Je cherche le soleil 13


Mes enfants,

J'aurais pu écrire

chacun de ces maux

J'en ai souffert

Et ne cesse de les souffrir

Pour m'abattre

il aurait fallu

me faire mourir.

Pour vous,

j'exige toujours le meilleur

et ne crains toujours pas le pire.

Je vous aime à en rire.

Chut écoutez !

Share Button


13 commentaires sur “Je cherche le soleil

  • avatar
    Revolta

    Avec beaucoup de difficultés je mets la main sur un chef-d’oeuvre qui a échappé à la main mise de celui qui a misé sur Personne sans rendre la monnaie, c’est à dire rendre à Personne le droit de disposer de ses oeuvres, ce que la loi interdit d’interdire : ses billets lui appartiennent. Une exclusivité pour une exploitation, oui, mais il est impossible de lui en retirer le droit de le diffuser à titre gratuit, ce qui est le cas dans ce Journal : c’est le droit de commenter qui est payant, pas celui de visionner.

    Aussi je prie le petit perso de restituer à Personne une exclusivité dont il n’a rien fait. Et sinon on se passera de sa permission. C’est comme si un éditeur décidait de garder les manuscrits d’un auteur sans les éditer, et lui interdisait de les lire, ou que quiconque les lise. Que Personne remette en ligne ses chefs-d’oeuvres, et que le malotru ravale ses deniers. S’il n’est pas content, qu’il s’adresse à moi, avec son contrat non valable et hors la loi. Je saurais le recevoir. Par contre il serait préférable de ne pas les rediffuser sur Facedebouc. Seulement sur le Journal. Les curieux n’ont qu’à nous y rendre visite.

    @Jacou (Pascal le sait puisqu’il est le webmaster) j’ai enfin pu remonter nos commentaires des années en arrière. Il suffit d’aller dans la galerie, de dérouler, et de bien chercher le petit encoart « commentaires plus anciens », et voilà on remonte le temps. Le temps où Personne supportait la vie difficile par idéal et pour Amadeus. maintenant elle a deux raison de plus de continuer : Narimane et Nikita. Il faut qu’elle tienne bon et que nous lui réchauffions le coeur. Son dernier billet est inquitéant. La même position sur le même sable que dans le billet que j’ai vainement cherché, dont j’ai oublié le titre, genre « mon dénuement », avec une fleur rouge…

    https://www.dailymotion.com/video/xq4wy2?playlist=x1lqzq

  • avatar
    Pascal

    Une perle d’acte 4, sur les maux, en dansant, etc.

    C’est bien Narimane qui est à terre ? Gloups, jeune dame, si je puis me permettre une injonction à défaut de pouvoir vous aider à vous relever : levez-vous et marchez, chantez, dessinez dans les rues à la craie, ou ce que vous voudrez, mais pas glop de vous voir ainsi. Et si quelqu’un vous a fait du mal, un Crs lors d’une manif’, ou je ne sais, désignez-le, il passera un mauvais quart d’heure ! Oui, bon, pourrait sûrement pas faire grand-chose contre, mais bref.

    Re bref, je vous souhaite que ça s’arrange, que vous pourrez bien dormir, manger à votre faim et cætera.

    Dans le cœur

    Un soleil dans chaque cœur,
    même endormi, endolori, en torpeur,
    sous la poussière, les cendres,
    brille à l’intérieur, avec la grâce des cieux,
    et si peut perdre courage, se fendre
    face au monde et cohorte de maux,
    donner envie de ne pas rouvrir les yeux
    une fois au plus profond de la nuit ;
    derrière la fenêtre voilée par les nuages,
    une force, un instinct de sur-vie,
    un horizon dansant, un jour, un rivage,
    un toit et des draps pour bien dormir,
    des gilets et des causes, de la solidarité,
    des êtres qui se donnent la main, à gravir,
    des abîmes vers l’aube, de belles journées.

  • avatar
    Revolta

    A quelques virgules près, je viens de découvrir un mouvement dit Révolutionnaire, qui semble pouvoir héberger au coeur de sa pensée tout à la fois Personne et ma pomme : ce n’était pas gagné…

    Anti capitaliste, anti mondialiste, pro palestinien, anti interventionniste en Syrie, anti système gauche droite, anti accords mondialistes, limite anti immigration, pro gilets jaunes, défenseur de la planète et des animaux, etc… il se dit « socialiste révolutionnaire européen », fédéraliste et non nationaliste (mais pourquoi pas, puisqu’il prétend respecter l’identité des peuples). On y trouve une grande liberté de penser et de s’exprimer, (ainsi pour la droite sociale Alain de Benoît)… Je n’ai pas tout exploré, car ma découverte est matinale.

    Ce qui me retient un tout petit peu d’y croire, c’est que la Franc-maçonnerie n’est pas absente dans ce mouvement, versus Grand orient de France. Et que Macron et Attali sont de purs produits fidèles de la Franc-maçonnerie. On en trouve quelques détails irréfutables sur un site royaliste :

    « 12 Mai 2017 Publié par Bien Commun
    Emmanuel Macron est franc-maçon dans la super-loge « Fraternité verte » et dans la super-loge « Atlantis Aletheia »
    Nous savions déjà que Emmanuel Macron était « Young Leader » de la French American Foundation puis qu’il a participé à la réunion du club para-maçonnique Bilderberg en 2014 et à une « tenue blanche fermée » de la secte maçonnique du Grand Orient de France en juin 2016.

