Les serveurs du Pouvoir 79


Les serveurs du Pouvoir
Mais si... vous voyez bien de qui je veux parler
Non, pas du pouvoir... mais de ceux qui le relayent
Ceux qui reproduisent les mêmes effets, même en modifiant les causes
Because beaucoup d'inhibitions...
of course... c'est la course à l'exhibition.
Du jour au lendemain, le dernier des damnés s'est retrouvé
Rédacteur en chef de son propre journal
C'est la marre aux canards ... serveurs asservis... et rarement desservis
Ne vous en faites pas, je balaye toujours devant ma porte
Et je ne m'épargne jamais... oui je suis de la mêlée
Et moi aussi, j'en fais les frais

Oui, nous n'avons jusqu'ici
Rien fait d'autre que reproduire l'évènement
Analyser des analyses, commenter des commentaires, et interpréter des interprétations
Sans jamais vraiment les transformer
Sans jamais créer d'événements
Serveurs du pouvoir, de ce pouvoir que nous avons beau épingler ou caricaturer ...
Nous ne faisons rien d'autre que le servir en croyant s'en servir
Je veux parler du quatrième pouvoir... celui de la presse
Celui qui ne cesse de reléguer au dernier rang ses devanciers
Oui, il est bien Avant-premier
Et nous ne sommes pas les derniers à le subir de plein fouet
Nos autres blogueurs et chroniqueurs à nos heures
Nous singeons des singes... nous parodions une parodie
Nous sommes de l'intox au carré,
de vulgaires serviteurs de la non vérité
comme valeur rajoutée à la fausseté
C'est le marathon des faux jetons
Comme si nous avions tous décidé d'un commun désaccord
de la faire cette course pour ou contre la montre !
Pour dire qu'on a quelque chose à redire
Puisque nous n'avons le plus souvent rien à dire
Démocratie participative de mauvais chirurgien
Qui vous soigne les canines et vous arrache les incisives.

Nous croyons y être mais nous n'y sommes pas
Nous arrivons toujours après
Avec notre bout de papier
Écrivains sans veille ni lendemain
Pour afficher notre vision du monde
Encore plus vieille que le monde
Et le plus drôle ou le moins drôle
C'est qu'au lieu de nous associer
En créant une synergie
Nous nous tirons dessus comme des abrutis

À peine né, le pouvoir des internautes est déjà mort
Parce que la course est courue d'avance
Par de faux athlètes qui n'ont toujours pas compris
Qu'il fallait courir devant et non après
Et que leur seul adversaire c'est la vanité
Parce que la vérité, il ne faut pas trop y compter
Elle nous a déjà fait des petits dans le dos

Imagination au secours !
Sans toi plus personne ne verra le jour

Share Button


79 commentaires sur “Les serveurs du Pouvoir

  • avatar
    Revolta le Dernier des Mohicans

    @Que feras-tu bonsoir

    Contente de vous lire. Pour la Principia je ne sais pas. J’ai proposé ci-dessus de réfléchir à une sorte de codex pour un nouveau comportement, comme un pré-supposé à la Principia, mais pas d’écho…

  • avatar
    simplesanstete

    Révolta, bonsoir
    J’y pense bien à cette Principia, enfin surtout à des principes qui sont basés sur les principes de ce monde, il faudrait les comprendre pour les…..nommer.Qu’il n’y ai pas d’écho est encore tristement logique mais pas surprenant.

    Bonsoir S.DMCS, travailleriez vous dans la couture, avec ce pseudo ? Avez vous trouvé un accroc à réparer où voyez vous une déchirure s’annoncer?Rassurez vous,nous avons déjà passé le pire, le qui est quoi.

