    Je profite de ce que le capitaine Haddock rrs dorme avec sa dive bouteille pour vous demander si vous avez vraiment l’impression d’avoir gagné au change…

  • avatar
    moderato cantabile

    moderato cantabile dit :
    27 octobre 2012 à 8 h 21 min
    http://www.lejournaldepersonne.com/2012/10/grrr-reve/comment-page-2/#comment-19858

    … “Grrr” peut être la colère aussi que “rêve!” parvient toujours à ses fins que les gouverneurs fassent passer des vessies pour des lanternes.

    En fait, “Grrr” est bien un cri de colère sans aucune méchanceté avec une solution, le “rêve!” comme porte de sortie, d’indépendance consciente de cette couche de Maslow la plus basse dans laquelle nous nous complaisons, nous nous enfermons majoritairement. C’est clair!!?? Qu’elle ne soit utile aux nantis que pour former des personnes éloignées de toute réflexion et qu’ainsi les penseurs qu’ils sont, réussissent à conduire les individus à leur seul intérêt. Nous le savons, nous n’y croyons pas assez, donc nous ne changeons rien. …

  • avatar
    Revolta le Dernier des Mohicans

    La pute la plus chère du monde : une étudiante brésilienne vend sa virginité dans une émission australienne, et a trouvé preneur pour la modique somme de 600 000 € ! Vive la démocramerdia !

  • avatar
    jacou

    Revolta le Dernier des Mohicans dit:
    « une étudiante brésilienne vend sa virginité dans une émission australienne, et a trouvé preneur pour la modique somme de 600 000 € ! »

    Oui ! mais c’est une oeuvre dard !

  • avatar
    Revolta le Dernier des Mohicans

    Christian Combaz est aussi Directeur de l’Institut Français de Saragosse, qui recherche notamment, avec les familles concernées, les Républicains disparus dans la guerre civile d’Espagne

    Le site présente de nombreuses vidéos comme celle-ci
    http://www.youtube.com/watch?v=uX7fKMHdYKQ&feature=player_embedded#!

    Lien avec l’institut de Saragosse
    http://ffreee.typepad.fr/fils_et_filles_de_rpublic/-avis-de-recherche-pour-projets.html

    Rappel :

    Revolta le Dernier des Mohicans dit :
    27 octobre 2012 à 12 h 46 min
    Christian Combaz : la voix des pauvres

    http://www.youtube.com/watch?v=F7ExfQIuto0&feature=player_embedded

    Cet “honnête homme”, comparé parfois à Bernanos, est un Chrétien humaniste de droite. Brillantissime polyglotte, écrivain, il est le pionnier du parapente en France, sculpte, dessine, bref, un homme accompli qui vit dans le “réel” et en dénonce tous les travers, toutes les injustices. Un esprit digne de Personne…

    Qui est Christian Combaz ?

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Christian_Combaz

  • avatar
    Futbol John

    ILLUMINATI: ROCKEFELLER, ROTHSCHILD… = BANKERS !!
    ILLUMINATI: ROCKEFELLER, ROTHSCHILD… = BANKERS !!
    ILLUMINATI: ROCKEFELLER, ROTHSCHILD… = BANKERS !!
    ILLUMINATI: ROCKEFELLER, ROTHSCHILD… = BANKERS !!

  • avatar
    alfredel

    @Bertrand,
    http://www.lejournaldepersonne.com/2012/10/grrr-reve/comment-page-3/#comment-19878

    « Le rêve par principe dépasse le simple concept de l’idée puisqu’il va au delà de l’idée ou d’un songe,le rêve achevé peut etre considéré comme une oeuvre d’art à partir du moment ou le rêve continu d’exister en dehors de son créateur,c’est toute la grande dimension du principe du rêve,à condition que le rêve ne soit pas saccagé et transformé en cauchemar avec le temps.

    On peut même dire qu’avant le verbe il y a le rêve,et le verbe étant l’outil indispensable pour construire le rêve. »

    C’est fort intéressant de réfléchir au rêve. Dire qu’il existe avant le verbe. Ce doit être vrai puisque le rêve naît dans l’inconscient. Les songes, illusions, désirs, projets, plans… viennent à notre conscience et sont différents du rêve dont nous n’avons aucune maîtrise.

