L’enfant : tu es toujours d’accord pour répondre à mes questions ?
Mère : plus que jamais
L’enfant : tu as le trac, on dirait ?
Mère : non, je suis impressionnée
L’enfant : parce que je suis ton fils ou parce que tu es ma mère ?
Mère : parce que tu es vraiment bout de chou premier !
L’enfant : ne t’emballe pas…
Mère : je ne m’emballe pas… je suis plutôt enthousiaste
L’enfant : bla-bla-bla
Mère : je suis prête à répondre de … tout ce que tu veux
L’enfant : donc tu assumes
Mère : oui si tu assures !
L’enfant : un billet par jour, tu ne trouves pas que ça fait beaucoup ?
Mère : le challenge vaut le coup
L’enfant : tu fais la course toute seule, je crois
Mère : c’est le parcours du combattant
L’enfant : dans quel but et pour quelles fins ?
Mère : c’est un journal que tu pourras feuilleter un jour
L’enfant : ça ne me dit pas ce qui te pousse à le faire
Mère : sortir de soi, aller vers les autres … c’est l’œuvre de chaque jour
L’enfant : sauf que ce n’est pas réel… ça reste virtuel
Mère: quand quelqu’un me fait une fleur … elle est virtuelle, mais le plaisir que je ressens est réel… bien réel.
L’enfant : tu te considères comme une artiste ou comme une journaliste?
Mère : une existentialiste: ce qui veut dire : j’existe d’abord…on en parle après!
L’enfant : est-ce que tu es capable de te mettre dans la peau d’un monstre ?
Mère : oui, s’il ya quelque chose à montrer
L’enfant : tu veux dire quelque chose à démontrer ?
Mère : non, à montrer… c’est le principe de l’info-scénario : montrer les choses, pas démontrer des choses.
L’enfant : c’est quoi tes opinions politiques ?
Mère: me défaire de toutes les opinions
L’enfant : ce n’est pas possible
Mère: c’est faire, et en faisant se défaire, c’est ça le jeu.
Ou l’art politique quand il devient art dramatique.
L’enfant : mais tu dois avoir des préférences.
Mère : non. Seulement une ligne de cohérence : pour se mettre dans la peau d’un autre, il ne faut être dans la peau de personne…
L’enfant : c’est du théâtre?
Mère: c’est plutôt un jeu de rôles
L’enfant : c’est pédagogique ?
Mère: c’est politique !
L’enfant : tu veux exercer le pouvoir ?
Mère: non, seulement montrer comment il s’exerce
L’enfant : pour quoi faire ?
Mère: c’est ça le jeu… on sait que ça sert mais on ne sait pas à quoi ça sert…
L’enfant: tu vas le jouer combien de temps, ce jeu ?
Mère: jusqu’à ce que je meure
L’enfant: tu es sérieuse?
Mère : je ne le suis jamais… c’est ça le drame.
L’enfant : et tous ces gens qui font semblant d’aimer ce que tu fais ?
Mère: comme tu dis, ils font semblant… c’est pour ça qu’ils sont intéressants … ils entrent dans mon jeu
L’enfant : ça s’appelle « l’illusion »
Mère: une illusion partagée n’a rien d’illusoire… ça s’appelle une PASSION
L’enfant : une passion vide ?
Mère: C’est pour ça que ça m’amuse de la remplir!

Share Button