Jérusalem, je t’aime. 2


FavoriteLoadingAjouter aux favoris
Plus de père, plus de mère, et depuis hier, l'orpheline de la Palestine n'a plus le droit de mettre le pied sur ses terres... Il ne lui reste plus qu'un seul repère : Dieu... parce qu'elle n'a même plus d'yeux pour pleurer ses frères... les assassinés, les damnés, les emprisonnés.

Elle sait enfin ce que c'est qu'un calvaire.

Mais il y a toujours quelque chose qu'elle ne comprend pas : où est son faux pas ?

Son désespoir c'est le retournement de l'histoire...

Jérusalem... cette capitale de la douleur qui n'est plus du tout belle à voir... où l'on tire à bout portant sur des enfants qui vous jettent la pierre.

Elle désespère en se disant : comment les rescapés de la Shoah, ont-ils pu devenir les artisans de cette Nekba... de ce désastre sans nom qui entérine la ruine de la Palestine ?

Et cette alliance d'Israël avec les super puissants qui l'autorise à verser impunément le sang des innocents... parce qu'ils n'ont pas appris à lire ce qui est écrit en hébreux : " Heureux, ceux qui ont le cœur pur, car ils verront Dieu"

L'orpheline de la Palestine commence à en douter un peu, à chercher Dieu dans ces nouveaux camps de concentration, de Gaza à Jéricho, en passant par les plateaux du Golan... où est donc passé Dieu ? Doit-elle dire adieu à son passé ?

Elle crie, puis elle le prie de lui pardonner ses inepties...

Elle s'irrite puis cogite en se disant : le Diable a aussi le droit d'exister, et de faire valoir son droit. Au diable, le diable !

Il ne faut pas se compromettre avec l'injustice, pour que la justice soit... Il faut avoir la Foi pour supporter ceux qui violent la loi. La loi dit : il n'y a pas d'autre Dieu que Dieu pour occuper les lieux.

Jérusalem... je t'aime...

Israël rassure-toi... mon Dieu ne punit pas celui qui fait le mal... puisqu'il se punit lui-même en faisant le mal.

Ton crime, c'est aussi ton châtiment.

Auteur interprète : Emeline Becuwe
Scénario : Emeline Becuwe
Actrice : Emeline Becuwe

Share Button


2 commentaires sur “Jérusalem, je t’aime.

  • avatar
    jacou

    « Israël rassure-toi…mon Dieu ne punit pas celui qui fait le mal…puisqu’il se punit lui- même en faisant le mal.
    Ton crime, c’est aussi ton châtiment. »

    – Message de L’Ami (Jésus) reçu par Agnès Bos-Masseron le 15-4-18

    ‘Qu’est-ce que la justice divine ? La justice divine est l’infini de l’amour. Le divin ne connaît pas le jugement. Le divin n’est que l’infini de l’ouverture, l’infinie miséricorde, l’infinie compassion, l’infini de la joie. Il n’est que cela.
    Indépendamment de cela, inhérente à l’incarnation est la loi du libre arbitre. Chaque être crée sa réalité et chaque être récolte selon les graines qu’il sème. Cela n’appartient pas tant à la justice divine qu’à la loi de l’incarnation. Chacun crée sa réalité. Celui qui sème des graines d’iniquité va récolter des fruits d’iniquité. Celui qui sème des graines de malheur va récolter des fruits de malheur.
    Ce n’est pas qu’une main divine juge et donne à chacun selon ce qu’il a semé, car la main divine n’est qu’offerte à la pleine félicité d’être l’infini de l’amour. C’est la loi inhérente à l’incarnation, la loi inhérente au plan de l’action et de la réaction au sein de l’incarnation. Celui qui sème des graines de malheur récolte des fruits de malheur.
    Cela se passe dans cette chaîne qui semble créée par l’incarnation, cette chaîne du temps. Il se peut que l’être qui dans une vie sème des graines de malheur ait l’air de ne récolter que de fruits de bonheur. Pourtant les graines semées irrémédiablement, de façon irrévocable, devront lui retourner, non qu’il y ait une main ou une justice divine qui lui rend, c’est lui qui se le rend car c’est lui le créateur de sa réalité et la création a des lois.
    L’on peut dire que ces lois, au niveau le plus ultime, sont régies par la justice divine. On peut dire que cette loi qui fait que chaque être est créateur de sa réalité et se donne lui-même les fruits qu’il a semés, quelle que soit la façon dont il se les donne, peut-être dans une incarnation suivante, peut-être sous une forme cachée, on peut dire que cette loi est un fragment de la justice divine.
    Ce que nous nommons la justice divine est l’impartialité totale. De par le libre arbitre, chaque être choisit et reçoit. Nulle autorité suprême n’intervient dans ce choix. Chaque être sème et reçoit. Ce que l’on pourrait appeler l’autorité suprême, le tout, la vie, offre la corne d’abondance, l’infini de l’amour, l’infini de la beauté, l’infini de la plénitude, la jubilation d’être le vivant. Les lois de l’action, de la réaction sont inhérentes à cette offrande.
    Erronée l’image d’un dieu qui juge et qui pèse. Le créateur pèse le fruit de ses propres actes. Cela est irrémédiable, irrévocable. Cela fait partie de la loi de la création »

