Une ambassade pour le Mossad 6


FavoriteLoadingAjouter aux favoris

WASHINGTON RIYAD TEL-AVIV...

Le bon, la brute et le truand...

Le bon évangéliste, la brute wahhabite et le truand sioniste...

Ils ont le même dessein : faire toujours comme si ils n'y étaient pour rien.

Trois pays aux traditions lucratives qui s'enrichissent, entre autres, sur le dos des pèlerins ou des pantins.

Leur mensonge est parole d'évangile alors qu'ils ne font que travestir, le Coran ou les Saintes Écritures.

Pour ne pas construire leur château sur du sable, ils ont délaissé le diable et encensé un faux dieu... l'argent, comme seul et unique garant de la prospérité des nations... ce n'est pas le veau d'or mais les vaches à lait qui leur fournissent leur blé.

 

WASHINGTON, RIYAD et TEL-AVIV n'ont jamais cessé de canoniser l'état des faits et de l'opposer à l'état de droit... et avec les temps et les contre temps, ils ont fini par dévoiler leur vérité révélée, vérité selon laquelle, ils œuvrent en secret, pour leur bonheur et au détriment de celui de l'humanité.

 

Le Moyen-Orient est leur terre de prédilection, car ils estiment à juste titre qu'il n'y a point de géographie sans histoire et point d'histoire sans la version tronquée de ceux qui détiennent le pouvoir.

Celui de la traite des noirs, celui de l'or noir et celui du marché noir.

Trois capitales qui reproduisent tous les jours le même récital !

Celui du nouvel ordre mondial ou de la refonte du droit international.

 

Toutes nos divisions leur profitent :

La guerre ouverte entre sunnites et chiites, le monde arabe qui s'effrite, l'Europe qui périclite... les pays pauvres qui les sollicitent. Ils sont à l'origine de la plupart des faillites.

C'est le triangle des Bermudes, on s'y perd, on ne s'y retrouve plus.

Gouffre incontournable pour toutes les bourses.

Pour tout changement de structure, on a besoin de leur aval, de leur approbation, de leur bénédiction. Rien ne se fait dans le monde, rien ne se défait, tout se transforme sous leur dictée ou leurs coups montés.

Et voici, voilà leur dernier article de foi : offrir sur un plateau et en lettres capitales : Jérusalem aux israéliens... pour leurs bons et loyaux offices.

Et mettre définitivement une croix sur toute résolution équitable du conflit israélo-palestinien.

Bingo ! On se partage le magot.

Le bon et la brute font la plus belle part au truand qui ne réclamait pas d'obole, mais juste un saint bol pour rentrer dans l'histoire ou ne plus en sortir.

Parce que tout compte fait, les trois compères veulent la même chose au fond :

Dominer les autres et pour ce faire, subordonner tous les intermédiaires parce qu'ils savent que l'enfer est pavé des plus belles intentions et qu'il n'y a point de paradis sur terre...

Mais trois royaumes totalitaires Wall Street, Ryad et Jérusalem.

Ce que double you a rêvé de faire, me too Trump va le parfaire...

Cette nuit à 23h32 heure française... et il vous mentira s'il dit le contraire !

 

 

Share Button


6 commentaires sur “Une ambassade pour le Mossad

  • avatar
    jacou

    Encore une grande pertinence de personne qui vise et cible : la rencontre au fond du gouffre de trois représentants de l’intelligence au point zéro des adorateurs de la quincaillerie d’or, ces trois spécimen d’une espèce en voie de disparition prochaine sont d’autant plus dangereux qu’ils sont capable du pire pour assurer leur survie .

  • avatar
    Pascal

    Une perle sur le trio et rapport à l’ambassade.

    Je viens de voir que l’annonce a été faite, qu’il a plus ou moins été vague sur formulation, n’écartant pas l’idée que Jérusalem = capitale pour deux Etats, mais le saint bol satisfait le camp Israélien et à fait s’exprimer les désaccords.
    Sur live textuel : http://www.lemonde.fr/donald-trump/live/2017/12/06/suivez-en-direct-le-discours-de-donald-trump-sur-le-statut-de-jerusalem_5225771_4853715.html

    il est question des réactions, que le Conseil de sécurité de l’ONU devrait être saisi, et ptêtre que ça va obliger des lignes à bouger, faire que les défenseurs de la Palestine se mettent en action et donner encore une chance à une résolution équitable du conflit israélo-palestinien, pourrait imaginer reconnaissance double nationalité à Jérusalem avec déménagement ambassade pour la Palestine, mais Israël s’y opposera sûrement et puis il est aussi question que certains pays comme l’Égypte qui s’était investie dans le processus de paix, passées les protestations d’usage, devrait ne pas faire plus, du fait de leur alliance récente avec Washington. Bon, ils ont quand même fait parti de ceux qui ont demandé réunion de l’ONU, donc à voir ce qu’ils peuvent y faire, l’analyste-correspondant se trompe ptêtre, mais bon.