    Dans une interview donné à la radio italienne Colors Radio, Gioele Magaldi révèle l’appartenance maçonnique du nouveau président de la République française, Emmanuel Macron :
    « Emmanuel Macron est dans la parfaite continuité de Hollande… Déjà banquier des Rothschild, il a été consultant puis ministre du même Hollande. De plus, il est le chouchou du franc-maçon Jacques Attali… Macron en personne se vante de son appartenance maçonnique dans l’Ur-lodge (super-loge) « Fraternité verte » où l’a amené Hollande, et dans la super-loge « Atlantis Aletheia »… son mentor Attali ? Un raffiné franc-maçon, un intellectuel d’envergure qui a travaillé pour le centre-gauche et a participé à la construction de cette Europe technocratique et oligarchique, …opération cosmétique qui a porté Macron à l’Élysée. »

    le journaliste juif franc-maçon Serge Moati révèle aussi l’appartenance maçonnique d’Emmanuel Macron : « Macron est devenu président en marchant vers la lumière » et « Macron devant la pyramide du Louvre :  » Un rite initiatique, indispensable » »
    «Ce soir c’est l’Europe, c’est le Monde qui nous regarde. Ils attendent que nous défendions les Lumières » dixit Emmanuel Macron » Voici le lien pour plus de détails

    http://www.democratie-royale.org/2017/05/emmanuel-macron-est-franc-macon-dans-la-super-loge-fraternite-verte-et-dans-la-super-loge-atlantis-aletheia.html

    Bref je vous laisse ci-dessous le lien du site « Révolution », journal de ce mouvement OSRE pour « Organisation Socialiste Révolutionaire Européenne » dont l’iconographie est magnifique, et la réflexion égale à l’action. Une version oecuménique de la liberté révolutionnaire, en tous cas en apparence. J’ai découvert à travers un de ses membres actif Luc Bagatin (par sa page face book) l’extraordinaire épopée de Garibaldi, le héros par essence même, qui était Franc-Maçon de haut degré. Et mena mille batailles armées pour unifier l’Italie, outre ses nombreux périples maritimes. Ce qui me réconcilierait presque avec cette mouvance occulte, devenue un laisser-passer pour les prédateurs économiques ; la Franc-Maçonnerie renouerait-elle avec ses idéaux humaniste d’origine ? Si oui, c’est là que ça se passe :

    http://rebellion-sre.fr/orientations/

    Et pour Garibaldi :

    http://freeriders2.over-blog.com/article-31118469.html

    ou par le site Amor et liberta du journaliste Luc Bagatin
    https://www.facebook.com/www.amoreeliberta.blogspot.it/

  • avatar
    jacou

    Le soleil exterieur est l’expression du soleil intérieur, oui je sais, cela peut sembler un slogan, mais cela n’est pas , quand les nuages de notre mental complètement brouillé se seront dissipé alors ce qui est sera évident . Rien n’existe qui ne soit en relation avec le tout .

    Message de St Germain reçu par Agnès Bos-Masseron

     » Le regard fluidifie la matière. La matière fluide répond à d’autres lois.

    Nous l’avons dit, retrouver le positionnement juste. Quels que soient les attitudes, les circonstances, les événements, s’appuyer sur la plénitude de l’Être, exprimée dans l’unicité de l’Être que Je Suis. C’est sur cette base que se recrée un autre mode de relation avec la structure corporelle.

    Comprenez qu’il est infiniment plus bénéfique d’avoir ce simple regard de présence et d’amour, cet amour installé dans la pleine conscience de l’essence que Je Suis, offert à la structure corporelle. L’attitude juste, le regard, fluidifie la matière. La matière fluide répond à d’autres lois. Cela est beaucoup plus prépondérant que de chercher des solutions pour des énergies crispées.

    Il est vrai, simultanément vous retrouvez la connaissance des plantes, des substances nourrissant en profondeur les cellules et le corps. Depuis la plénitude de la joie, vous entrez en contact avec l’essence de ces plantes ou de ces substances pendant que vous les offrez à la structure corporelle en les absorbant. L’attitude juste reste l’atout maître.

    Retrouver l’assise dans cette essence d’éternité, l’expression unique de l’Être que Je Suis. Depuis cette assise, de par l’attention et l’art de la relation, fluidifier la matière de son corps, la ramener à l’évidence que le corps est lumière.

    Je vous l’ai dit, il suffirait, selon votre temps linéaire, d’un temps très court d’attention offerte avec l’intensité juste au corps lumière pour que l’apparence tangible de vos corps soit le reflet direct de cette éternelle jeunesse, de cette lumière. L’addiction au corps de souffrance fait souvent mettre trop d’intensité sur les crispations. Les crispations correspondent à un niveau d’attention. Transmuer le niveau de votre attention pour le ramener à l’attention tout offerte à la lumière par dévotion, et vous verrez d’autres lois apparaître dans la relation avec vos corps, d’autres modes de fonctionnement depuis la fluidité. Cela est primordial.

    Simple et exigeant est l’art de l’incarnation. Dans cette exigence même, repose la maîtrise.

    Nous vous saluons.

  • avatar
    Revolta

    Rien à faire, Jacou, dés que vous parlez ou faites parler ainsi, j’y trouve tous les ingrédients du quantique ; et c’est par ce parallèle avec les lois de la physique subatomique que mon esprit rétif, logique, allergique aux théories spirituelles, se laisse convaincre.

    Seulement, et malheureusement, j’ai beau en comprendre la portée mon âme paresseuse n’y cherche ni ne perçoit aucune lumière supplémentaire au simple fait de vivre ; qui en soi est mon graal, la vie étant une, comme nous en avons convenu.

    Et que cet état d’unité avec la vie sous toutes ses formes ne se commande pas, puisque c’est un état. Je comprends cependant en quoi cette évidence vécue dans son essence naturellement et sas effort peut échapper aux âmes souffrantes qui n’y sont pas connectées. Je pense à Gaëlle, exceptionnellement intelligente et profondément, viscéralement imbibée de poésie même sans alcool, jusqu’au génie de la lucidité et de l’expression de cette souffrance.

    J’en reste baba à chaque fois. Mais je ne vois pas en quoi ni comment ce simple état de connection à la vie, qui vous éjectent de la souffrance par essence même, peuvent être transmis. C’est un soleil que je n’ai rien fait pour mériter, au contraire le plus souvent suivant mes pulsions rebelles sans chercher à en conduire l’attelage, notion si chère à Gurdjiev.
    Mais cet état finit par prendre le dessus au fil des années ; et les moments de regrets du passé, d’appel aux disparus et à l’enfance, finissent eux aussi par muer la cruelle lucidité en simple état passager ; dont, de ce fait et le sachant, nous puisons un certain plaisir dans l’émotion et la nostalgie d’ un univers qui se livre soudain à nous dans son entièreté ; un temps plus présent encore que le présent et qui s’y juxtapose en un seul temps, finalement plus profond et vécu comme réel que celui de l’horloge de l’instant t.

