Pourquoi faire Ramadan ? 3


FavoriteLoadingAjouter aux favoris
Le mois de Ramadan, c'est le buisson ardent du Musulman... qui voit le croyant ouvrir son cœur pour laisser passer la lumière. Que la Lumière soit !

Mais pour que ce soit le cas, il faut avoir la Foi... rien que la Foi... mais toute la Foi et la Lumière sera. Qu'est-ce que la Foi ?

Ce n'est pas ce que j'ai mais ce que je suis... ce n'est pas un être à suivre mais un être à vivre... vivre auprès du verbe être... en se disant que je ne suis peut être "rien" mais que ce rien peut être tout... l'espoir au cœur de l'inespoir.

 

Le moi de Ramadan, M.O.I. c'est le moi qui entrevoit la voie à suivre. Où l'on se dit : il faut que je cesse d'être et de faire n'importe quoi... c'est le moment ou jamais d'observer et d'appliquer la Loi. Oui, mais quelle loi ?

La Loi dit juste ce qu'il faut... qu'il faut distinguer l'essentiel de l'inessentiel...

Comment ? En se rapprochant un peu plus du ciel... et en cessant d'être artificiel.

Il suffit de lever les yeux pour s'imprégner de l'idée de Dieu... c'est majestueux...

Le moi de Ramadan est en effet très curieux... y compris pour ceux qui n'en ont cure.

C'est un souci qui rend soucieux de l'état des lieux... je vais prendre soin de chaque recoin de mon âme, de mon corps... je me lave de la tête au pied et je redeviens léger, légère... prête à m'envoler, à embrasser l'étoile qui m'est destinée... ma lune redessinée.

Le moi de Ramadan... c'est pour moi... deux choses qui n'en font qu'une : de la retenue et une main tendue à tous ceux qui ont du mal à se retenir...

Je cesse de me regarder... je regarde l'autre.

Le moi de Ramadan c'est un moi qui se met entre parenthèses... il suspend son jugement et reprend son étonnement ou son émerveillement... en se disant qu'il n'y a pas que des écueils, il y a aussi des merveilles... dans mon œil comme dans celui des autres.

Oui, des merveilles... et cet angélisme est à la portée de celui qui décide de changer de prisme.

Pourquoi le moi de Ramadan s'abstient-il de manger, de boire et de fumer du lever au coucher du soleil ?

Peut être pour substituer à sa chienne de vie, une véritable hygiène de vie ?

Ou peut être pour apprendre à se déprendre, à renoncer à toute dépendance et comprendre qu'il ne faut pas se laisser être, mais se dresser contre toute inclination et lui opposer une franche résistance.

Se dire en se levant : Non... le penchant ce n'est pas moi, le désir pas davantage... il vient du fin fond des âges.

Il n'y a que la volonté pour contrôler mes dérapages... ce n'est pas une solution parmi d'autres... mais ma solution... ma RÉSOLUTION... de faire ou d'être le moi de Ramadan.

C'est le moi qui s'impose une discipline pour épargner à mon âme toute ruine.

Ma Foi se dilate en emploi du temps :

Un temps pour se nourrir et un temps pour réfléchir

Un temps pour lutter et un temps pour méditer

Un temps pour souffrir et un temps pour me réjouir...

C'est le régime le plus approprié pour éduquer, élever ma volonté et la rendre capable de tout surmonter... de se surmonter elle-même en se vidant de toute obscénité...

Je ne dirais plus de mal d'autrui. Je ne penserais plus de mal d'autrui. Je ne ferais plus de mal à autrui... C'est ça... faire Ramadan.

Parce que je suis... Autrui... l'espace d'un mois qui est là pour inspirer les onze autres mois.

Qu'est-ce que c'est que l'Infini sinon cette divine réconciliation avec le fini qui a le visage d'autrui ?

Auteur interprète : Emeline Becuwe
Scénario : Emeline Becuwe
Actrice : Emeline Becuwe

Share Button


3 commentaires sur “Pourquoi faire Ramadan ?

  • avatar
    Revolta

    Chez les Catholiques le ramadan s’appelle Carême, et il dure 40 jours avant Pâques. On est censé jeûner et faire l’aumône, pas faire couler le sang des agneaux ou des Beltram.

    Je répète : on s’en fiche qu’il y ai des Musulmans en France. Le problème ce sont ceux qui la ramènent et veulent imposer leurs coutumes chez nous. Moi je pleure sur les Vendéens : ils étaient fidèles au roi et chez eux en terre de France. Ce n’est pas le cas des sus-nommés.

