Monsieur Deprès et Monsieur Deloin se disputent le pouvoir
Ils sont à égalité pour le moment : 50-50
Il va falloir que je tranche dans le vif du sujet pour les départager et octroyer à l’un ou à l’autre, le titre de Grand Monsieur.

C’est comme si on me demandait de choisir entre ciel et cieux, entre harmonie et mélodie, entre le pluriel et le singulier…
Lequel des deux, mérite vraiment de gouverner, de régner.
C’est avec ce bulletin de vote que je m’en vais le déterminer.
Le premier est à ma gauche, le second à ma droite
L’un voit de près, et l’autre voit de loin
Monsieur Deprès voit de près
Monsieur Deloin voit de loin
Ce que l’un voit de près, l’autre ne le voit pas de loin !
Ce que l’autre voit de loin, l’un ne le voit pas de près !
De loin, je suis un être parmi les êtres
De près, je suis un être à part
De loin, je ressemble à tout le monde
De près, je ne ressemble à personne
De loin, je suis du genre animal, d’espèce humaine, de type féminin
De près, je suis une conscience qui refuse d’abdiquer
De loin, je suis comme un électron libre
De près, on dirait que j’ai des atomes crochus, des références et des préférences
Tous les projecteurs sont braqués sur moi
Pour qui je vais voter ?
Pour Monsieur Deloin, qui ne voit pas de près
Ou pour Monsieur Deprès, qui ne voit pas de loin
Front de loin, ou front de près?
C’est là que je me rends compte que je ne suis qu’une effrontée
Parce que j’ai ma petite idée
Pour savoir avec qui je voudrais avoir une partie liée
En vérité, ni avec l’un, ni avec l’autre
Je ne suis attirée ni de près, ni de loin
Donc, je m’en vais voter pour moi-même
Parce que je suis la seule à voir en même temps de près et de loin!
Ni myope, ni presbyte… je renvoie dos à dos tous les miros!
Pourquoi les départager quand je peux régner sans partage
et me confier tous les pouvoirs…
Parce qu’il n’y a pas plus digne représentant de soi, que soi,
devrait se dire le peuple roi en refusant toute délégation, de près comme de loin… parce qu’il n’y a pas d’autre grand Monsieur que le peuple!

Share Button