    Est-ce que Gaëlle, habitée d’une souffrance ontologique qui la jette souvent au bord de la rupture, peut goûter petit à petit à cet état ? Il semble que oui, à la lueur de ce qu’elle nous livre de son chemin. Chemin qui se nourrit du soleil de Personne dit-elle, et de ce fait la mène forcément vers cet « Etat de Grâce » d’être vivant dans le sens précité. Je puis le lui certifier, ayant moi-même d’année en année reçu de Personne ces éclats de soleil qu’elle sème sur notre route, et que nous suivons , tel le Petit Poucet. C’est la voie royale de Personne, qu’elle dispense sans compter et sans recevoir que le plaisir de donner.

    Personne, malgré les écueils presque insurmontables garde au coeur cette joie qui irradie. Une joie verticale qui la relie aux hautes sphères qu’elle perçoit divines, là où je me contente de la sphère terrestre, son miroir… mais pas aux alouettes. Création reliée parfaitement à son Créateur, où nous pouvons ressentir cette Vie unifiée qu’il anime…

  • avatar
    jacou

    Revolta
     » Seulement, et malheureusement, j’ai beau en comprendre la portée mon âme paresseuse n’y cherche ni ne perçoit aucune lumière supplémentaire au simple fait de vivre ; qui en soi est mon graal, la vie étant une, comme nous en avons convenu. »
    Parce que l’être humain en « évolution » à tout misé sur l’esprit/mental ou mental/esprit en ignorant et même en culpabilisant le corps , hors , l’être humain est un tout indissociable et son « élévation » passe nécessairement par une transformation corporelle ,non et surtout pas dans la manipulation génétique mais par un accroissement d’intensité dans le fonctionnement cellulaire et cela passe prodigieusement « simplement  » par le souffle conscient dans son fonctionnement vertical ( inspir/expir ) et dans sa fonction horizontale dans les différentes parties du corps ; ceci est le véritable sens de la croix : l’esprit/matière . C’est cette pratique incessante qui à permis à l’Ami ( Jésus ) en complément d’une maîtrise complète du corps acquise durant ses longues « années d’absence » d’avoir la possibilité lors de son « éxécution  » de réduire son métabolisme quasiment au minimum et avec un souffle devenu infiniment subtil ( le prana ) de rester quelques heures apparemment sans vie . C’est dans son « tombeau » et au prix d’une INTENSE intention consciente qu ‘à partir de ce souffle infime mains infiniment chargé d’énergie qu’il à ré-animé toutes les fonctions de ses organes . Mais , et cela est important de le comprendre , ses cellules sont devenues tellement chargées d’énergie qu’elles ont retrouvé leur essence/lumière c’est la raison pour laquelle il n’était devenu visible que par ceux qui étaient clairs-voyant , notamment certains enfants . Ne jamais perdre de vue que la matière c’est de l’énergie « condensée » le processus créatif étant : conscience>lumière>énergie>matière .

    Sur le souffle :
    Message de L’Ami (Jésus) reçu par Agnès Bos-Masseron

    Nous offrons bien plus qu’un ressenti joyeux.

    ​L’humanité pourrait le comprendre, nous offrons bien plus qu’un ressenti joyeux ou détendu. Nous offrons la splendeur d’être cosmique. Nous offrons la simple beauté d’être humain, ce regard de la conscience qui se reconnaît dans son essence d’amour, de lumière, de splendeur, de pure beauté.

    Alors pourquoi s’accrocherait-on à être tels des guerriers qui voudraient écarter mille épouvantails pour se frayer un chemin au milieu peut-être de visions dures ou crispées, ou d’histoires passées. Le passé n’est pas. Les délires mentaux ressassent. Les histoires essaient de les ramener, de les plaquer dans la splendeur de maintenant. Maintenant s’écoute avec innocence, dévotion et détermination.

    Pourriez-vous vous voir marcher, simplement, magnifiquement présents au souffle qui maintenant traverse le corps. L’attention nourrit le corps et l’aura vient rencontrer celle des arbres, de l’air et le cœur de la terre même. Tout est simple et bon.

    Mais si, au lieu de cette simple attention déterminée, offerte, innocente, l’attention se porte sur quelques pensées, avez-vous remarqué comment l’aura se projette dans quelques nébuleuses et comment alors vous coupez le corps de l’énergie vitale pour le relier aux nébuleuses astrales ?

    Voyez, la simultanéité vous permet de comprendre la beauté de l’attention. L’attention crée l’apparence de réalité. Comprenez-le, les sphères des pensées, des émotions, de l’ego, ne sont que reliances aux nébuleuses astrales. Les nébuleuses astrales sont une fréquence, une intensité de lourdeur.

    Vous ramenez l’attention sur la simple présence au souffle et naturellement changez de fréquence. Et là, l’intensité de l’attention à la fréquence juste exclut la possibilité des nébuleuses astrales. Voyez comment l’attention crée la réalité…

    … Comprenez, tout est là maintenant. Certains rêvent à des lieux paradisiaques, des cités lumineuses. Il est vrai, une intensité de fréquence peut précipiter la forme de l’intensité lumineuse. Garder l’attention sur maintenant, l’au-delà du temps et de l’espace, et l’attention juste vous relie au plan juste.

    Voyez, c’est cela la vie ascensionnée, l’attention juste relie au plan juste. Cette fraternité – ceux que vous nommez maîtres et qui aiment tant que vous les nommiez frères et sœurs, vous rappelant ainsi que vous êtes membres de la fraternité et que vous avez le choix d’actualiser l’appartenance à cette fraternité par votre attention, tel l’orfèvre qui ciselle son œuvre – cette fraternité unie dans cette attention et dans cette intention, unie, tout offerte à ses suprêmes enseignants. Ils sont frères et sœurs et restent enseignants. Ils restent êtres de rayonnement, infiniment présents avec infiniment de tendresse, pour ramener l’art de l’incarnation. Dans cet art, chaque être est l’orfèvre…

    … Eternellement maintenant, nous ramenons les dons, la tendresse du rayonnement. Eternellement, nous vous honorons. Il n’est que la perfection de l’Être.

