Marine est bleue
Marine a lieu
Nos vœux lui importent peu
Elle veut le pouvoir
C’est le pouvoir qu’elle veut
Rien que pour noyer tous les serpents qui se mordent la queue
Marine est bleue marine…la dame est sans vague à l’âme, elle divague, fait des vagues et tempête pour un ou deux gags.
Comme la mer, elle voudrait constituer un bruit de fond qui subtilise le vent pour créer quelques mouvements, quelques troubles dans nos rangs.
Elle est désormais audible, presque flexible. On s’y précipite pour l’écouter, on tend l’oreille pour l’entendre chanter les mots bleus, qu’on a tous au fond des yeux quand on regarde les cieux ou quand on vide les lieux.
Toute autre couleur sonne creux… tout autre valeur n’a aucune valeur à ses yeux.
Marine c’est l’océan qui va déborder avec nos peines, parce qu’elle saura tenir les rennes… du pouvoir … du devoir… et du savoir !
Marine est blanche comme neige
Elle ne craint ni les vilaines sorcières qui veulent lui faire la peau
Ni les 27 nains qui veulent faire de l’Europe
Un seul et même drapeau.
Elle est franche parce qu’elle cherche en amont à laver plus blanc et en aval à essuyer tous les affronts.
Elle parle franc et impose sa griffe sur tous les fronts
Et elle est d’autant plus crédible qu’elle ne s’adresse qu’à notre part irascible ou sensible
Bleu marine
Blanche comme neige
Et rouge comme le sang
Celui qui coule dans ses veines et qui ne coulera jamais dans les miennes
Parce que l’amour ignore la haine… c’est pour ça que je l’aime
Parce que la haine ignore l’amour … c’est pour ça qu’elle me fait de la peine.

Share Button