    Ainsi Personne se trompe quand elle dit de rêver, on ne se force pas de rêver, sauf à prendre le rêve au sens de désirs, projets et puis il y a son magnifique jeu de mots Grrêve!

    C’est pourquoi votre dernière phrase se comprend mieux selon le sens qu’on donne au rêve.

  • avatar
    alfredel

    Décide-t-on de rêver ou vit-on d’illusions?
    Qui est Christian Combaz ? Cet “honnête homme”, Rêvolta, je vous crois sur parole.
    Un inconnu débarque un jour avec un pédigree qui montre une longue carrière.

    Cécile Duflot commence à apprendre ce qu’est la politique mais soyez sûre qu’elle fera aussi une belle carrière. Elle sera certainement un jour une « honnête femme », pas une pute, ni soumise.

    Mais il existe dans l’ombre des femmes qui luttent toute leur vie, se sacrifient, on se demande pourquoi? Mais elles le font, vous les trouvez extraordinaires.
    J’en ai connues. Luttes féroces au point que les tripes remontent mais pas question de baisser les bras. Pourquoi cette abnégation de soi à un point tel que la vie doit continuer?

    Les hommes s’amusent, méditent, vivent en se faisant servir, on ne trouve pas chez eux ce don de servir la vie. En paroles, oui, mais en actes? C’est rare. A leur décharge, ils travaillent, ont des carrières à mener et bien sûr une notoriété qui les rend infaillibles.
    A nous les femmes, les hommes sont nos dieux, sans l’ombre d’un doute!

    « Et à qui doit-on ce beau merdier ou plus personne ne sait plus à qui demander et rendre des comptes? Le siège de l’autorité en quelque sorte… occupé par tous et par personne. C’est l’illusion démocratique.
    Le pouvoir entre les mains de tous, n’est en vérité entre les mains de personne. »

    C’est clair le pouvoir est entre les mains des hommes.

  • avatar
    Samouraï ancolie

    a ALFREDEL
    vous dites:C’est clair le pouvoir est entre les mains des hommes.
    eh oui quoi qu on en dise!un petit hommage aux femmes

    dans cette immensité

    fragrance de mystère

    sous ce ciel en mouvance

    face contre terre

    elle deploie son mystère

    son corps accord avec le vent

    s accorde avec le temps

    comme surgit des ages

    dans sa beauté sauvage

    elle est fille du soleil

    s offrant aux éléments

    elle est lionne ou panthére

    oiseau resplendissant

    elle galope au fil du temps

    femme simplement

  • avatar
    poetiste

    Inertie.

    Il va encore falloir évoquer le bon la Fontaine au sujet du pouvoir. Dans « les grenouilles qui demandent un roi » :
    Les grenouilles se lassent de l’Etat démocratique, par leurs clameurs firent tant que Jupin les soumit au pouvoir monarchique.
    On connaît la suite, elles se font bouffer par la grue. Cette fable est très actuelle, il suffit de remplacer la grue par la supercherie financière.
    On délègue toujours son pouvoir pour une fausse paix qui est en réalité une démission. Le pouvoir est une maladie contagieuse dont les causes et effets sont connus. Plusieurs en sont tentés et peu en sont élus : que le pire, le plus paranoïaque gagne !
    Et nous le fabriquons ce parano quand nous pensons que la violence nous protégera mieux que la responsabilité, le don de soi, la mission positive, altruiste.
    D’où le piège à cons élections qui consiste en un choix de la sauce à laquelle nous serons mangés. Les candidats sont les grues, les prostitués de la finance contre laquelle ils ne feront rien.
    Et là, on passe à la fable du loup et de l’agneau, plus de régulation, la loi du plus fort reprend le dessus sans vergogne. Et le peuple avale la couleuvre et en avalise le principe.
    Le pouvoir a la couleur de l’argent qui l’atteste. La responsabilité constructive est prise en étau, privée de liberté, de gratuité, de fraternité et tutti quanti.
    Bref, qui ne donne pas de soi-même et réclame un mieux travaille à la cause des loups, entrés dans Paris et les partis politiques.
    L’homme de pouvoir aime que l’on se plaigne mais il se réserve aussi le pouvoir d’y remédier et c’est là qu’il est difficile de sortir du cercle de feu sans se brûler les pattes.
    Le contre pouvoir est une vertu rare proche de l’abnégation, une mentalité de pionnier et le problème est que notre démocratie ne semble pas enseigner suffisamment cette vertu.
    L’idolâtrie du pouvoir et de l’argent, c’est vraiment un truisme de dire que c’est ça qui nous perd ; tout le monde le sait et rien n’y fait. La vénération toxique a encore de beaux jours devant elle.
    Où sont les hommes ? Les David contre Goliath, les vrais ? Ils sont en grève ou en lutte devant des cordons de CRS pour qu’on leur laisse un peu d’espace pour vivre.
    On peut s’indigner de cette disproportion, non ? En France, sous un régime socialiste. Ce n’est pas un peu surréaliste ça ?
    Que l’indignation gronde ! On ne l’entend pas.

