2018 : Ode à la joie 8


FavoriteLoadingAjouter aux favoris
Pourquoi le monde cherche-t-il le bonheur ?
Share Button


8 commentaires sur “2018 : Ode à la joie

  • avatar
    Revolta

    C’est vraiment un très joli conte philosophique que même les enfants peuvent comprendre. L’idée des légumes et des prénoms est ravissant

  • avatar
    jacou

    Très beau conte sur la philosophie du légume
    Pourquoi cherche t-on le bonheur , tout simplement parce qu’il est l’essence même de nos cellules

    Une légende hindoue raconte :

    après avoir créé la race humaine, les Dieux réfléchirent au lieu où il pourraient cacher les réponses à la vie, car il fallait mériter ce trésor.
    – Mettons ces réponses au sommet d’une montagne, proposa l’un d’eux.
    – Non, trop facile. Les hommes sauront atteindre les sommets les plus hauts.
    – Au centre de la terre, alors !
    – Non, ils les trouveront là aussi.
    – Moi, je dis, au fond de la mer !
    – Ils sauront aussi aller jusqu’aux profondeurs de la mer.

    Un long silence s’installa.
    Enfin, un des Dieux reprit :
    – Je pense que si nous les cachons à l’intérieur des hommes, ils n’auront jamais l’idée de les chercher là.
    C’est ce qu’ils firent.

  • avatar
    Revolta

    Je n’avais jamais entendu parler de ça !!!! Serais-je un « enfant indigo » ? Des guerriers venus pour changer la donne… (naissant entre le début du xx ème et 1980.

    « l’enfant indigo se sent très souvent “vidé” et épuisé psychologiquement quand il fréquente d’autres humains ou des lieux publics. Par contre il se sent terriblement bien en présence des animaux qui détiennent une vibration très élevée, souvent du même niveau que lui ou encore plus élevée ce qui le nourrit (idem pour les plantes, les pierres et la nature en général). »

    On dit indigo parce que c’est la couleur qui lui sort du front, ce troisième oeil des thibétains, si l’on regarde ses couleurs d’aura …

    A partir de 1980 naissent des « enfants de cristal », tels Personne, qui se sentent un mission, un but, une vocation pour changer le monde humain. Alors Personne serait un « enfant de cristal ». C’est d’ailleurs ainsi qu’elle se ressent.

    Maintenant viennent des enfants de diamant, assez télépathes et extrasensoriels…

    Ca m’irait très bien cette histoire. Je comprendrais mieux à la fois ce qui anime Personne, cet humanisme qui m’est étranger ; car l’enfant de cristal ne peut envisager sa vie sans accomplir la mission qu’il a de naissance, de changer ce monde ; et comment nous partageons tout de même une étrange filiation : je fais place nette avec mon glaive, et Personne plante les graines du futur. Ses enfants sont probablement ceux qui arrivent, les enfants de diamant.

    Personne croit au Divin et aux anges, et moi au fées de la nature. Vraiment tout cela nous va très bien, c’est très complémentaire. Les indigos et les cristal ont en commun de ne pas supporter ce qu’est devenu l’homme. Le cristal par esprit de justice immanent. Perso c’est juste que je vois bien qu’il est absolue merdité, et je découvre avec bonheur (dans ce texte) que les animaux et les végétaux ont une vibration bien plus élevée que l’homoncule, ça ne m’étonne pas. C’est bien de se dire qu’on n’est pas tout seul…

    Personne disait l’autre jour se rapprocher un peu des animaux, qu’elle commençait à trouver plus humains que l’original. Et moi-même j’ai tout de même une tendance à être beaucoup plus proche des gens, toujours de manière sélective, soit, mais tout de même, je les « ressens » et je leur communique une énergie vitale qui, alors, au lieu de s’amoindrir se décuple.

    Des gens bizarres se sont emparés de l’idée de ces enfants un peu extra-lucides à conscience élargie, et en font un business ou des délires ; qu’importe, l’idée est terriblement amusante. Et puis cette connection avec l’âme des choses, que j’appelle fée du jardin ou déesse de la Fontaine, ça me parle !

  • avatar
    Pascal

    Superbe symphonie, une perle sur le bonheur, par philosophie de l’existence, avec un savoureux humour potager ;o.

    Ode à la joie

    Au cours du chemin tracé,
    Dans la trame du monde,
    L’humeur peut évoluer,
    De la tristesse en ondes

    A la joie aux croisés,
    D’instant en instant filés,
    Bonheur n’est pas la cime,
    Les chapitres ultimes,

    S’imprègne en la conscience,
    Au gré des notes ancrées,
    Par l’élan, aventurées,
    D’état en état, confluence,

    De la joie vers de l’autrui,
    Face à, vers de l’horizon,
    Avec des fluctuations
    Selon un tout, les soucis,

    D’instants, par saisons passants,
    Bâti, d’années en années,
    Sur le pont entre étants,
    2018, à vos souhaits.

  • avatar
    Revolta

    Bienvenue mon Cher Jacou des Etoiles. Votre lien est intéressant. Pour moi un peu trop… convaincu d’avance. Je reste prosaïque malgré une description conforme pour l’indiscipline, la curiosité et la faculté d’apprendre ou de creuser des solutions, la marginalité, le sentiment de supériorité que je n’ai pas dépassé, la connection les correspondances, la télépathie, l’attrait des sciences, l’horreur du laid, etc… Mais je ne suis pas encline à la voie spirituelle ni au bien de l’humanité, plutôt un guerrier zen rinzaï qui tape à coups de bambous sur les endormis : que les faibles tombent, qu’importe ! Vous vous êtes bien dans la spiritualité, alors que je reste dans l’instinct, l’animalité, la symbiose avec la nature sauf avec l’homonculus horribilis

    Voilà ma sauvage maison, qui en effraierait plus d’un, mais me va très bien

  • avatar
    Jean-Pierre Gagnon

    Très comique le nom des légumes. Harry Cover, je ne l’ai compris que quand la vidéo était presque fini: harricot vert ! Elle est bonne ! Les définitions du bonheur faitent par les légumes sont celles des annonces publicitaires, superficielles et hautaines: Si tu n’as pas le produit annoncé, tu es insensé, stupide, petit…

    Merci Madame Personne de faire ces vidéos. Il y a un certain temps que je les regarde sans payer. Étant depuis un certain temps dans un situation financière précaire, je me suis dit : « tout travaille mérite salaire ». Et j’aime ce que vous faites. Les médias nous prennent pour des valises et maintenant pour voir un bon film à la télé, il faut attendre 23:00 heure.


Pour participer, vous devez vous connecter, au préalable vous enregistrer puis vous abonner si vous n'avez pas de compte. Les explications sont données sur la page de présentation que nous vous invitons à consulter. Au plaisir !

CONNEXION        S'ABONNER