    C’est une big question qui fait bang.
    Mais quels esprits tordus inventent ces besoins?
    Dr Folamour, pardi, des hommes qui ont un besoin fou d’être reconnu par leurs puissances créatrices de machines ce qui n’est pas du tout le cas des femmes mais elle y viennent, enfin elles essaient dans le domaine plus tactile de l’argent, l’inconscient réel de ce monde et ses manipulations.Elle nous tricote depuis un bon moment un hiver rigoureux,cette jeune femme, l’antithèse de Personne et personne ne la connait publiquement.
    Une sacrée diablesse,cette Blythe Masters de la JP Morgan,banque musulmane comme tout le monde le sait, très imaginative, décrite par Pierre Jovanovic qui, lui, me fait toujours rire.
    http://www.lejardindeslivres.fr/blythe-masters.htm
    Son site
    http://www.jovanovic.com/blog.htm

  • avatar
    Bollet Stephane

    @sst,
    Encore un livre qui pue le marketing à plein nez. En plus de désigner une femme comme la source de tous les maux. C’est pas nouveau. Soral y plonge.
    Il est tellement évident que le monde va mal et vous pensez qu’un livre de plus éclairera cette situation, sans solution. Cette personne n’est absolument pas comparable à Personne, vous dites bien « l’antithèse » de Personne. Elle fait juste des affaires. On en tremble, c’est tout. Ils n’arrêteront jamais la mort. Elle est une serveuse du pouvoir Mrs Blythe Masters.
    Enfin je ne comprends pas votre obstination à penser que « enfin elles essaient dans le domaine plus tactile de l’argent » en une seule phrase que les femmes ne sont pas créatrices, qu’elles le voudraient, qu’elles s’intéressent à l’argent, qu’elles se transformeraient donc en homme. Puis de donner le coup de grâce « Elle nous tricote depuis un bon moment un hiver rigoureux » comme si elle portait le monde et sa souffrance sur ces épaules. Mais c’est bien Moscovici suivant les mêmes principes de DSK, qui ont été aussi appliqués au FMI, qui met en place l’austérité. Ces hommes politiques n’ont aucune imagination, une seule facilité opprimer les peuples pour préserver leurs sacro-saints principes. Les Mrs Blythe Masters et Robert Macaire ne font que suivre les opportunités de l’ombre. Sarkozy a toujours sauté dessus.

    @Rêvolta,
    « un nouveau comportement » ne s’impose pas mais il est un principe premier à toute élaboration de règles. Ne soyez pas déçu la Principia a déjà beaucoup donné de réactions, de propositions, Personne n’a pas à mon humble avis à être déçue. Cette construction n’est pas achevée et tant mieux. J’ai cru comprendre que nous ne sommes pas ici dans une organisation et donc que le chaos organise, donc l’anarchie qui réclame de l’ordre. L’ordre non pas des règles mais celui du respect des personnes. Les idées sont un ensemble de règles ce qu’on en fait dans la vie réelle est le meilleur. Le temps n’arrêtera jamais que Personne aime comme dit Liliane un peu avant les nouveaux paradigmes.
    Mais chacun se sert librement à bon ou mauvais escient, Personne a bien fait d’ajouter « trompe-toi toi-même ». Nous ne sommes plus des enfants (poétiste le regrettera), nous sommes responsables.
    La Principia ne peut donc s’arrêter, jamais, elle est vivante. Tantôt chevaleresque, tantôt lyrique, tantôt politique, tantôt philosophique, tantôt fatiguée, jamais éteinte. Personne est la Principia dans tout la splendeur de la création. Il faut reconnaître objectivement que son travail est remarquable et bénéfique à l’esprit.

  • avatar
    simplesanstete

    En plus de désigner une femme comme la source de tous les maux. C’est pas nouveau. Soral y plonge

    Vous avez de l’imagination Mr Bollet, pas moi.

