TRUMP a allumé le feu ! 3


FavoriteLoadingAjouter aux favoris

TRUMPISTES, REPENTEZ-VOUS !

Et je vous épargne le pire en parlant de repentir.

Parce qu'avec la langue bien pendue de l'homme le plus tordu de la planète, il ne vous reste plus qu'à vous pendre ou à vous rendre à l'évidence, à reprendre conscience que l'élu de votre cœur est bête à manger du foin !

Le gros bêta qui vous rappelle la bête humaine dépourvue de jugement et de sentiment. Il peine et fait de la peine...

Trump ne trompera plus personne.

Il n'est plus là... que pour indiquer jusqu'à quel point, on peut se tromper sur quelqu'un, se tromper de chemin.

Avec lui, tous les dissidents, tous les enragés avaient repris goût à la vie et propagé un peu partout, le bonne nouvelle : la faillite des élites et la mort du système. L'Américain de souche leur a mis l'eau à la bouche...

Mais pour tous, ce sera la douche écossaise. La mauvaise synthèse.

Les plus balèzes continueront de justifier l'injustifiable pour sauver les apparences et lui prêter les restes de leur intelligence... mais ils auront du mal à lui éviter la déchéance même en lui redonnant une dernière chance.

Alpha, bêta, avec deux lettres, Monsieur Trump a dissout tout l'alphabet. Parce qu'il est bête, que dis-je analphabète !

Tout bêtement, bêtifiant et non béatifiant comme l'ont cru tous les béats... ses synonymes se bousculent devant le portillon, c'est l'embarras du choix : crétin, demeuré, niais, sot, imbécile, idiot, têtu comme un âne, obtus, stupide... con comme un con.

Quelle bêtise n'a-t-il pas encore dite, ou commise ?

Il est bête et abêtissant. Il rend bête. Abruti et abrutissant.

Je préfère encore avoir tort sans lui, que raison avec lui.

Le ridicule ne tue pas, il en est la preuve vivante ou navrante.

Et qu'est ce qui est ridicule ?

C'est la confusion des ordres, le mélange des genres, l'amalgame des drames.

On dit qu'il vient de franchir l'infranchissable, la ligne rouge.

Il a surtout exclu la raison du règne animal... il a montré, démontré par A+B jusqu'à quel point l'homme est dangereux pour l'homme. Une catastrophe !

Il n'a pas allumé le feu mais fait sauter la baraque en se prenant pour Dieu.

La bête humaine est sans tête. C'est un monstre. Un politique apocalyptique... qui ne se mesure qu'à son reflet : Kim de Corée, lequel des deux est le plus sombre ?

Car c'est à la lumière qu'ils font la guerre.

En revisitant Jérusalem, Trump n'a fait que rendre insoluble le problème.

En 47, les anglais ont offert une terre aux sionistes, en 2017, Trump vient de leur offrir une capitale... car pour tous les damnés, la Palestine et les palestiniens n'ont jamais existé.

Trump vient de le décréter quitte à embraser les quelques foyers de paix qui subsistent encore.

Aux allumés du monde entier, Trump vient de fournir une raison d'opérer et de prospérer, de tout faire cramer sur le vieux continent comme dans ses banlieues.

L'absurde vient de réactiver l'absurde...

Si vous êtes comme lui, mentalement attardé, attendez pour voir !

Share Button


3 commentaires sur “TRUMP a allumé le feu !

  • avatar
    Revolta

    C’est tellement énorme ce truc de reconnaître cette capitale, que je me demande si le but (des capitalisés) n’est pas un bon prétexte pour la déclancher, cette 3ème intifada, et se débarasser du Hezbollah une fois pour toute. On pousse jusqu’au Liban, on fait d’une pierre deux coups, L’iran se fâche, alors on lui envoie une petite bombe N pour calmer le jeu et rebattre les cartes. C’est trop gros, ce truc, pour être innocent, même si c’est par le biais des promesses de notre Cher Mr Plume. Israël attaqué, israël victime a de quoi répliquer et finalement tout le monde le veut, ce nouveau jeu de cartes, même en Occident. Cé porké qui nous achète des Raffales le Monsieur qu’aime pas les Chiites…. Tout le monde se prépare à la guerre, ceux qui ont inventé le terrorisme et ceux qui le subissent, disons que c’est une guerre mille-feuilles qui nous pend au nez. Et puis d’Israël à Malte on vient de trouver une grosse grosse nappe de pétrole, ça aiguise tous les appétits. Pauvres ictas. Pour Mr Plume y espère qu’un fada en Zunie va jouer à Zorro comme ça tout le monde dehors…

  • avatar
    Pascal

    Une perle sur Trump et problèmes politiques.