  • avatar
    Revolta

    Réduire une photo à moins de 10 k, très difficile, alors j’ai fini par y arriver en en effaçant la moitié, et finalement c’est mieux comme ça, je n’aime pas voir ma tronche traîner sur le net. Mais là il en manque un bon bout, alors c’est jouable. Photo qui date, il faut le dire.

  • avatar
    jacou

    Magnifique réduction, tout y est …

    Quelques citations bien choisies ! :

    – « Quel est l’auteur au monde qui vous enseignera la beauté aussi bien qu’un regard de femme ? » ( William Shakespeare )

    –  » Le regard est un magicien naturel. Les communications mystérieuses qui s’établissent d’une maison à l’autre entre deux personnes étrangères, dépassent tout ce qu’on peut imaginer de prodigieux. La communication par le regard est le plus souvent indépendante de la volonté. C’est le symbole réel des affinités de nature. Nous cherchons dans les yeux d’un autre s’il n’est pas un autre nous-même ; l’œil ne ment pas ; il est le traducteur véridique de la pensée intime. » ( Ralph Waldo Emerson ; Les lois de la vie (1864)

    –  » II y a un abîme entre tout homme et son semblable qui ne se comble point avant que leurs regards ne se soient rencontrés dans le sein de Dieu. Alors l’abîme disparaît et l’amour des créatures, impuissant tant que rien ne les unissait, croît, grandit et prospère sous le souffle de l’amour divin.  »
    ( Mary Alsop King Waddington ; Jeanne de Vaudreuil (1850)

    –  » Combien un regard est fugitif et passager ! Cependant l’homme, au milieu de l’immensité des mondes, s’attache souvent au plus petit, au globe qu’une paupière recouvre, au regard si vite effacé et qui à peine a existé.  » ( Jean-Paul Richter ; Les pensées et réflexions (1829)

    –  » Que l’importance soit dans ton regard, non dans la chose regardée !  » ( André Gide ; Les nourritures terrestres (1897)

    –  » Le premier regard, c’est la première note magique jouée sur la corde d’argent de notre cœur. » ( Khalil Gibran ; L’œil du prophète (1991)

    –  » Le fourbe est transparent, tout regard le pénètre ; la trahison devient la chair même du traître. » ( Victor Hugo ; La légende des siècles,)

    –  » La vérité, c’est un regard qui va droit à l’âme.  » ( Romain Rolland ; La vie de Tolstoï (1911)

    –  » Ce qu’on aime dans la bonté, c’est plus que sa main, c’est son regard.  » ( Anne Barratin ; De vous à moi (1892)

    –  » Ce que la voix peut cacher, le regard le livre.  » ( Georges Bernanos ; Les dialogues des Carmélites (1949)

  • avatar
    Revolta

    @Jacou

    Vos référence sur le regard me touchent parce que, pour aller chercher ces citations, il faut du temps, de l’énergie, et de l’attention à l’autre. En conséquence je lis votre dernier post sur le souffle ; ce que j’avais omis, tant je suis rebelle à ces exercices qui me paraissent toujours des corvées respiratoires, et dont je sais que je ne les pratiquerais jamais.

    Cependant je me retrouve bien dans :

    « . L’attention nourrit le corps et l’aura vient rencontrer celle des arbres, de l’air et le cœur de la terre même.

    Voyez comment l’attention crée la réalité… »

    C’est exactement cela, même sans faire exprès de respirer… Ni de « faire attention », qui présuppose un acte volontaire ; alors que le contact direct avec cette terre et ses habitants à poils à feuilles à écailles ou à plumes se fait naturellement sans y songer, dés lors qu’il fait écho à sa propre nature ; du moins pour ceux qui sont cablés en mode sauvage, sans filtre. Je ne sais si cela s’apprend, « l’appel de la forêt »….

    Il me semble que c’est dans notre nature d’homme animal ; une résurgence génétique des temps préhistoriques.

    Confiez-moi une cité difficile pour y remettre cet ordre naturel. Les caïds et trafiquants je les envoies tous camper en moyenne montagne pendant six mois sous bonne garde, casser des cailloux pour monter des murs de pierre ou nettoyer les forêts touffues. Ou encore réparer les ouvrages de pierre, ou notre précieux patrimoine. Encadrés par des tailleurs de pierre, ils pourraient même y trouver une vocation… Ils font leur « coin cuisine » et leur bouffe, comme les scouts. Avec un uniforme obligatoire adapté, en grosse toile bleue. Ils doivent parallèlement faire chacun un cahier d’observation sur les plantes et animaux rencontrés, qui vaudra pour moitié sur leur note de conduite de ré-insérable. Un quart sur le travail fourni, le dernier quart sur l’esprit d’équipe et le comportement en général. Ceux qui n’ont pas la moyenne repiquent pour six mois. Après c’est la case prison.

    Dans le même temps dans la cité on crée obligatoirement une salle de sport pour la boxe, la danse, la gym, une piscine, etc…, et un terrain, même sans gradins, où l’on dispose selon les besoins des buts de foot, de hand, ou des paniers et filets de basket et volley. Il y a un grand jardin public avec bancs, kiosque à musique pour les groupes qui peuvent se donner librement en journée, en concert les soirs d’été ; Il y a aussi un cinéma, une salle des fêtes pour le théatre, la musique, les réunions, avec baby foot, ping-pong, bibliothèque, machines à café et jus de fruits, etc… Une église, une mosquée, une synagogue, un temple boudhiste si nécessaire. Toute dégradation d’un lieu de culte envoie immédiatement en camp. Ceux qui s’y conduisent mal vont à la case prison. Toute dégradation est à la charge du fauteur, à défaut à charge de ses parents, pris sur les allocs. Les récidivistes partent en camp « scout ». La cité a obligatoirement une Poste, un commissariat ou une gendarmerie avec geôle provisoire, un bureau d’emploi, une boulangerie et tous petits commerces de proximité, une agence de voyage à petits prix, y compris pour visiter la France, aller au bord de la mer ou à la montagne (pas « à la mer » ni « à la neige » qui ne sont pas des « lieux » mais des éléments, contrairement à « au bord de » ou « montagne).