    Jeu vais donc, vous posez LA question, qu’est ce qui où quoi, ne va pas dans ce monde ?
    Épargnez moi SVP une foule de détails

    Le livre « marketing » de Jovanovic est très claire et lisible, lui, il a fait la liaison entre le spirituel et la finance,l’argent fou qui impressionne, c’est pas rien, çà, objectivement.
    C’est vrai aussi qu’il n’a pas encore fait le lien avec l’administration US, façade du grand casino de la FED, qui lance des guerres et soutient toutes les guerres et révolutions, ce sera le 3eme tome.
    Tiens, je vous offre un conte et les comptes du diable, çà commence fort bien, sur l’île Jekyll,joyeux noël 1913, CA c’est du gross marketing.Naissance de la FED où comment posséder l’administration d’un pays, ni vu, ni connu, même Freud, un peu plus tard, était derrière le rideau, y psychanalysait le président Woodrow Wilson,un peu dépressif, qui signera.
    Font exactement la même chose avec la BCE et ses pions,ex, ex banquiers comme Pompidou des sous, ici et maintenant.Un jeu d’enfant pour adulte? LES COMPTES VIRTUELS DEVIENNENT DES CONTES RÉELS ET VICE ET VERSA.Créer de la dette c’est: être maitre du temps, ils voient très loin ces gens là et de très haut, un économiste c’est comme un joker, toujours le sourire, comme un croupier de casino, faites vos jeux,rien ne va plus et il PEUT le dire, lui.

    http://aline.dedieguez.pagesperso-orange.fr/mariali/picrochole/Jekylls/jekyll.htm

    RESPONSABLE DITES VOUS? jeu ne l’a jamais été, ah ils ont bien essayé, la dernière en date était une femme et ses enfants,œuf course.
    responsable, adjectif
    Sens 1 Qui doit répondre de ses actes ou de ceux d’autrui. Anglais responsible for
    Sens 2 Qui est coupable. Synonyme coupable Anglais liable for
    Sens 3 Qui a la charge de prendre des responsabilités. Synonyme dirigeant Anglais in charge of
    CES 3 SENS S’APPLIQUENT PARFAITEMENT A LA FEMME, comme par hasard et ce n’est pas de la morale,bien où mal, C’EST./
    C’est du lourd, n’est ce pas, jeu comprends parfaitement, dans votre découverte de Personne un certain……… soulagement inespéré.
    Bonne lecture, cet Aline, remonte même jusqu’au pays des merveilles, la fumeuse terre sainte. Armageddon est une petite colline, située……. en Palestine, lustucru.

  • avatar
    Bollet Stephane

    sst,
    « Jeu vais donc, vous posez LA question, qu’est ce qui où quoi, ne va pas dans ce monde ?
    Épargnez moi SVP une foule de détails » après avoir lu Soral et Jovanovic, vous n’avez pas la réponse? Pourtant des détails, ils vous en ont donnés.
    Mais décidément, la réponse n’est pas le problème.
    Toute ces démonstrations tournent en rond et vous les reprenez à votre compte parce qu’elles confortent votre pensée. Or rien ne dit qu’ils ont raison. Ils interprètent sans connaître l’origine du « mal ». Tous les poncifs se ratatinent au long des pages mais publicitairemnt, il fallait vendre alors une femme, inconnue qui aurait mis à feu et à sang la planète, qui est charmante de plus, ce qui est judicieux pour les fantasmes qui inhibe la raison, et la monter aux nues de la sorcellerie pour ajouter du complexe d’Eve et somme toute classique. Je ne dis pas que tout est prémédité mais que tout y est.
    J’aurais bien une explication comme le fait la toute première roue fut un tronc d’arbre, puis des pierres taillées le plus rond possible, puis pour aller plus vite dans la fabrication des roues le bois fit des ravages jusqu’à ce que nous arrivions au Congo Belge où l’extraction entraîna des massacres, tortures, humiliations, perversions, meurtres, assassinats, charniers, sans noms organisés par la bonne société pour le confort des fesses des conducteurs. Ne dit-on pas que le malheur des uns fait le malheur des autres?
    Nous ne parlons pas d’argent mais d’extraction de caoutchouc.

