Isaac a dit : à bas les cerveaux lents ! 3


FavoriteLoadingAjouter aux favoris
Isaac a dit : TAISEZ-vous, abrutis !

Isaac rit de vous mais vous interdit de rire de lui

Isaac a la bombe atomique

Il veut qu'on interdise à l'Iran d'avoir la sienne

Parce que si lui est béni, l'autre est forcément maudit !

C'est Isaac qui le dit.

Il doit être le seul à avoir le pouvoir de dissuasion dans la région.

Distinction qu'il doit à sa religion.

Il faut que l'Iran rende les armes pour qu'Isaac ait les siennes

C'est la seule manière d'arraisonner la bête aryenne dixit B.H.L.

C'est la logique sans laquelle il ne peut y avoir d'empire.

Il faut que tous les abrutis s'y fassent

Le monde se divise en deux, a dit Isaac,

Il y a ceux qui croquent et ceux qui craquent.

Isaac l'a dit : faites ce que je dis...

mais ne faites pas ce que je fais

Parce que vous n'êtes pas ce que je suis...

Vous ne pouvez avoir ce que j'ai...

Isaac a besoin d'une Palestine annexée, d'une Syrie désaxée, d'un Liban asphyxié.

et aucune autorité au monde n'a le droit de le taxer...

Si Isaac dispose de drones dotés d'une puissance nucléaire, c'est pour contrer les cerfs volants incendiaires qui mettent le feu dans ses implantations légendaires.

Isaac est le seul à savoir ce qu'il fait et ce qu'il faut faire.

C'est logique : pour qu'il soit libre, il faut que les autres soient dans les fers.

C'est pathétique : Isaac a souffert et pour ne plus souffrir il faut qu'il soit le seul à en rire.

Share Button


3 commentaires sur “Isaac a dit : à bas les cerveaux lents !

  • avatar
    Pascal

    Une perle sur l’Isaac a dit, Israël et le dossier nucléaire, rapport à l’Iran, la Palestine et le Liban, l’histoire des cerfs volants envoyés contre des drones.

    Je souhaite aux Gazaouis-Palestiniens et cie que du monde arrive à solution, qu’arrive à faire bouger pour la cause, qu’ils aient envie d’utiliser les cerfs volants non pas comme semblant d’arme, plus que tel que dans la chanson des Choristes : https://www.youtube.com/watch?v=5DaCUgRyEAY

    Chère Palestine,

    Un jour, telle une phénix, j’espère,
    le monde reconnaîtra
    votre existence entière,
    les Israéliens en paix avec le résultat,
    ne faisant plus risquer, à chaque pas,
    à vos actuels orphelin-e-s,
    de rejoindre l’au-delà ;
    ce serait un plaisir de faire connaissance
    avec vous et eux, de faire un tchin-tchin,
    et en tout cas, de savoir tous savourer les contingences,
    et si cela ne se concrétise pas de mon vivant,
    que vous, la Syrie, le Liban et l’Iran
    continuez d’être troublés par et pour les plans
    d’Isaac et de ses puissances alliées,
    après, dans un siècle ou l’autre, qui sait ?
    En attendant, nous pouvons toujours rire et « rêver grand »
    entre gens qui aspirent à ce que cela arrive bel et bien.
    Comme l’a dit un grand homme à un jeune magicien,
    même si ça se passe dans la tête, cela ne veut pas dire que ça n’existe pas dans l’instant.
    Bon, il ne l’a pas dit exactement dans ces termes,
    et puis c’est d’abord une auteure qui l’a écrit en y pensant,
    mais n’empêche que je crois ferme
    à l’idée que nos « pensées », nos imaginations, font exister et peuvent participer de ce qui s’ancre ;
    j’entends par là de la contingence guidée par l’intention de l’esprit,
    d’aucuns, tel que dans livre Dieu et la science auquel à participé Jean Guitton,
    ont d’ailleurs théorisé que la matière est en quelque sorte de l’ « esprit », si je me souviens bien de l’encre,
    et puis il y a diverses thèses sur le pouvoir de l’esprit et de l’intention dans nos vies.
    Toujours est-il que voilou, je vous souhaite que les Israéliens
    arrêtent de tirer et faire mourir les Palestiniens, la paix à l’horizon,
    qu’un jour ou une nuit, l’Orphline que j’admire vous retrouve et ramène à la vie enfin, et les cerfs volants voltigeant au grès de ces demains.

