2
Fillon vient de révéler le fin mot de l'histoire : Si la France et les Français sont devenus la risée du monde entier, c'est à cause du locataire de l'Élysée. C'est Hollande, le biaiseur-né, qui les a tous biaisé... au point qu'ils ont fini par friser le ridicule... Sarkozy, Valls, […]

Hollande a eu tout le monde !












3
« ce que veut chaque individu est empêché par chaque autre et ce qui s’en dégage est quelque chose que personne n’a voulu » Engels

Sommes-nous intelligents ?






4
Si vous votez pour lui C'est elle que vous élisez Si vous votez pour elle C'est lui que vous élisez

Je suis Abstention








































12
Quel âge avez-vous ? Déclinez-le en jours pour que ça soit un hymne à l'amour.

Djurdjura





39
On ne peut changer les choses À cause... et pour cause Nous avons du mal à nous remettre en cause On ne peut pas changer les choses Dit l'agneau Mais on peut changer les règles Répond l'aigle Changer les règles...

Je change les règles !





44
Vous avez peur... si peur de la solitude... au point de vous jeter dans les bras de la servitude.

Les chiens de garde


72
Je ne comprends pas... je ne comprends plus... j'ai cessé de comprendre. J'ai écrit un petit traité sur les cons... et je me suis retrouvé sur le banc des accusés. Même pas de sursis... au revoir et merci...

Connection


30
Avec Tartuffe, comme avec tout démocrate, on aura toujours du mal à démêler le vrai du faux... l'un comme l'autre, ne sont ni vrais, ni faux, mais une savante combinaison des deux.

Tartuffes









31
Émeline : en somme, vous vous sentez dans la peau d'une femme de ménage... vous nettoyez un peu tout autour de vous...et si je relis vos livres, je m'aperçois que vous lavez encore plus blanc que vos propres confrères... vous êtes bel et bien madame propre. Caroline : n'essayez pas de me déstabiliser... vous savez, j'ai toujours eu les pieds sur terre... je marche toujours droit et je reste toujours debout quoi qu'on en dise. Émeline : Femme de ménage, qu'est-ce que je raconte ? vous avez l'âme d'une bonne soeur.... d'une prêtresse des temps modernes... qui a toujours fait prévaloir l'ordre moral en distinguant le bien qui fait du mal , du mal qui fait du bien... moi je dis : chapeau bas l'artiste.

Fourest Grimpe