    A la Mairie il y a un vice procureur qui peut prendre des décisions immédiates d’urgence ou de bon maintient de l’ordre public. Toute insulte ou action contre un représentant de cet ordre envoie immédiatement en camp avec une amende qui pourra être épurée par le travail fourni au camp. Camp qui ne sera pas confortable : sous la tente, sans télévision ni portable. Seule une radio par tente est tolérée. Une brigade spéciale (gendarmes aguerris) gère le camp. finies les conneries de Sarkozy avec les délinquants dans les châteaux. Nouilles, pommes de terre, poisson, oeufs, viandes sont fournies, tels ils font leur bouffe, tels ils sont nourris…Tout traffic ou chantage et pression à l’intérieur du camp mène à la case prison.

    en Bref, reconstituer un bourg pour chaque groupe de cités, y rendre la vie meilleure pour chacun

    Il y a localement écoles, lycées, lycées professionnels, et fac de bon niveau. Des entreprises sont incitées à s’installer pour embaucher sur site. Les meilleurs élèves ont des bourses automatiquement pour poursuivre leurs études dans les meilleures universités ou grandes écoles.

    Les milliards déjà consacrés à repeindre les cités sans aucun effet qu’un plaisir supérieur à les dégrader, auraient été mieux utilisées à donner aux habitants des cités une identité propre, une possibilité d’épanouissement, un meilleur lien social. Dans mon schéma les caïds ne sont plus des héros, mais des gâcheurs de la vie des autres.

    photo : aqueduc de aquae ducere = conduire l’eau. En voilà un qui aurait besoin de quelque forte tête…

  • avatar
    jacou

    @ Revolta
    Vous avez raison , il ne s’agit pas  » de faire attention mais d’être attention :  » simple attention déterminée, offerte, innocente « , d’être conscience consciente; l’âge du faire ( fer ) se termine, l’âge d’or de la co-création celui de l’homme/divin arrive et cela se manifeste dans les nouveaux systèmes éducatifs appelés « alternatifs » ( Montessori, Steiner, … ) en fortes croissances , surtout dans les pays du Nord . Le système re-éducatif que vous prônez peut certes avoir une certaine efficacité quand à l’ordre naturel, l’harmonie universelle , s’est substitué l’ordre humain basé sur le respect des lois édictées par des considérations morales, religieuses, productives, … et non pas sur le fait, la réalité que l’entité humaine est d’essence divine et qu’il s’agit moins de la dresser que de la cultiver , mais je le reconnais volontiers, nous vivons , mais surtout avons vécu une longue période de barbarie ignorante . Sa fin programmée depuis des éons arrive à sa conclusion que rien ne pourra arrêter parce qu’elle n’est pas simplement terrestre ; mais présentement, il est bon de connaître ce qui se passe pour son propre chemin , si on le souhaite car il y a une Loi absolument intangible qui est celle du libre-choix , condition sine qua non de la réalisation d’être individuation divine et non pas membre d’un troupeau en phase évolutive .

    Voici des paroles reçues et transmises par Monique Mathieu, une des très très rares personnes digne de ( ma ) confiance

    – C’est dans les expériences de la vie que vous apprenez !

    « Le chercheur de Vérité a besoin de comprendre ; il a aussi besoin de ressentir et de vivre certaines émotions. Le chercheur de Vérité n’est pas l’être qui dort en lui-même ; le chercheur de Vérité est l’être qui s’éveille ; son sommeil est de plus en plus léger. Il arrive un moment où il n’a plus envie de dormir, où il a envie de connaître, où il a envie de ressentir, où il a envie de vivre !

    La vie que vous vivez se vit sur plusieurs plans en même temps. Vous connaissez très bien la vie dans la troisième dimension puisque vous y êtes immergé mais, en même temps, vous vivez dans d’autres réalités, dans d’autres dimensions, et vous avez parfois la capacité de ressentir ce que vous pouvez vivre simultanément dans d’autres réalités, dans d’autres fréquences vibratoires.

    Plus vous avancerez, plus vous serez dans l’éveil de la conscience et le réveil à ce que vous êtes.

    Cependant, la vie dans la matière est prenante ! La vie est prenante parce qu’elle est toute-puissante. Certes, vous êtes énergie, vous êtes vibrations, mais afin de pouvoir vivre les expériences dans la matière, puisque vous êtes venu sur Terre pour cela, il faut que vous soyez densifié ; il faut que la matière ait en quelque sorte le dessus sur vos états énergétiques et vibratoires.

    Cependant, il arrive un moment où vous n’avez plus envie que la conscience de votre matière vous domine. Il arrive un moment où vous avez envie d’être beaucoup plus léger, beaucoup plus serein et de vous élever en permanence. Que se passe-t-il à ce moment-là ? Vous avez conscience de la matière qui vous retient et qui veut garder le premier rôle dans votre vie. (L’ego fait aussi partie de la conscience de la matière).

    Alors vous faites le yoyo entre ce que vous êtes dans la matière et le profond désir d’élever votre fréquence vibratoire, de devenir de plus en plus éthéré, même avec votre corps de matière ; vous faites le yoyo entre la puissance de la conscience de votre matière et l’éveil de plus en plus important de votre conscience spirituelle, et nous allons ajouter de votre conscience divine.

    En ce moment, il se passe beaucoup de choses en vous, nous vous l’avons souvent dit. Si vous êtes à l’écoute de vous-même, vous devez le ressentir.

    Imaginez ceci : vous avez une échelle devant vous et vous êtes encore et encore tenté de gravir ses barreaux, mais pour atteindre quoi ? Vous l’ignorez parce que vous ne savez pas ce qu’il y a au bout de l’échelle. Vous avez simplement envie de monter, d’aller toujours plus haut.

    Si vous vous retournez, vous êtes pris d’un immense vertige qui peut même vous terrasser. À ce moment-là, que faites-vous ? Vous vous accrochez aux barreaux et vous vous dites : il faut que je m’assoie. Certes, vous ne pouvez pas vous asseoir sur le barreau mais vous essayez de trouver un palier d’attente, un palier de repos.