    « Le livre “marketing” de Jovanovic est très claire et lisible, lui, il a fait la liaison entre le spirituel et la finance,l’argent fou qui impressionne, c’est pas rien, çà, objectivement. »

    Très clair pourquoi? pour qui? Comme Personne le dit, vous êtes en terrain conquis en lisant un livre qui reprend ce que vous pensez. Vous ne pouvez en sortir que satisfait et sans remise en cause. Personne l’a dit :
    « Les serveurs du Pouvoir
    Mais si… vous voyez bien de qui je veux parler
    Non, pas du pouvoir… mais de ceux qui le relayent
    Ceux qui reproduisent les mêmes effets, même en modifiant les causes
    Because beaucoup d’inhibitions…
    of course… c’est la course à l’exhibition. »

    Oui, l’exhibition d’une femme vampire, quoi de mieux pour vendre, classique, mais faire des constats, c’est facile :
    « Oui, nous n’avons jusqu’ici
    Rien fait d’autre que reproduire l’évènement
    Analyser des analyses, commenter des commentaires, et interpréter des interprétations
    Sans jamais vraiment les transformer
    Sans jamais créer d’événements »

    Alors « Parce que la vérité, il ne faut pas trop y compter
    Elle nous a déjà fait des petits dans le dos

    Imagination au secours !
    Sans toi plus personne ne verra le jour »

    La réponse est très claire, imaginons d’autres paradigmes tel que Liliane l’a dit précédemment, il n’y a pas de choix. Ceci va vous obligez à sortir de votre liste de mots clés : juif, argent, jésus, spirituel, jeu, moa, rencontre, échange, lien, relier argent et dieu, antisociétal, chien… en gros.
    C’est déjà beaucoup et dénote le besoin de découverte et je vous souhaite de découvrir.

    Qu’est-ce qui ne va pas dans ce monde? Simplement une résistance au changement.
    Vous ne changeriez rien pour rien au monde, n’est-ce pas?

    A la base du changement, il y a toujours le comportement de « bonne foi » indispensable. Il n’y a malheureusement aucune école qui permette d’apprendre cela à ma connaissance. Mais je ne désespère pas qu’elle voit le jour un jour pour les humanités.

  • avatar
    poetiste

    Le bonheur est dans le « prévoir ».
    http://www.lejournaldepersonne.com/actu-grise/

    Si Machiavel revenait, il verrait ce qu’est devenu le pouvoir en notre démocratie : atomisé, chacun en est pourvu, au moins sur ses proches.
    Et il verrait ce qui a rendu le pouvoir anonyme du fait de son éclatement en particules élémentaires de l’usure et de sa complaisance. L’argent a pris le pouvoir sur les hommes, il n’en est plus que l’unique vecteur. Et tout le monde se fait : « avoir ».
    Machiavel n’y comprendrait plus rien dans la zizanie constituée d’une multitude de petits tyranneaux au service de la grande tyrannie sans nom qui pourrit la planète.
    Les démocraties ont mis au pouvoir le véritable tyran, celui qui exerce le mieux sa dictature sur le cœur des hommes, le veau d’or : du pouvoir pour tous attesté par des billets de banque.
    C’est une guerre définitive et sans merci contre le plus pauvre. Ceux qui se trouvent momentanément avantagés en cette ruée vers l’or, c’est-à-dire ceux qui ne crèvent pas de faim, se laissent entraîner dans cette course contre la montre, contre le mur.
    Le premier mur a pour nom la crise dite « économique » du fait de cet argent spéculatif qui tourne en ronds, affame et exporte des guerres aux quatre coins du monde, parfaitement rond, au demeurant.
    Quand on en arrive à traîner la patte pour rembourser les intérêts de sa dette, on peut se demander qui est le créancier et où il se cache. Quand je sors un billet de vingt euros, je me pose la question du pourcentage de dette qu’il contient, du pourcentage d’usure légalisée et d’argent sale, toute la tromperie de son anonymat.
    Machiavel n’était pas si machiavélique que ça, disons que s’il prônait la République, il n’avait pas grande confiance dans le peuple pour autant : Le roi, le prince ou la démocratie : quelle politique est viable sans rigueur, sans être perfectible ?
    L’émergence de la France ne peut venir de décisions à court terme dans une ruée vers l’or qui est une sorte d’effervescence erratique dont personne ne peut cerner les tenants et aboutissants. On est condamnés ainsi à une politique « à la petite semaine ».
    Sauve qui peut ! Tous aux chaloupes ! Le Titanic insubmersible coule : prévoir efficacement n’est pas dans la nature de l’homme, il laisse ça aux diseuses de bonne aventure. Même Mitterrand se confiait aux élucubrations de ces pythonisses.
    Il était conscient qu’il n’avait aucun pouvoir, il l’avait dit à son épouse légitime. On tremble à l’idée que Hollande s’imaginerait en avoir.
    Le pouvoir n’a jamais été dans l’achat et pire encore dans le consumérisme mais dans des valeurs plus subtiles, plus à long terme, plus spirituelles et la volonté de les mettre en œuvre.
    Nous vivons, grosso modo dans une complaisance avec la violence, le court terme irréfléchi, la vitesse de vouloir gagner sa vie qui nous la fait perdre.
    C’est que la conscience planétaire est à l’état embryonnaire et que les damnés de la terre n’ont de hâte que de devenir les nouveaux tyrans. Il y a toujours des extrémismes qui récupèrent les révolutions et conduisent à l’impérialisme.
    Qu’il soit paranoïaque dangereux ou rêveur inconscient, on ne monte pas dans le bus conduit par un homme de si mauvaise conduite.
    Appuyons tout de suite sur la sonnette pour descendre au prochain arrêt !