  • avatar
    Ashitaka l'enfant sauvage

    Alfredel, je vous trouve injuste envers les homes, de plus en plus.
    Vous oubliez que depuis que les hommes font la popotte, les cuisines deviennent de plus en plus fonctionnelles et agréables.

    Inversement, il en est de même pour les automobiles depuis que les métiers du design sont ouvert aux femmes et que les femmes conduisent.

  • avatar
    Revolta le Dernier des Mohicans

    @Moderato Cantabile

    Je suis bien d’accord avec vous : on ne peut pas traiter de salope une ministre verte du logement, qui laisse mettre dehors à coups de bombes lacrymogènes (des centaines, et 500 CRS pour les déloger) dans des cultures bio : 150 écolo qui vivent dans ces terres en friche qu’ils ont cultivées ; où ils ont installé des ruches. Fait un pétrin à pain. Où ils ont construit de petites cabanes avec des matériaux de récup. Des jeunes qui n’avaient rien pour vivre, et se sont organisés pour vivre de la terre, allant sur les marchés vendre leurs cultures bio. Avec les lacrymogènes, tout est fichu. Ils n’ont plus qu’à dormir dans la rue.

    Tout ça parce que le projet du Nouvel aéroport de Nantes, parfaitement inutile puisqu’il y en a déjà un assez grand, mais confié par le député-maire de nantes, notre premier ministre Ayrault, actuel à Vinci, le plus grand groupe du bétonnage mondial : ça a du cracher au bassinet, alors faut tenir parôle pour garder la bourse.

    L’agence Reuter annonce qu’ils ont reçu un avis favorable, malgré la loi sur l’eau, qui interdit de détruire les « zones humides » surtout quand elles recèlent des espèces rares. et malgré l’opposition des paysans de la région. Plus nos impôts qui vont encore douiller de plus de 100millions d’euros, et un peu plus pour la région

    Non, on ne peut pas la traiter de salope, seulement de super salope ! Elle aurait du démissionner, non ? Alors les rengaines sur le droit au logement, ça reste virtuel si on ne défend pas ceux qui sont en première ligne pour défendre ce droit

  • avatar
    moderato cantabile

    @Rêvolta,
    J’essaie juste que le journal reste dans la légalité afin que Personne n’en pâtisse.

    Personne s’est fait tellement insultée. J’imagine mal que ce soit son genre de rendre la pareille.

    Oui, Cécile Duflot est béatement bêtement aux ordres, comme Cohn Bendit et tant d’autres qui ont fait semblant. S’embourgeoiser est rassurant, pour eux, ils ont leur baston de maréchal, ils n’ont plus de soucis matériels. La mauvaise foi et la paresse sont vraiment les pollutions les plus terribles.

    Comme la plupart des gouvernants, ils n’auront rien à poser sur l’autel de leur mort pour offrir à l’humanité. Ils se seront juste enrichis de médiocres. Ce n’est que ça qu’ils offriront sans oublier tous les massacres dont ils se seront rendus coupables.

  • avatar
    moderato cantabile

    Bon anniversaire Mariane,
    Plus je vous connais à travers vos écrits, plus je vous trouve mère veilleuse de la pureté et bien qu’elle soit inaccessible, vous ne baissez pas les bras, bien au contraire, vous êtes une force qui tient l’univers.
    La date est mémorisée.
    Le meilleur est toujours à venir, qu’il vous accompagne.