    Vous êtes toujours poussé à aller plus haut, à aller plus loin. Vous ne pouvez pas stagner, vous ne pouvez pas vous arrêter. Ceux qui ont, en quelque sorte, quitté le chemin, prennent simplement une autre échelle dont les barreaux sont plus faciles à gravir car ils sont moins espacés les uns des autres, ce qui demande moins d’efforts pour continuer à monter.

    À partir du moment où une ouverture spirituelle s’est produite à un certain moment de votre vie, cette ouverture spirituelle ne se refermera pas et vous serez poussé à monter, encore et encore.

    Vous ne pouvez pas, comme vous dites sur Terre, « dégringoler » de votre échelle, parce qu’il y a quelque chose qui vous colle au barreau où vous vous trouvez. Vous avez cependant le vertige en regardant en bas ! Vous pouvez avoir le vertige de la spiritualité, c’est-à-dire ressentir et vivre des choses que vous n’analysez pas forcément.

    Mais ce besoin profond d’évoluer, de comprendre, de vous ouvrir à l’Amour et de vous ouvrir à une nouvelle conscience est plus fort que tous les vertiges, plus fort que toutes les lassitudes et que toutes les envies de vous reposer sur le bord du chemin.

    À un moment ou à un autre, chacun de vous peut avoir envie de dire : » je voudrais que ça aille encore plus vite, ou tout simplement me reposer ».

    Vous ne pouvez pas aller plus vite si vous n’avez pas intégré tout ce que vous avez vécu, tout ce que vous avez appris. C’est dans les expériences de la vie que vous apprenez !

    Nous sommes là pour vous aider à vous réveiller, pour vous aider à trouver les clés en vous, pour vous aider et vous donner le courage et l’Amour qui vous permettront encore et encore d’avancer.

    Même un être qui n’est pas sur un chemin spirituel, qui n’a pas la connaissance que vous avez, avance tout le temps : il avance au travers de la souffrance, des épreuves de la vie, du manque de nourriture et de la pauvreté extrême. Tout est fait pour que la conscience humaine se peaufine, se transforme.

    La souffrance n’est pas nécessaire à l’évolution, nous le réaffirmons, mais elle constitue un élément qui permet aussi d’évoluer. Bien sûr, dans la souffrance il y a révolte et, quand il y a révolte, il n’y a pas toujours évolution. À partir du moment où il y a acceptation, il y a alors ouverture et, à un moment donné, la souffrance n’est plus nécessaire.

    Tant qu’il y a révolte ou non-acceptation et rejet d’une souffrance physique, affective ou relationnelle, celle-ci perdure parce que vous la nourrissez. Il vous faut comprendre, accepter et dépasser.

    Votre évolution est réelle, mais elle ne se fait pas toujours aussi vite que vous le souhaitez. Il y a alors interrogation, repos sur le bord du sentier, grande lassitude et, pour certains, changement de chemin.

    Cependant chacun va où il doit aller et suit sa programmation. Les rencontres, les séparations, les grandes joies, les grandes peines, les grandes souffrances, physiques ou autres, font partie de vos expériences de vie. Vous pouvez le comprendre mais, malheureusement, de très nombreux humains refusent de le comprendre, de l’entendre ou de l’accepter ; ils sont alors terrassés par leurs propres souffrances.

    Ceux qui parviennent à comprendre ont la chance d’accepter leur destin. Nous employons le mot « destin » parce que tout le monde parle du destin, de la destinée. La destinée, c’est la programmation !

    Bien sûr, vous pouvez aller au-delà d’une programmation, quelle qu’elle soit. Dans ce cas, en plus de la force personnelle qui est la sienne, le chercheur de Vérité, du fait de sa très bonne volonté, recevra des aides précieuses de la part de ses guides ou des Êtres de Lumière ; ces aides lui permettront d’enlever certains voiles ; il pourra ainsi réellement se réveiller et avancer beaucoup plus vite sur son chemin.

    Nous aimerions vous dire : Courage ! Le chemin peut parfois paraître très long. Parfois vous avez l’impression de ne pas avancer et vous pouvez même vous sentir inutile… Ne le croyez surtout pas ! C’est parfois dans les moments où vous avez l’impression de ne pas avancer que vous avancez le plus vite. C’est au moment où vous avez l’impression de ne pas aimer que vous pouvez aimer encore davantage, parce que vous vous voilez à vous-même. »

    Vous pouvez reproduire ce texte et en donner copie aux conditions suivantes :
    qu’il ne soit pas coupé
    qu’il n’y ait aucune modification de contenu
    que vous fassiez référence à notre site https://ducielalaterre.org
    que vous mentionniez le nom de Monique Mathieu

  • avatar
    Revolta

    @Jacou,

    Il y a des choses intéressantes dans votre texte. Cependant une chose me dérange toujours, même dans « ma religion » chrétienne catholique : cette injonction d’aimer ! Peut-être parce que d’une part c’est très galvaudé, aimer, c’est toujours « aime-moi-et-moi-émoi-et moi », tous ces gens qui se lèchent la poire « aiment », les pédohilies « aiment », les pervers « aiment » leur victime, les nuls sont prêts à tout pour qu’on les « aime », etc… Et souvenez-vous de ce dont je me suis faite le relai : personne n’aime, tout le monde veut être aimé, ça pose un problème, non ? Par ailleurs cette injonction d’aimer a été récupéré par le politique, notamment par les bien-pensants et leur « Big Other », cet humanisme de pacotille qui trompe son monde en le culpabilisant, en martelant sans cesse cet humanisme de merde qui paralyse les réactions naturelles à ne pas se laisser bouffer par la tribu d’à côté. L’amour du prochain, déjà si peu pratiqué, est devenu l’amour du lointain, tu parles Charles ! C’est plus pratique en apparence, pas la peine de faire la charité, croit-on, ni de se coltiner l’autre, plus ou moins abstrait, comme on devrait le faire en aimant son prochain SDF ou paralytique, par exemple. Sauf que là, le Big Other il est devenu très très big, il bouche l’horizon, et la preuve en est que tout celà est bien voulu, la mère saucisse a décrété que les 400 000 immigrés dont l’Allemagne a besoin chaque année, recevraient un permis de séjour de six mois seulement désormais, non renouvellé s’ils n’ont pas trouvé de travail dans ce lapsde temps. Ignominie de saucisse ! Car comme nous n’avons pas les mêmes règles, tous les bons àrien vont rappliquer chez nous, libre circulation du monde entier en France, voilà où l’on en est. Et ils mentent pour le traité de marrakeche. Dans le site gouvernemental ils prétendent des choses qui n’ont pas été validées par les votants du traité. Comme de pouvoir renvoyer les déboutés chez eux : pas fous les frelons, ils ne veulent pas reprendre leurs ressortissants pauvres qui veulent bouffer un meilleur râtelier chez nous.

