Enfant : Maman je ne sais pas pour qui voter ?
Mère : Il y a combien de candidats ?
Enfant : Une dizaine
Mère : tu en fais partie ?
Enfant : non… je ne suis pas candidat
Mère : dommage, j’aurai voté pour toi
Enfant : on ne vote pas pour soi
Mère : il n’y a pas un seul candidat qui se détache du lot ?
Enfant : il n’y en a deux ou peut être trois, c’est selon
Mère : et ils ne trouvent pas grâce à tes yeux?
Enfant : non, ils ne sont pas assez…
Mère : pas assez bons ?
Enfant : ni assez bons… ni assez mauvais
Mère : tu veux dire qu’ils sont moyens… communs?
Enfant : ils cherchent par tous les moyens à en avoir l’air, mais n’ont l’air de rien
Mère : et pourtant ils prétendent tous les deux à la magistrature supérieure: chef de classe…
Enfant : ô mon capitaine… ils font de la peine
Mère : tu as bien étudié leurs programmes?
Enfant : oui… amstramgram pique et pique et colégrame
Mère: Et où se situe la différence ?
Enfant : le premier voudrait que l’on baisse les notes des plus forts
Mère : et pourquoi on ne relève pas celles des plus faibles,
Enfant : ça ne changera rien… ils sont très loin du compte
Mère : et en quoi ça te dérange ?
Enfant : c’est le système qui me dérange
Mère : quel système ?
Enfant : le système de notation.
Mère : tu sais, tous les systèmes reviennent au même… il y aura toujours des plus et des moins!
Enfant : la lutte des classes, je sais!
Mère : oui, on est obligé de s’affronter même pour dire qu’il faut cesser de s’affronter… sans concurrence… point de conscience!
Enfant : il doit y avoir autre chose non ?
Mère : sans doute…. mais les hommes n’en veulent pas
Enfant : c’est le principe qui me dérange
Mère : quel principe ?
Enfant : le principe selon lequel c’est la nature qui est ainsi faite.
Mère : qu’est-ce que tu espères que le chef de classe partage avec les autres un pouvoir qu’il peut avoir pour lui tout seul ?
Enfant : je ne suis pas ringard !
Mère : explique-toi alors ?
Enfant : je voudrais qu’il ait le pouvoir de changer les choses
Mère : c’est un peu compliqué mais peut-être que tu fais exprès!
Enfant : c’est toi qui m’a appris à me méfier des solutions toutes simples
Mère : ça ne me dit toujours pas pour qui tu vas voter ?
Enfant : pour celui qui voudrait casser toute la machine
Mère : ça rendra votre classe ingouvernable…
Enfant : ça permettra de jeter tout ce qui est jetable
Mère : et après ?
Enfant : jeter tout ce qu’il y a de jetable
Mère : c’est à dire ?
Enfant : tout !
Mère : tout démolir ?
Enfant : ne périra que ce qui est périssable!
Mère : tu veux dire qu’il en restera quelque chose ?
Enfant : oui… il nous restera l’envie de voter!

Share Button