  • avatar
    Bad

    @Mariane,

    C’est quand le soir

    Où le calme lève le noir venue sans rime
    Dépouillé des parasites tant imbuvables
    De paroles sourdes et pauvres déprimes
    Tourments de nos lâches vies incapables

    Le froid grise ma face d’un doux frisson
    Gouttes fraîches nettoient yeux rimmel
    Ne pleurera pas aux fous et paillassons
    Gouvernés de mal ceints ils s’emmêlent

    Les merveilleux chevaliers sages du roi
    Me parlent de masure au vent du château
    Recélant le beau inorganisé tenant droit
    Ma vie bénie aux pluies intérieures d’Ô

    Sources vives du ciel lavant peines d’âme
    Puisent mon sang qui rejaillit aux mieux
    Cieux hébergeant mes luttes belles gammes
    D’honneur en tendres pardons de Dieu

    C’est quand le soir imagine nous départis
    Loin du sordide devant l’heur fantastique
    Soldats de victoires heureuses réparties
    Céleste la voûte rougit damnée drastique

    Qui pose les mains sur mes yeux en buées
    Chaudes s’écoulant dans mon sang mot coeur
    Bad

    Carl Orff: Carmina Burana
    http://www.youtube.com/watch?v=QEllLECo4OM

  • avatar
    Revolta le Dernier des Mohicans

    Ouh là là je suis émue, trop gâtée !