    Entendu à la télé par un député marcheur révulsé à l’idée d’augmenter le smig: « un smig bas fait partie de la compétitivité des entreprises ». Quand on dénonçait cette immigration faite pour baisser les salaires chez nous, on était traités de fachos et complotistes. Maintenant ils l’avouent, le smicart est là pour faire faire des bénéfices aux actionnaires ! Putain vivement qu’on sorte de cette Europe là, et qu’on fiche dehors ces salopards avec leurs millions d’immigrés. Ca vient, enfin !!!

    `Heureusement les choses bougent

  • avatar
    jacou

    @ Revolta

    Je comprends votre gêne à l' »injonction » d’aimer , mais l’amour que connaît l’être humain est restrictif et conditionnel , je vous joins un message reçu et transmis par Monique Mathieu sur ce sujet :

    « QU’EST CE QUE L’AMOUR » ?
    LES ÊTRES DE LUMIÈRE VIA MONIQUE MATHIEU

    » Ce soir, avant de commencer le questionnement, nous voudrions vous parler de l’Amour. Il y a fort longtemps que nous ne vous en avons parlé et cela est très important. Très important, car dans chaque cœur, cet Amour est puissant. Mais cet amour est aussi puissant qu’il est méconnu. Alors nous allons essayer de mieux vous le faire connaître, de mieux vous le faire ressentir.

    Nous voudrions vous dire tout d’abord que, nous situons l’Amour un peu différemment qu’il se situe dans la conscience humaine. Le premier échelon… Ce n’est pas le mot correct, mais employons-le ! Le premier échelon de l’Amour qui est cependant fort puissant sur votre monde, c’est l’Amour humain, l’Amour relationnel. C’est » la grande porte » qui s’ouvre à la conscience de l’Amour. Mais c’est aussi un Amour qui, lorsqu’il n’est pas vécu dans la paix intérieure, peut profondément déstabiliser, vous faire souffrir.

    L’Amour dont nous voulons vous parler c’est beaucoup plus l’Amour impersonnel, l’Amour-Vibration, l’énergie qui gère toute la vie dans votre univers, dans l’Univers : la Source !

    Chacun de vous ressent les effets de la puissance incommensurable de cette Énergie Amour. Parfois, vous ne savez pas analyser ce que vous ressentez. Pourtant il est tout autour de vous. Il vous pénètre ; parfois, il vous transforme ; il vous transporte : vous vous ressentez dans des états de bien-être, dans des états de grâce. C’est l’Amour.

    L’Amour Universel peut s’installer dans le cœur de chacun, y séjourner quelques instants ou y demeurer définitivement. Pour cela, il faut que chacun des hommes ait fait place nette. Il faut qu’il ait pu nettoyer tout ce qui est un frein à l’intégration de cette énergie Amour.

    Et ce frein considérable s’appelle Soucis, s’appelle Peur, s’appelle Jalousie, Appréhension, Doute, … Tout cela empêche l’Amour de s’installer en vous et de vous transformer.

    Il y a aussi les vécus difficiles, et que vous ne pouvez oublier, qui sont un frein à l’installation de l’Amour-Energie, un frein à la transformation que cet Amour pourra causer en vous.

    Alors acceptez-le ! Ouvrez-vous totalement à cette énergie. Il est temps maintenant car les hommes de ce monde sont prêts pour intégrer cet Amour Universel qui les transformera en vue de la vie telle qu’elle s’offrira à eux, demain.

    Demain, votre Terre sera une terre ou l’Amour régnera en maître, où le frère regardera son frère avec l’Amour dans les yeux. Ce n’est pas une utopie. C’est une réalité. Oui ! l’ami regardera l’ami avec l’Amour dans les yeux. Il n’y aura plus aucune pensée négative ou déstabilisante. Il n’y aura plus que pureté. Les échanges se situeront à un autre niveau de conscience. Il n’y aura plus de retenue car les hommes vivront cet état de grâce, cet état d’Amour très bientôt sur votre monde. Ils auront d’abord été transformés totalement. Les énergies d’infusion les transformeront jusqu’au plus profond des cellules.

    Il faut que chacun de vous accepte librement cette transformation. Il faut que chacun de vous puisse dire : Oui, je veux ! Je veux que ma vie soit un rayonnement. Je veux que ma vie soit une Lumière. Je veux que ma vie soit Amour, Paix, Joie. Je veux rayonner dans cette nouvelle conscience.

    Lorsque vous aurez accepté la transformation totale que vous donnera cet Amour Universel, il n’y aura plus de tristesse sur ce monde, il n’y aura plus d’expériences douloureuses. Il n’y aura simplement qu’une harmonie parfaite de tout ce qui sera Dieu manifesté. La vibration de ce monde sera une musique. Tout aura une lumière différente. Il faut que vos cœurs désirent cette transformation. Il faut ouvrir les consciences pour cette transformation. Vous allez dire : Moi, que puis-je faire ? Le monde tourne à l’envers, moi, je ne peux rien !

    Nous répondrons : chaque pensée d’Amour émise par chacun d’entre-vous a une puissance considérable. Donnez cet Amour qui est en vous et plus vous le donnerez, plus il vous sera restitué, et plus vous serez transformés. Il faudra aussi apprendre une des choses essentielles que vous avez oubliées : la joie, le sourire. Souriez à la vie. La vie vous sourit.

    Le matin, lorsque vous vous réveillez à une nouvelle journée, offrez-la au Père. Faites que cette journée soit une journée d’Amour, de Joie, de Paix et elle le sera. Elle sera ce que vous voudrez qu’elle soit. Lorsque vous émettez l’Amour, les difficultés se transforment, s’effacent.