  • avatar
    Revolta le Dernier des Mohicans

    Je jubile, car enfin le cocotier est secoué !

    Bollet Stephane ci dessus, répondant à SST :

    ….. »Imagination au secours !
    Sans toi plus personne ne verra le jour”

    La réponse est très claire, imaginons d’autres paradigmes tel que Liliane l’a dit précédemment, il n’y a pas de choix. Ceci va vous obligez à sortir de votre liste de mots clés : juif, argent, jésus, spirituel, jeu, moa, rencontre, échange, lien, relier argent et dieu, antisociétal, chien… en gros.
    C’est déjà beaucoup et dénote le besoin de découverte et je vous souhaite de découvrir.

    Qu’est-ce qui ne va pas dans ce monde? Simplement une résistance au changement.
    Vous ne changeriez rien pour rien au monde, n’est-ce pas? »…..

    paroles de poetiste ci-dessus :

    ….. »Nous vivons, grosso modo dans une complaisance avec la violence, le court terme irréfléchi, la vitesse de vouloir gagner sa vie qui nous la fait perdre.
    C’est que la conscience planétaire est à l’état embryonnaire et que les damnés de la terre n’ont de hâte que de devenir les nouveaux tyrans. Il y a toujours des extrémismes qui récupèrent les révolutions et conduisent à l’impérialisme. »…..

    Revolta répond :

    Alors, SST, si vous nous faisiez l’honneur d’inaugurer le codex d’un nouveau comportement, qui commence par une nouvelle façon de penser, pour une nouvelle façon d’envisager le monde et les autres. Moi je ne peux pas, je suis encore trop sclérosée par mes schémas de pensée, qui subissent ici des hauts et des bas… Mais je suis toute ouie !

  • avatar
    Kassambre

    Chère Madame, ce qui ressortait de votre prestation la lionne, je l’ai vu à Bani Walid.
    L’un des assassins de l’instaurateur de la vraie démocratie directe a été liquidé par des résistants de Bani Walid.
    Dans la foulée on a réussi à chasser la troupe d’inquisiteurs et terroristes
    Bani Walid s’est retrouvée assiégée, frappée aux gaz invervants, aux roquettes aujourd’hui de violents combats, les chefs ne juraient que par la lutte à mort.
    Et aujourd’hui cette chaine. * par .