    @Personne : Merci ! Vraiment ! Et dans toutes les langues
    AFRIKAANS dankie
    ALBANAIS faleminderit
    ALLEMAND danke
    ALSACIEN merci
    ANGLAIS thank you / thanks
    ARABE chokrane
    ARABE ALGÉRIEN saha
    ARABE TUNISIEN barak allahu fiik
    ARMÉNIEN chnorakaloutioun
    AZERI çox sag olun / tesekkur edirem
    BAMBARA a ni kié
    BAS-SAXON bedankt / dank ju wel
    BASQUE eskerrik asko (basque du sud) / milesker (basque du nord)
    BENGALI dhanyabaad
    BIÉLORUSSE Дзякую (dziakuju)
    BIRMAN (thint ko) kyay tzu tin pa te
    BISHLAMAR tangio tumas
    BOBO a ni kié
    BOSNIAQUE hvala
    BRETON trugéré / trugaré / trugarez
    BULGARE мерси (merci) / благодаря (blagodaria)
    CATALAN gràcies
    CEBUANO salamat
    CHEROKEE wado
    CHICHEWA zikomo
    CHINOIS (MANDARIN) xièxie (écriture simplifiée : 谢谢 – écriture traditionnelle : 謝謝)
    CORÉEN 감사합니다 (gamsa hamnida)
    CORSE grazie
    CRÉOLE GUADELOUPÉEN mèsi
    CRÉOLE GUYANAIS grémési
    CRÉOLE HAITIEN mèsi
    CRÉOLE MARTINIQUAIS mèsi
    CRÉOLE MAURICIEN merci
    CROATE hvala (merci)
    hvala ti (je te remercie) / hvala vam (je vous remercie)
    DANOIS tak
    DARI tashakor
    DARI tashakor
    DOGON gha-ana / birepo
    DOUALA na som
    ESPAGNOL gracias
    ESPÉRANTO dankon
    ESTONIEN merci : tänan / merci beaucoup : tänan väga
    EWÉ akpé
    FANG akiba
    FÉROÏEN takk fyri
    FIDJIEN vinaka
    FINNOIS kiitos
    FRANÇAIS merci
    FRANCIQUE LORRAIN märsi
    FRISON dankewol
    FRIOULAN gracie
    GAÉLIQUE D’ÉCOSSE tapadh leat (singulier, familier)
    tapadh leibh (pluriel, respectueux)
    GAÉLIQUE D’IRLANDE go raibh maith agat (à 1 pers.) / go raibh maith agaibh (à plusieurs pers.)
    GALICIEN gracias / graciñas
    GALLO merkzi
    GALLOIS diolch
    GÉORGIEN დიდი მადლობა (didi madloba)
    GREC ευχαριστώ (efharisto)
    GUARANÍ aguyjé
    GUJARATI aabhar
    HAWAÏEN mahalo
    HÉBREU toda
    HINDI dhanyavad
    HONGROIS köszönöm
    INDONÉSIEN terima kasih
    INUPIAT taiku
    ISLANDAIS takk
    ITALIEN grazie
    JAPONAIS arigatô
    KABYLE tanemirt
    KANNADA dhanyavadagalu
    KAZAKH rahmet
    KHMER akun
    KIKONGO matondo
    KINYARWANDA murakoze
    KIRGHIZ Рахмат (rahmat)
    KIRUNDI murakoze
    KOTOKOLI sobodi
    KRIO tenki
    KURDE spas
    LANGUEDOCIEN (OCCITAN) mercé
    LAKOTA wopila / pilamaya
    LAO khob chai (deu)
    LARI matondo
    LATIN gratias ago (de la part d’une personne)
    gratias agimus (de la part de plusieurs)
    LETTON paldies
    LIGURE gràçie
    LINGALA matondi
    LITUANIEN ačiū
    LUXEMBOURGEOIS merci
    MACÉDONIEN blagodaram
    MALAIS terima kasih
    MALAYALAM nanni
    MALGACHE misaotra
    MALTAIS niżżik ħajr / grazzi / nirringrazzjak
    MAORI kia ora
    MARATHI aabhari aahe / aabhar / dhanyavaad
    MICMAC welalin
    MONGOL bayarlalaa (Баярлалаа)
    MORÉ barka
    NÉERLANDAIS dank u wel (poli) / dank je (courant)
    NORVÉGIEN takk
    OCCITAN mercé / grandmercé
    OJIBWE miigwetch
    OSSÈTE бузныг [buznyg]
    OURDOU shukriya
    PACHTO manana
    PAPIAMENTO danki
    PASCUAN mauruuru
    PERSAN motashakkeram, mamnun (formel) / mochchakkeram, mamnun, mersi (courant)
    POLONAIS dziękuję
    PORTUGAIS obrigado (locuteur M) / obrigada (locuteur F)
    PROVENÇAL mercé, grandmercé
    PUNJABI sukriya
    QUECHUA sulpáy
    ROMANI najis tuke
    ROUMAIN mulţumesc
    RUSSE спасибо (spacibo)
    SAINTONGEAIS marci
    SAMOAN faafetai lava
    SARDE gratzias
    SERBE хвала (hvala)
    SESOTHO ke ya leboha
    SHIMAORE marahaba
    SHONA waita (pluriel : maita)
    SINDHI meharbani
    SINHALA stuutiyi
    SLOVAQUE ďakujem
    SLOVÈNE hvala (merci)
    hvala ti (je te remercie) / hvala vam (je vous remercie)
    SOBOTA hvala (« h » aspiré)
    SOMALI waad mahadsantahay
    SONINKÉ nouari
    SUÉDOIS tack
    SWAHILI asante / asante sana
    TADJIK rahmat
    TAGALOG salamat (po)
    TAHITIEN mauruuru
    TAMAZIGHT tanmirt
    TAMOUL nandri
    TATAR rahmat
    TCHÈQUE děkuji / díky
    TCHÉTCHÈNE Баркал (barkal)
    TELUGU dhanyavadalu
    THAI ขอบคุณค่ะ (kop khun kha) – locuteur F
    ขอบคุณครับ (kop khun krap) – locuteur M
    TIGRINYA yekeniele
    TOHONO O’ODHAM m-sapo
    TONGA tualumba
    TORAJA kurre sumanga
    TURC teşekkür ederim / sagolun
    UDMURT tau
    UKRAINIEN дякую (diakuiu)
    UYGHUR rahmat
    UZBEK rahmat
    VIETNAMIEN cám ơn
    WALLISIEN malo te ofa
    WALLON (orthographe à betchfessîs) gråces / merci
    merci beaucoup : gråces (merci) traze côps, gråces (merci) beacôp
    WOLOF djiere dieuf
    XHOSA enkosi
    YAQUI kettu’i
    YIDDISH a dank
    YORUBA o sheun
    ZOULOU ngiyabonga (je remercie)
    siyabonga (nous remercions)
    ngiyabonga kakhulu (merci beaucoup)

  • avatar
    Revolta le Dernier des Mohicans

    @télegraphe
    Merci pour le télégramme !