    – Et :
    « Dans les temps qui viennent,
    beaucoup d’idées et de façons d’être
    et de voir seront en conflit.
    Tu seras mis à l’épreuve jusqu’au bout
    et abandonné à toi-même.
    N’essaie pas de t’agripper à tous les brins de paille
    qui passent à proximité.
    Cherche simplement à l’intérieur,
    puise ta force en Moi,
    et va ton chemin en paix.
    Tous les doutes et toutes les craintes te quitteront,
    et tu te tiendras debout,
    ferme et solide comme un roc
    dans cette connaissance intérieure.
    Peu importera combien le vent et les tempêtes
    feront rage au dehors car tu n’en seras nullement affecté.
    J’ai besoin que tu sois fort
    et que tu aies beaucoup de courage,
    connaissant de l’intérieur la vérité
    que personne ne peut t’enlever.
    Ne sois pas aspiré par le tourbillon
    du conflit et de la détresse
    dans lequel se débat le monde en ce moment ;
    mais trouve ce havre de paix en toi
    et reconnais-Moi,
    car JE SUIS ton point d’ancrage,
    JE SUIS ton refuge.
    Que Ma paix et Mon amour
    te remplissent et t’enveloppent !
    Eileen Caddy – La petite voix

  • avatar
    Pascal

    Une perle pour les 70 ans de la Nakba, la tragédie palestinienne-Gaza-Jérusalem.

    Chère Orpheline de la Palestine,

    Je suis terriblement désolé pour le calvaire que vous avez vécu et pour les tragédies qui continuent pour vous et vos frères-sœurs, les Gazaouis, les Palestiniens et cie.

    Je ne connais pas encore sur le bout des doigts toute l’histoire, mais si vous voulez savoir mon avis, il me semble clair que vous avez fait aucun faux pas. Il ne me semble pas être un adepte de la philosophie fataliste, mais les drames, les événements dramatiques qui jonchent les chemins, et les sorts, si peuvent être vus comme une épreuve pour se forger, s’éprouver, je pense que c’est pas tant question d’être tout le temps parfait, ou qu’à la moindre erreur, nous risquerions l’abîme. Dit autrement : on peut répondre de soi, mais difficile de le faire pour tout le monde, d’autant quand l’humanité se fait la guerre. L’ère industrielle, capitaliste, le néolibéralisme, le système de la civilisation, peut assujettir, faire que tout un chacun peut errer dans ce que je qualifierais bien de la saison du brouillard de l’existence, avant ptêtre de franchir un nouveau « palier de conscience » au niveau collectif.

    Par exemple, d’un témoignage d’un ancien soldat du Palmach qui avait participé au Nakba : Témoignage de Amnon Neumann, ancien soldat du Palmach : https://www.youtube.com/watch?v=JIDPesq9ysc

    il en ressort que si ils ont fait parti des artisans-participants du Nakba, c’est que pour lui ils se sont fait manipuler par l’idéologie sioniste. Surtout en conclusion. A certains moments, il se cherche ptêtre des excuses en se retranchant derrière l’idée de la guerre, avec des préjugés sur l’autre camp, mais il explique quand même ses regrets et reconnaît avoir eu tort d’y participer.

    Bon, ils sont un certain nombre d’Israéliens à reconnaître les injustices contre les Palestiniens et Gaza, et ça n’a pas encore fait évoluer leur politique. Me fait penser que j’avais rencontré il y a quelques années une sorte d’indigné objecteur de conscience Israélien, se présentant comme tel, qui avait évoqué des manifestations importantes qui pouvaient donner espoir, mais aussi de l’essoufflement en partie du fait politico-médiatique.

    Toujours est-il que pour évoquer qu’ils n’ont effectivement pas dû l’apprendre collectivement, mais que ça évoluera ptêtre « positivement » ? De quoi en douter pour le court terme car la propagande continue d’être forte, ils (les adeptes du sionisme) ont les moyens pour diviser, lu article qui abordait les pays plus ou moins alliés à Israël au Moyen-Orient, des alliances récentes contre l’Iran. Et je suis tombé sur vidéos de personnalités qui soutiennent d’une certaine façon dans de leurs discours alors qu’ils ne sont pas Israéliens, tel Michel Fugain qui avait participé à un événement organisé pour rendre hommage aux victimes du génocide arménien et de la Shoah. Je sais pas trop si c’était sorti de son contexte, et son opinion a ptêtre évolué, et il y a d’autres personnalités qui manifestent leurs soutiens aux Palestiniens-Gaza.

    Et ceci dit, à propos du pouvoir de la propagande et des effets du néolibéralisme, d’aucuns considèrent que solution de paix pour Gaza-Palestine-Israël, passe par refonte de l’éco-politique, de paradigme, concernant donc quasi toute la terre, les divers pays impliqués dans l’économie mondiale, les places boursières. Mais j’espère pour eux que ça arrivera avant, parce que même si c’est ptêtre pas tellement plus compliqué si atteint un certain seuil de prêts à, les deux causes ne sont pas nécessairement liées.

    Re ceci dit, cela m’amène sur ce que nous pouvons faire pour vous aider ? Ce que peuvent faire les citoyens d’autres pays ? C’est frustrant de se sentir impuissant. Il y a bien des associations qui œuvrent à un certain niveau pour tenter de fragiliser le pouvoir économique d’Israël ou pour apporter un peu de soutien à votre cause, et des politiciens de certaines puissances arriveront ptêtre à faire valoir le non respect du droit international, arriveront ptêtre à le faire respecter, et il y a projet de création pour vous, alors euh, ben, en plus, avec ça, ptêtre exprimer nous aussi notre soutien à votre cause d’une manière ou d’une autre ?

    Je me pose la question, mais en tout cas, par là même, je vous manifeste mon soutien, et prierai pour vous, ainsi que pour vos parents, et pour qu’un jour vous puissiez connaître la paix, être contente,

    Bien à vous,
    Avec toute mon admiration


Pour participer, vous devez vous connecter, au préalable vous enregistrer puis vous abonner si vous n'avez pas de compte. Les explications sont données sur la page de présentation que nous vous invitons à consulter. Au plaisir !

CONNEXION        S'ABONNER