  • avatar
    Revolta

    C’est la mi-temps de rêve ! Un zéro en faveur de l’Amérique ! Equipe même pas sélectionnée pour le mondial. Je jubile !!! Caquet rabaissé pour la nomenclatura millionnaire des jeux du cirque pavloviens ! Pourvu que ça dure, une bonne claque à cette équipe dite « de France » et ses supporteurs en délire. J’adore ce score !

  • avatar
    jacou

    Du cerveau lent au cerveau las

    Le cerveau humain dans son fonctionnement  » normalement habituel  » malgré ses « prouesses » ne peut aller au delà de ce que sa programmation linéaire ne le lui permet , c’est la raison pour laquelle , tel un manège il tourne et retourne sur lui-même et répète à l’envi les mêmes erreurs ; pour sortir de ce ces cycles « infernaux » il faut faire appel à une réalité beaucoup plus fine et plus holistique que nous possédons , encore faut-il le savoir et s ‘entraîner à la mettre en pratique .

    De René Guénon :

    « Tant que la connaissance n’est que par le mental, elle n’est qu’une simple connaissance « par reflet », comme celle des ombres que voient les prisonniers de la caverne symbolique de Platon, donc une connaissance indirecte et tout extérieure ; passer de l’ombre à la réalité, saisie directement en elle-même, c’est proprement passer de l’« extérieur » à l’« intérieur », et aussi, au point de vue où nous nous plaçons plus particulièrement ici, de l’initiation virtuelle à l’initiation effective. Ce passage implique la renonciation au mental, c’est-à-dire à toute faculté discursive qui est désormais devenue impuissante, puisqu’elle ne saurait franchir les limites qui lui sont imposées par sa nature même ; l’intuition intellectuelle seule est au delà de ces limites, parce qu’elle n’appartient pas à l’ordre des facultés individuelles. On peut, en employant le symbolisme traditionnel fondé sur les correspondances organiques, dire que le centre de la conscience doit être alors transféré du « cerveau » au « cœur » ; pour ce transfert, toute « spéculation » et toute dialectique ne sauraient évidemment plus être d’aucun usage ; et c’est à partir de là seulement qu’il est possible de parler véritablement d’initiation effective. Le point où commence celle-ci est donc bien au delà de celui où finit tout ce qu’il peut y avoir de relativement valable dans quelque « spéculation » que ce soit ; entre l’un et l’autre, il y a un véritable abîme, que la renonciation au mental, comme nous venons de le dire, permet seule de franchir. Celui qui s’attache au raisonnement et ne s’en affranchit pas au moment voulu demeure prisonnier de la forme, qui est la limitation par laquelle se définit l’état individuel ; il ne dépassera donc jamais celui-ci, et il n’ira jamais plus loin que l’« extérieur », c’est-à-dire qu’il demeurera lié au cycle indéfini de la manifestation. Le passage de l’« extérieur » à l’« intérieur », c’est aussi le passage de la multiplicité à l’unité, de la circonférence au centre, au point unique d’où il est possible à l’être humain, restauré dans les prérogatives de l’« état primordial », de s’élever aux états supérieurs et, par la réalisation totale de sa véritable essence, d’être enfin effectivement et actuellement ce qu’il est potentiellement de toute éternité. Celui qui se connaît soi-même dans la « vérité » de l’« Essence » éternelle et infinie , celui-là connait et possède toutes choses en soi-même et par soi-même, car il est parvenu à l’état inconditionné qui ne laisse hors de soi aucune possibilité, et cet état, par rapport auquel tous les autres, si élevés soient-ils, ne sont réellement encore que des stades préliminaires sans aucune commune mesure avec lui , cet état qui est le but ultime de toute initiation, est proprement ce qu’on doit entendre par l’« Identité Suprême ».


Pour participer, vous devez vous connecter, au préalable vous enregistrer puis vous abonner si vous n'avez pas de compte. Les explications sont données sur la page de présentation que nous vous invitons à consulter. Au plaisir !

CONNEXION        S'ABONNER