    « Le 1er août, la Convention nationale planifie la répression en décrètant la loi d’anéantissement de la Vendée ; la politique de la terre brûlée devra être appliquée en Vendée, les « brigands » exterminés, les patriotes, les femmes et enfants conduits en dehors de la Vendée. Dans un second décret, du 1er octobre 1793, la Convention nationale renouvelle son ordre d’extermination des brigands.

    Après la Virée de Galerne, la répression est mise en place par les représentants en mission, lesquels établissent des Commissions militaires révolutionnaires pour juger les prisonniers. L’armée est ensuite chargée de détruire les dernières résistances en Vendée. L’armée de l’Ouest passe sous la domination des Sans-culottes hébertistes aux premiers jours de 1794 à la suite de l’arrivée du général en chef Louis Marie Turreau et aux renforts de 10 000 hommes détachés de l’Armée du Nord34.

    Turreau met en place les colonnes infernales et donne l’ordre de massacrer les populations jugées royalistes, hommes, femmes et enfants, et de faire évacuer celles jugées neutres ou républicaines35,36. Les officiers et les troupes agissent cependant de manière très diverses, certaines commettent peu d’exactions, d’autres exterminent des populations entières sans distinctions d’aucune sorte… »

  • avatar
    Pascal

    Une perle sur l’éthique du Ramadan, le pourquoi, la motivation, l’aspiration.

    D’un temps à l’autre,
    du coeur d’un moi,
    se sculpte du fond des cieux
    vers aspiration de ciel,
    voie de l’être au jour
    qui impulse vers l’horizon
    une trajectoire incarnée
    de jour en nuit en jour,
    composant avec effort et chaque instant
    un tout, fil et sueur des quatre saisons,
    s’ouvre à de la joie pour la grâce d’autrui
    le long de la marche vers l’infini,
    une étincelle qui donne vie à l’univers,
    lie l’esprit à la matière,
    écrit le destin dans la contingence,
    par la volonté en conscience,
    d’un temps à l’autre.

  • avatar
    jacou

    « ce n’est pas une solution parmi d’autres… mais ma solution… ma RÉSOLUTION… de faire ou d’être le moi de Ramadan. »

    A chacun son chemin, et sur celui-ci on ne peut connaître et vivre que ce que nous sommes déjà ; autrement on croit, on pense , on rêve mais on ne le vit pas .
    Quelques perles cueillies de-ci, de là :

    « Une fois que vous vous rendez compte que le chemin est le but et que vous êtes toujours sur le chemin, pour ne pas atteindre un but, mais pour apprécier sa beauté et sa sagesse, la vie cesse d’être une tâche et devient naturelle et simple, une extase en elle-même. » – Sri Nisargadatta Maharaj

    « Personne ne peut nous sauver, a part nous-mêmes… Personne ne peut et personne ne le fera pour nous… Nous devons nous-mêmes marcher dans notre propre voie ». – Bouddha

    « Il n’y a pas de personnes méchantes… Il y a seulement des personnes souffrantes qui n’ont pas trouvé d’autres moyens que de blesser les autres
    pour gérer leur propre souffrance… Quand nous sommes épanouis et heureux, avons-nous envie de chercher des histoires aux autres ? » – Catherine Ikalayos

    « Le corps périt, mais le « Soi » suprême sans fin et éternel qui vit au même titre en tous ne périt jamais… L’ignorant et le non réalisé appellent cela la mort ». – Shri Yukteswar

    ‘Le Divin parle dans le silence du cœur, l’écoute est le début de la prière » – Rumi

    « L’espace qui sépare l’incroyant de la foi n’est qu’un souffle. Ce qui sépare le doute de la certitude n’est qu’un souffle. Passons donc légèrement cet espace précieux d’un souffle. Notre vie n’est séparée de la mort que par l’espace d’un souffle. » – Omar KHAYYAM

    « Rappelle-toi : l’unique personne qui t’accompagne toute ta vie, c’est toi-même ! Sois vivant dans tout ce que tu fais ». – Pablo Picasso

    « On ne devient pas bon en essayant d’être bon, mais en trouvant la bonté qui est dèjà à l’intérieur de nous » – Eckart Tolle

    « Soyez à vous-mêmes votre propre refuge. Soyez à vous-mêmes votre propre lumière. Le monde est aveugle. Rares sont ceux qui voient correctement. » – Bouddha

    « L’homme a une double origine, l’une céleste, l’autre terrestre; l’une, naturelle, l’autre, surnaturelle. L’homme accompli est la fusion de l’une et de l’autre dans sa conscience ». – Karlfried Graf Durckheim


Pour participer, vous devez vous connecter, au préalable vous enregistrer puis vous abonner si vous n'avez pas de compte. Les explications sont données sur la page de présentation que nous vous invitons à consulter. Au plaisir !

CONNEXION        S'ABONNER