    Ce que je trouve dommage, c’est que autant les « dissidents » non américains avaient de quoi craindre la géopolitique d’Hillary Clinton, autant ils avaient aussi de quoi pas plus faire confiance en Trump sur des dossiers comme Israël – la Palestine et cætera. Certains qui me semblaient préférer des changements dans les rouages éco-politiques pour la France, avaient vu en lui une solution pour les USA, alors qu’il y avait les éléments pour considérer que même sans l’influence de l’état profond qui pouvait tenter de faire avec lui ou Clinton, sa politique serait tout autant contestable.
    Un peu comme pour l’excuser, sur le site d’un magazine classé à droite voire à l’extrême droite de l’échiquier politique, avec une ligne éditoriale qui se veut libérale-conservatrice, un article évoque le fait que Obama et Clinton ont tenu en leur temps des déclarations laissant entendre qu’ils n’avaient rien contre une telle décision. Mais pourrait supposer que Obama l’avait fait pour l’électoralisme devant l’AIPAC, et ptêtre pareil pour dame Clinton, son mari ayant d’ailleurs aussi fait la promesse en 1992 sans la tenir. En fait, depuis le vote du Jerusalem Embassy Act en 1995, à l’initiative des républicains / la droite religieuse américaine, les présidents signaient une dérogation pour reporter son application, tous les six mois, afin d’éviter des troubles / donner une chance à une résolution pacifique du conflit (Jérusalem : qui sont les « chrétiens sionistes » derrière la décision de Trump : https://www.lexpress.fr/actualite/monde/amerique-nord/jerusalem-qui-sont-les-chretiens-sionistes-derriere-la-decision-de-trump_1966871.html ), et au-delà du discours, Obama avait signé comme ses prédécesseurs les dérogations, et pourrait penser que Clinton l’aurait fait aussi. Bon, elle aurait ptêtre fait aussi comme Trump, elle avait fait des déclaration pro Israël (Présidentielle américaine : Hillary Clinton et Donald Trump s’affrontent sur Israël : http://www.lemonde.fr/elections-americaines/article/2016/03/22/devant-les-juifs-americains-mme-clinton-et-m-trump-s-affrontent-sur-israel_4887372_829254.html ) et il est considéré qu’il y avait de ces influences dans ceux qui ont financé sa campagne, mais de quoi en douter. Dans un article de septembre 2016, sur un journal pro Israël, il est question du fait que bien qu’elle laissait entendre qu’elle était plus pro Israël que Trump (lui reprochant une plus ou moins neutralité dans le discours), il y avait de fortes chance qu’elle ne fasse pas / moins les intérêts d’Israël (ils reprochent quelque part d’avoir tenté de faire s’accorder avec les Palestiniens, quand elle était secrétaire d’État, d’avoir était l’architecte pour Obama d’une des politiques les plus anti Israël : http://www.israelnationalnews.com/Articles/Article.aspx/19543 )

    Bref, Clinton aurait sûrement eu une politique – géopolitique contestable, mais probablement pas pour ça, et toujours est-il que ceci dit, je pense que des pro Palestiniens peuvent faire le même genre d’erreurs en considérant que la solution serait la fin d’Israël avec un seul état qui serait donc Palestinien, sans prendre en compte les effets des rouages éco-politiques. Ne serait-ce que parce que pour que ça advienne il y a tout un chemin, et parce qu’ensuite cela résout pas nécessairement les problèmes des populations (je ne me souviens plus de tous les arguments de Francis Cousin, mais autant je trouve contestable sa façon de considérer les migrants, autant j’ai trouvé plutôt convaincant ses exemples sur les pays « libérés » – tel que le Vietnam – où la libération résout pas en soi les problèmes auxquels peuvent faire face les populations ; ce qui veut pas dire qu’il y a pas intérêt à se battre pour la fin du blocus de Gaza et pour la Palestine, qu’il y ait accord de paix avec les Israéliens, mais que c’est pas forcément une fin en soi dans le tout).

    Après, dans tous les cas, cela reste théorique, et le mieux serait certainement de ne pas attendre pour voir. Des articles évoquent réunion d’urgence du Conseil de sécurité de l’ONU, je sais pas si l’ONU pourra être efficace. Et avec ce que les USA craignent de l’Iran et de la Corée du nord (et de leurs alliés), du moins des lobbies dont du complexe militaro-industriel, si la population américaine laisse faire, peut craindre des réactions en chaîne.

    Et euh, sinon, autre essai de scribouillage avec des bouts de titres des chansons interprétées par Johnny Hallyday ( https://fr.wikipedia.org/wiki/Liste_des_chansons_interprétées_par_Johnny_Hallyday ) :

    Ô Palestine

    Palestine, tu devrais avoir le droit de vivre en la paix,
    Ton nom ne sera certainement jamais oublié
    Dans l’idée que tu n’es pas étrangère à Jérusalem,
    Et si Trump a fait vaciller des raisons d’espérer
    Que la terre promise appartienne aussi à toi,
    Qu’Israéliens et Palestiniens apprennent un « que je t’aime »,
    Apprennent à vivre ensemble pour exister
    Dans un monde sans finir les bras en croix,
    Il est l’heure pour nos voix de révoltés
    De se faire comme une douce violence,
    Que tu puisses saisir la chance
    De ne pas terminer en guerre sous les chevaux d’acier,
    Et si pour toi je ne suis pas un héros tel qu’il en faudrait des tas
    A ce que l’on se perde dans le nombre,
    Pour que les gars de leur bande revoient leur loi,
    Qui sait ? Je te souhaite qu’après avoir crié à la nuit, dans la pénombre,
    Qu’une journée, ta lumière fasse chavirer les foules,
    A se dire et maintenant, à partir de maintenant,
    Tu es gravée dans la vie, qu’importent les houles,
    Reconnue même par le pays – et ses alliés – du « Hello US USA »,
    La ville trois fois sainte avec toi, sang pour sang,
    Et l’état d’esprit peut-être bien au wap dou wap.


Pour participer, vous devez vous connecter, au préalable vous enregistrer puis vous abonner si vous n'avez pas de compte. Les explications sont données sur la page de présentation que nous vous invitons à consulter. Au plaisir !

CONNEXION        S'ABONNER