    youtu*be/zhntlIXifvk

  • avatar
    Bigbang

    Non, en effet, le pouvoir n’est pas où l’on crois qu’il doit être. Ce pouvoir se trouve entre les mains des bourssiers-coteurs, ils tiennent deux cordons, celui de la bourse et par effet domino, celui de la politique. D’ailleur ces politiques ne sont plus politiques, ils sont juste des tamponneurs qui approuvent ce que la finance exige. A mon humble avis, une nouvelle politique ne peut se concevoir que dans un niveau spirituel au sens large du terme. Hélas! Il y a des forces contraires qui ne veullent pas imaginer que ce sens spirituel soit plus précieux que les cours de bourses. Cette politique par soubressaut s’effondrera certainement un jour; mais pour laisser la place à quoi? Au pire du pire? Ou alors la raison l’emporterait-elle sur la cupidité, l’imbécilité? J’aimerais croire cela, mais depuis que je suis née, j’entends ce mot « crise » ou bien « ça va changer », mais rien ne change évidemment. Peut-être qu’il ne faut rien attendre au dehors de soit, que la politique n’est qu’une façon de nous embrouiller et de faire de nous des gens appeurés, allant doucement mettre son petit papier dans une urne. Si le changement n’est pas maintenant, au moins il est en nous, au dedans.

  • avatar
    S.Dmcs

    @simplesanstete:
    Revolta m’avait déjà posé la même question et je n’avais pas compris. Non,rien avoir avec la marque DMC ^^.
    En fait c’est mon nom que j’ai unifié en un  » mot » et dont j’ai enlevé les voyelles. ( Oui j’avoue je ne me suis pas créatif). Il faudrait que je fasse un effort d’imagination pour trouver un meilleur pseudo.
    Tant mieux que se soit passé. Big bang a sans doute raison… ignorons les.

  • avatar
    telegraphe

    @simplesanstête

    Je suis le Journal de Personne depuis un moment. Tu me l’as fait connaître et je t’en remercie.
    Si j’interviens aujourd’hui c’est que j’aimerais revenir sur l’enjeu de la substitution du JEU au JE que tu pratiques depuis quelques temps.
    Bien entendu, c’est la moindre des choses, tu es libre de te nommer comme bon te semble.
    Seulement j’aimerais attirer ton attention sur certaines choses.

    Je m’aperçois que quand tu critiquais le JE en disant JEU, en réalité c’est l’EGO que tu critiquais.
    Il me semble en effet que le JE et l’EGO ce n’est pas du tout la même chose.
    Tu disais justement dans un de tes précédents commentaires que l’ EGO est secret, n’est pas public. C’est encore pourrait-on dire ce qui relève de l’intime.
    Or il me semble que le JE c’est ce qui permet justement d’établir le lien entre le secret, l’invisible, et le public c’est à dire l’extérieur où il y a le monde et les autres.
    Le JEU exprime une subjectivité qui se nomme en disant JE et en même temps s’adresse à d’autres « je » c’est à dire des « tu ».
    Le « il » désignant les autres dans le monde. Ainsi le JE fait plus que l’EGO, car il s’adresse aux autres JE.

    C’est pourquoi il me semble, de mon point de vue, problématique de substituer un JEU au JE, car en escamotant le JE tu fais du même coup disparaître le TU. Et donc la réciprocité d’un dialogue.
    Le JE et le Tu sont finalement inséparables, ensemble ils constituent l’intersubjectivité, dans le monde.
    JE, TU, et IL(s) c’est aussi ce qui constitue le politique qui engage des personnes uniques et donc par définition insubstituables.
    Or en endossant le JE ce qui était un être unique et insubstituable devient un être qui n’a plus à répondre de lui-même, ni aux autres, saisi qu’il est par un jeu qui devient à lui-même sa propre fin, indépendamment de l’existence d’autrui.

  • avatar
    telegraphe

    aie j’ai relevé une autre erreur :
    3 ème paragraphe il fallait lire « Le JE est une subjectivité qui se nomme …. »

  • avatar
    star rice

    C’est une bonne image des réseaux et de la plupart de ces gens.
    Certains placarde leur mur d’un copier coller de leur tube en nouvelles.
    Tout le monde s’y croit, tous des gérants d’estrade. Des fins connaisseur en critique, pffff!
    Je devrais dire des langues intestinal comme j’ai pu lire ci dessous, même que ça relève du psycho.
    Moi j’ai connus des vrais révolutionnaires, ils avaient tous un point en commun.
    L’autre ci dessous, n’a pas l’étoffe et ça se voit par son langage fétide.