    @Moderato
    Merci de me voir telle l’oeuf de Shiva qui porte le monde !

    @Bad
    Merci pour :
    « Les merveilleux chevaliers sages du roi
    Me parlent de masure au vent du château »
    Et pour ce chef d’oeuvre de Carl Orff !

  • avatar
    jacou

    @Revolta le Dernier des Mohicans

    Pour une fan de la révolution, quoi donc de plus exhaltant que de s’en être offert une royale….. autour du soleil.
    Bon anniversaire à l’infatigable porte drapeau de Personne .

  • avatar
    Revolta le Dernier des Mohicans

    @Merci mon Jacou préféré ! J’épingle votre message avec les autres dans la salle du Cheval Ailé. Sur le canapé de Personne je déguste mon gâteau aux mille bougies…

  • avatar
    michelb

    Bel anniversaire Mariane, que le meilleur vous garde bien et que vous continuiez à nous enquiquiner si généreusement. Bien amicalement. Et n’abusez pas du crément!

    Le boomerang (extraits)
    Badia Benjelloun
    27 octobre 2012

    « Michael Barbero est un général de l’armée étasunienne.
    Il dispose d’un périmètre au sein de cette armée, comme un chef de desk au front office d’une institution financière.
    Son unité a consommé depuis 2006, date de sa création, 20 milliards de dollars US.
    Elle a été dotée de 2,4 milliards en 2012 et il réclame pour 2013 1,9 pour assurer son fonctionnement….. »

    « Une fois que la fonction a créé l’organe, celui-ci prend en charge la perpétuation de la fonction pour subsister, lieu d’épanouissement du bureaucratisme venant compléter les articulations déjà complexes du démocratisme. Le système démocratiste est généré pour que des consultations électorales viennent à intervalles réguliers faire remplacer les pareils par les presque mêmes par des citoyens convaincus de l’inanité de l’exercice mais persuadés de leur impuissance.

    La dette de l’État fédéral étasunien excède les 120%, la Banque des Règlements internationaux prévoit qu’elle dépassera les 150% vers 2020 avec un service de cette dette qui atteindra les 10% du PIB… »

    « La virgule inversée et posée à l’horizontale, logo d’une marque de chaussures de sport, est vue à tort comme l’aile de la déesse grecque Niké de la victoire.
    Ce signe devenu universel presque autant que la boisson noire caféinée à étiquette rouge ne serait-il pas plutôt un boomerang, cette arme qui tourne sur elle-même et revient sur son lanceur en empruntant une trajectoire courbe ? »

    Alors « Mais qui décide grand dieu ? »

  • avatar
    Moncef

    Qui décide là et la question; mais pour la réponse on peut imaginer des tas de choses ,mais en tout cas ça dépend du pays où nous sommes sensé vivre et travailler et passer une retraite sans complication…
    Que nous soyons dans les pays dites démocrates et ce billet tombe si bien en ce jour d’indignation et de grève générale du peuple;ça se complique avec tous ces nations européennes :qui décide? et prendre des décisions drastiques envers tel ou tel pays , ça peu faire mal à une nation comme la Grèce ou l’Espagne, un peu moins pour d’autres pays comme la France ou la Belgique;mais dans tous les cas il y a une évidence il y a de plus en plus de pauvres et les riches n’ont plus envie d’investir et préfèrent s’investir dans l’art ou dans une valeur refuge comme l’or…
    Avant les capitalistes se sentent une âme de patriotes ;mais avec la communauté européenne c’est fini tout ça .
    Une nation qui veut s’en sortir,doit compter que sur elle même et les gouvernants essaient de gérer comme de bons pères de famille;en espérant des jours meilleurs.