    Il y a fort longtemps que nous ne vous avons pas parlé de l’Amour. Mais nous pensons qu’il est temps maintenant d’en reparler car les transformations de ce monde seront tellement importantes que, pour résister, votre seule force sera l’Amour, la conscience du Divin en vous, la conscience que vous êtes tous des êtres merveilleux.

    Mais vous sommeillez en vous-même. Alors nous vous disons : Réveillez-vous ! Ressentez l’Amour vibrer en vous.

    Projetez* cet Amour sur votre Mère la Terre aussi souvent que vous pouvez le faire. Projetez* cet Amour sur tous ceux qui souffrent, le plus souvent que vous pouvez le faire. Et soyez certains que cela aura une très grande incidence.

    Si chaque être humain, quelques minutes par jour, voulait intégrer l’Amour, les énergies de ce monde seraient totalement bouleversées dans le sens positif. Si chaque être humain voulait accepter l’Amour et ses transformations magiques, votre monde ne serait plus en souffrance, votre mère la Terre serait transformée sans destructions, sans souffrance. Alors essayez de faire ce qui est à votre portée. Essayez de travailler avec ce qu’il y a de plus beau en vous : cette énergie gigantesque qui sommeille, qui n’attend qu’une chose, c’est d’être éveillée.

    Lorsque vous êtes dans cette conscience de l’Amour, vous êtes reliés au Tout, vous êtes reliés aussi bien à votre mère la Terre, à tous les règnes, que vous êtes reliés à tous les plans de l’invisible -qui ne sont invisible que pour votre conscience voilée-, vous êtes reliés à votre Père.

    Alors, au lieu de vous révolter, priez, apprenez à voir vos frères avec d’autres yeux, apprenez à voir chez les autres ce qu’il y a de plus beau à voir, en refusant de voir ce qui ne vous convient pas de percevoir. Il ne faut pas oublier que plus vous projetterez de l’Amour sur vos frères, plus cet Amour vous sera restitué.

    Lorsque vous n’arriverez à voir que le bien en toute chose, le mal n’existera plus. C’est votre création mentale qui donne corps aux énergies contraires. Lorsque vous ne créerez plus que des pensées de Joie, de Paix d’Amour, de Sérénité, le monde deviendra cela. Vous d’abord et tout se transformera autour de vous.

    Soyez certains que ce n’est pas une utopie. Vous pensez au fond de vous-même : » Oui, c’est facile à dire de l’extérieur, mais moi je suis malade, moi j’ai des tas de problèmes que je n’arrive pas à résoudre « . Vous parlez comme cela.

    Le Je suis, c’est la partie Divine en soi, le Je Suis n’est jamais malade, le Je Suis n’a jamais de problèmes; c’est le petit moi qui est malade, qui a des expériences parfois difficiles. Laissez s’exprimer beaucoup plus souvent votre être divin et votre vie se transformera.

    De toutes façons, soyez assurés qu’avec votre vouloir ou votre non-vouloir, avec votre conscience ou votre non-conscience, votre vie sera transformée, car les énergies d’infusion sont tellement puissantes que nul être humain sur Terre, n’y échappera. Cette transformation se manifestera parfois par une fatigue importante et non justifiée, parfois aussi par des épreuves difficiles à comprendre et à supporter.

    C’est une transformation totale, un nettoyage absolu, un règlement de compte avec soi-même, une récolte de tout ce vous aurez pu semer de vie en vie. Et vous arrivez là à la récolte finale. Mais soyez certains que si vous mettez l’Amour dans cette récolte, même si elle n’est pas aussi belle, aussi facile que vous l’auriez désirée, cette récolte sera tout de même extraordinaire.

    Nous pourrions vous parler encore et encore de l’Amour, de cette énergie si puissante, de cette énergie créatrice. Vous avez été créés par l’Amour. Votre rôle c’est aussi de créer dans l’Amour, par l’Amour. Lorsque nous disons cela, nous pensons à la procréation. La vraie création ne peut être que si elle est Amour. Lorsqu’elle n’est pas Amour, la création n’est qu’incomplète et disparaît pour se transformer en création d’Amour. »

    Je vois maintenant, dans cette salle, comme un immense soleil. Il est tellement immense que j’ai l’impression que vous tous .. vous êtes ailleurs, que nous sommes dans un espace … hors du temps, peut-être. Et de ce soleil partent une multitude de petites particules dorées qui tombent en chacun d’entre-vous.

    » Ces particules sont des particules d’Amour qui viennent vous régénérer, vous donner la force, vous transformer. Il suffit que vous sachiez que cela existe même en dehors de ces cette salle. Il suffit que vous fassiez lien avec les Frères de Lumière pour que vous soient données ces particules contenant la Force qui vous est nécessaire. Vous n’êtes jamais seul. Vous l’ignorez certes. Mais même au plus profond de votre détresse vous n’êtes jamais seul. Tendez la main, demandez de l’aide et cette aide vous sera donnée, cet Amour vous sera donné.

    Lorsque vous pouvez lever la souffrance humaine, au-delà de votre propre vie, lorsque vous pouvez offrir cette souffrance au Père. Cette souffrance n’existe plus si vous le faites avec une grande foi. Elle est brûlée dans le feu de l’Amour Divin. Apprenez à faire cela. Apprenez à donner tous vos fardeaux trop lourds à porter et en échange de vos fardeaux vous sera donnée l’énergie qui vous permettra de continuer la route.

    Nous avons tellement d’Amour pour vous. Nous existons, soyez en bien certains, nous existons. Nous vous aimons tellement !…
    http://reikiland.centerblog.net/8682–qu-est-ce-que-amour-par-monique-mathieu-1

    Projetez*, projetez*
    Perso. je préfère la « formule » tripartie ( du trois en un ) de : l’intention, l’attention et le coeur qui anime ce que l’on offre .


Pour participer, vous devez vous connecter, au préalable vous enregistrer puis vous abonner si vous n'avez pas de compte. Les explications sont données sur la page de présentation que nous vous invitons à consulter. Au plaisir !

CONNEXION        S'ABONNER