  • avatar
    star rice

    Il fait quoi de constructif theStevensia, Il s’y croit derrière son clavier et il crée rien d’autre que de la mrd, tu te les arraches toi même tes dents………..

    Merci pour ce bon billet l’artiste et encore dans la cible.

  • avatar
    LangueAuChat

    De l’utilité des jeux de mots, d’un double, triple sens, pour ce qui est de la volonté de qui veut se faire bien comprendre, être confus, ou ne déplaire à personne:
    Certaines proses charabiée poussant à la conso d’absinthe de vouloir toujours en rajouter un peu plus laissent un petit goût amer en travers du gosier qui ne met pas beaucoup d’ordre dans le chaos environnant de mon existence bien ordonnée.

    Conclusion: Je me retrouve sous anxiolytiques. Et le plus triste est que ça me déprime encore plus si à défaut je n’ai pas mes 7 boites Bromazépam sous la main avec une bouteille de téquila et il me faut un traducteur.

    Quel sort tragique pour le pauvre chat de gouttière-apprenti-humoriste que je suis!

    LangueAuChat

  • avatar
    LangueAuChat

    Correction: 8ème ligne le « et » va à la place de « une » 7ème ligne.
    Veuillez excuser ma Myasthénie, Apnée du sommeil à insuffisance hépatique merci.

    LangueAuChat

  • avatar
    Revolta le Dernier des Mohicans

    @LangueAuChat
    Hi hi cette fois-ci je ne vous crois plus… Le Bromazépam, c’est comme faire les poubelles : just a joke !

  • avatar
    Kassambre

    Qu’est ce que le communisme?
    L’imposture des pays de l’est?Celui des partis rouages d’un système capitaliste et en réalité anti démocratique?
    Ou la dictature du prolétariat de Marx à une époque où tous étaient prolétaires?
    Qui n’est que la conception anarchiste,dont Madame se revendique
    Faisant aussi référence aux véritables révolutionnaires hispaniques et à Marx
    C’est donc une vraie marxiste, anarchiste ou anarcho-communiste
    Pour le droit de l’humanité à ne pas être dépecée par des oligarchies

  • avatar
    Wonderadj

    Le berger frappe le flanc des dernières bêtes du troupeau, alors que ce sont celles de devant qui n’avancent pas..

  • avatar
    Moncef Arfa

    Ce qui se passe actuellement en Tunisie ,c'est une pacification politique , les islamistes ont compris que s'ils vont trop loin avec leur chariaa obscurantiste et dégénérée ;ils leurs arrivera le même sort que Morsi et compagnie ; Bref la rue a poussé le gouvernement responsable de la mauvaise gestion à sortir par la porte de derrière et qu' en Tunisie l'islamisme sera dissout avec douceur …

  • avatar
    MP

    Clap ! Clap ! Clap !

    La première phrase c’est en effet la définition même du Rêve Américain.

    Et le plus drôle ou le moins drôle
    C’est qu’au lieu de nous associer
    En créant une synergie
    Nous nous tirons dessus comme des abrutis

    Je trouve intéressant d’associer ce bout de texte avec le billet de l’anarchiste car ceci décrit apparemment une éthique individualiste. Naïvement on commencerait pour percevoir un clash entre ces deux idées. Mais après, non, évidemment !, il n’y a pas de contradiction. C’est même tout le contraire: le premier est la condition nécessaire préalable pour la seconde.


Pour participer, vous devez vous connecter, au préalable vous enregistrer puis vous abonner si vous n'avez pas de compte. Les explications sont données sur la page de présentation que nous vous invitons à consulter. Au plaisir !

CONNEXION        S'ABONNER