  • avatar
    2xsucker

    Ce serait l’anarchie…..
    Je crois que l’être humain a réussi à survivre parce qu’il a su s’organiser, s’ entraider entre eux, en tribus…mais nous sommes à un point où les tribus veulent les biens de l’autre tribu…car l’humain est influencé par des valeurs malsaines qui l’influencent…
    La démocratie, la vraie, pas l’artificielle véhiculée par les médias, serait un bon point de départ…

    Quel beau chandail que porte cette porte-parole qui m’emporte !

  • avatar
    Skuigry Gorillazz

    A la manière d’un autiste la question est qui est en premiere base ?la cremerie a juste changé de macro la recette est tjrs la meme,le grossiste reclame toujours autant.l’info est une marchandise comme une autre,l’intox une déduction sans prise,aller expliqué a une personne dont le malheur est lié aux décisions politiques de s’y intéresser,mais qui est en premiére base le politique ou le peuple ?la pomme de la discorde.

  • avatar
    Max Grandchamps

    Le vote nous fait croire que nous sommes en démocratie et conforte les décisions de nos politiques.En quelques sortes il leur donne carte blanche.C’est l’Europe qui influence pratiquement toutes les stratégies politiques.Quand il y aura de véritables représentants du peuple issus directement du peuple je ferrais l’effort de voter.Plus on s’intéresse a la politique(c’est mon cas)moins on a envie de mettre un bulletin dans l’urne .

  • avatar
    Julien Roques

    De toutes manières, un bulletin blanc dans l’urne est compté comme nul !!! Alors à quoi bon…
    Et lorsque que nous aurons TOUS ET TOUTES compris que ne ne sommes pas en democratie, tout le monde s’abstiendra et le vote deviendra illégitime… Alors je vote pour l’abstention, tout en s’informant de ce que pourrait être une VRAI DEMOCRATIE.
    Parce que ce n’est pas aux personnes de pouvoir d’écrire les règles du pouvoir, je demande une assemblée constituante tirée au sort.
    Et merci à Lejournal Depersonne

  • avatar
    Pascal

    « Question de salut public : qui doit-on revoir, le peuple, le pouvoir ou le système qui les a réuni et qu’on appelle pompeusement la démocratie ?
    C’est à nous d’y répondre ! »

    J’avais beaucoup aimé ce billet sur la démocratie, ainsi que les autres où vous l’abordez sous un angle différent, comme Tartuffes et Nobel et la bête, et des plus récents.

    Dans la période de la campagne présidentielle, sur certains blogs partisans invitant à voter pour l’un ou pour l’autre, il était parfois question de « La politique ne vous intéresse pas. Mais vous l’intéressez… », mais dans l’idée de pousser au vote, sans réflexion approfondie, jouant le rôle de la presse de la quadruple racine du mal. Vous avez le chic pour approfondir, amener la réflexion plus loin, apporter un éclairage avec art. Je rejoins Revolta sur l’idée que vous faites oeuvre de salut public.

    Et pour répondre à la question, considérant qu’il y a synergie, je dirais un peu de tout, du moins que dans un idéal aspiré, il faudrait qu’une partie du peuple puisse changer la façon dont est abordé le « pouvoir collectif » rendu aux mains de quelques-uns, pouvoir qui a tendance à individualiser – dont je vois les privatisations de ce qui peut être vu comme le bien commun, comme un peu le reflet -, changement via un changement dans le système. Si ce n’est qu’à la différence de la poule et l’œuf dont on peut se poser la question, je dirais que là, ça commence par le changement intérieur de gens qui ne veulent plus d’un mode de fonctionnement, avec un effet papillon, boule de neige, et qui font un ensemble. Qu’ils élisent le parti du changement en le réalisant.

    « Le pouvoir entre les mains de tous, n’est en vérité entre les mains de personne.
    Il est fluctuant comme notre monnaie… passe de main en main au gré du marché.
    Le pouvoir… c’est devenu la bourse… plus la vie ! »
    Ainsi, par exemple, pour le cas de l’aéroport de Notre-Dame-des-Landes, il me semble qu’il y a eu, qu’il y a un choc entre les « pouvoirs publics » aux bottes d’un marché et le pouvoir d’un ensemble de gens qui se sont regroupés dans un objectif commun : vivre leur vie. Mais au bout du compte, qui décide, va décider ? Si les opposants finissent par obtenir gain de cause, sans qu’il ne soit rien changé à ce qui a mis en marche tout ça, au mécanisme, il y a de quoi se dire que ce genre de confrontation se renouvellera, et que le rapport de force dans pas mal de cas est inégal.

    Pour l’anecdote, mes parents se sont investis dans le conseil d’administration de la MJC de la petite ville d’agglomération. Le président de la MJC fait partie du conseil municipal. Il a tenu tête un jour au maire, il y a eu bisbilles, et le maire lui en a tenu rigueur. Depuis, j’ai cru comprendre qu’il a utilisé de son pouvoir pour mettre des bâtons dans les roues de la MJC, jouant avec la frontière de la légalité, de ce que lui permet son poste. Au final, en gros, il a été question de considérer que le fait de voter pour quelqu’un qui aura certains pouvoirs qui n’apparaissent pas dans les grandes lignes, en prendra quelles que soient ses promesses électorales, où il n’y a pas vraiment de contrepouvoir digne de ce nom, hormis si du peuple fait révolution, c’était à revoir, à modifier.

    Bref, de ce que j’ai cru comprendre, avec la crise, en Grèce, s’est développé pas mal d’initiatives d’autogestion (cf Dédale, un fil vers la démocratie et Ne vivons plus comme des esclaves). Il s’en est développé dans d’autres pays, mais sont vus un peu comme le laboratoire de l’Europe. Après, cela reste plus ou moins des cas isolés, du moins je pense que cela ne résout pas le problème du peuple dans son ensemble, ne le résoudra pas tant que les finances, l’appât du gain doré, consumériste etc., sont/resteront au pouvoir. Je pense que tous les peuples sont un peu dans le même bateau, concernés (du fait de la mondialisation, impact sur l’environnement, la terre).

    Lorsqu’un jour le peuple veut vivre,
    Force est pour le destin de répondre,
    Force est pour les ténèbres de se dissiper,
    Force est pour les chaînes de se briser.

    (Abou el Kacem Chebbi)

  • avatar
    Tony

    La loi qui donne droit de battre monnaie ( loi du 3 janvier 1973 , loi Giscard sous Pompidou ) l ‘état s il le veut peut reprendre le droit de battre monnaie : Loi n°73-7 du 3 janvier 1973 sur la Banque de France
    http://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do
    http://fr.wikipedia.org/…/Loi_n%C2%B073-7_du_3_janvier…
    ces des choix Politiques , rien n est figer seul les idées veulent être fixer .

    https://www.facebook.com/photo.php?fbid=535647896550794&set=a.146409912141263.30256.100003167667149&type=1&theater

    Tout le Monde peut décider , bien sur et les Politique font des choix conscient ou pas , idéologique et pas souvent pratique ou dans des logique complètement dépasser , peut d ‘ou le mal aimer politique ou les gens pratique le doute la méfiance , étant perdu dans toute les rhétorique pratiquer , le système parle de confiance mais pas de conscience , hors les gens non pas confiance car les politique non pas conscience , une conscience limiter , formater , conditionner , libéralisez les valeurs ; marchandes !
    il n est pas vrai qu on peut rien faire , ses une croyance lol il n est pas vrai que tout est figer une autre croyance qui nous fait aussi perdre confiance , il n est pas vrai que les lois ne font qu empêcher , il n est pas vrai qu elle sont fixer que sur une idée , il faut sortir de nos croyances , en crée ( ancré »es ») d ‘autres ( hôtes ) tout citoyens tout individus , toute sœurs ou frère sur mère terre peut dépasser les format et les quand dira t on des dicton apprit ici ou la pour intérêt qui veulent figer l’ humanité , idées dans leurre seul particularité , particule art idées
    sa ne restera de toute façon que des leçons, façons , des rôles sur le grand théâtre de Vie en Mer »es » Terre Mystères .
    Con Citoyens changeons de refrains entre refrets
    Fraternel Salutation .


Pour participer, vous devez vous connecter, au préalable vous enregistrer puis vous abonner si vous n'avez pas de compte. Les explications sont données sur la page de présentation que nous vous invitons à consulter. Au plaisir !

CONNEXION        S'ABONNER