    Et euh, j’ai hésité, je viens de voir que la nouvelle de la mort de Johnny est relayée par des articles qui vantent le fait qu’il a failli venir en Israël en soutien au moment de la guerre des six jours en juin 1967, du fait qu’il était proche de la famille de Jean Pierre-Bloch, et qu’il y a donné un concert après, mais me semble qu’il a pas pris position politique ensuite, donc euh,
    bref, ptit texte que je viens de scribouiller en utilisant des bouts de titres de chansons qu’il a interprétées : https://fr.wikipedia.org/wiki/Liste_des_chansons_interprétées_par_Johnny_Hallyday

    Sa raison d’être

    On a tous quelque chose de Jérusalem,
    l’envie d’allumer le feu,
    pour les joies et pour les peines,
    la religion dans un regard que l’on aime,
    que le jour J, l’heure H, aux cieux,
    la paix entre deux états, l’âme sereine
    contemple l’ambassade des hommes à plein cœur,
    Israéliens et Palestiniens en esprit de clémence,
    se disant qu’ils en ont de la chance,
    et : « je bois à ta santé, sang pour sang,
    notre histoire en état de grâce,
    que de loin en loin nous soyons chevaliers du ciel »,
    mais Trump n’a laissé le temps,
    et le monde, bien trop timide ?, doit faire face,
    oh folie d’humanité, impossible duel,
    il annonce son « tu m’plais » à Israël,
    offre comme un bol d’or, saint bol
    reconnaissant Jérusalem telle elle,
    leur pouvoir dessus, pour leur danse,
    à eux le bon temps du rock and roll,
    renforçant pour les Palestiniens l’impression de la solitude,
    restant à élever les voix de révoltés,
    et de leurs partisans à prier en amis de la liberté,
    au jour le jour, qu’un jour ou l’autre soit prélude
    à ce qu’ils trouvent que ce monde est merveilleux,
    un état avec aussi du Jérusalem dans leurs yeux.

  • avatar
    Revolta

    Contre-point

    Je ne vois pas ce que les Chrétiens ont à voir là-dedans, à part de se faire piquer eux aussi leur Royaume sur Terre . Mais ce n’est pas fait. Et ça ne se fera pas sans doute. Parmi mes ancêtres il y a un « roi de Jérusalem » et autre lieux, car en général à ce stade on avait plusieurs terres ; je ne sais plus trop son prénom, il faudrait que je fouille le foutoir de mon secrétaire, peut-être Jean ou Eude, je ne sais plus. Alors pourquoi est-ce que je ne réclame pas à mon tour ce qui nous fit grand il y a bien des siècles… Mais mêmes les croisades c’était encore ou déjà une histoire de gros sous. Pas pour le lambda, mais pour les moines et autres représentants de notre tendance à mettre Dieu dans notre poche, celle du porte-feuille en haut à droite. On peut toujours s’arracher les vieilles pierres, Dieu ne bâtira pas son église sur tout ce sang versé. S’il n’y avait Jérusalem, il y aurait autre chose. Tiens, même la Mecque est ouverte aux touristes depuis peu, ils ont le droit d’aller tourner manège. Pour avoir été à Jérusalem je puis dire qu’il s’y passe bien quelque chose, c’est même impressionnant. Mais mon sentiment est que ce sont les hommes qui ont impressionné le lieu, plus que « Dieu ». Ces jours-ci il y avait des documentaires sur le IIIème Reich. A chaque fois que je vois ces foules, ces petits points sur des « i » agités, et c’est valable aussi pour les foires du foot ou de Jonnhy, je vois un tas de fourmis, et la question est : quel est le lien ??? Que sont ces milliards de « personnalités » qui se pensent en moi je, que sont-ils par rapport à l’Esprit, aux myriades d’étoiles, aux grains de sables du désert, il n’y a qu’une réponse : ils sont ce qu’ils croient qu’ils sont. Chacun devrait avoir pendu au mur une photo de ces têtes d’épingle qui se prennent au sérieux. Nous pourrions bien être d’une toute autre échelle, ça reviendrait au même. des atomes, des galaxies, un système, une molécule perdue dans l’ensemble, qui a perdu son ensemble, son « sur-ensemble » qu’il nomme Dieu. Les siècles passeront encore, et dans les livres d’Histoire on parlera de la Jérusalem céleste en marchant sur ses ruines, et l’on croira encore que Dieu y a habité au milieu des marchands. Bon, je me suis levée à 2h, car travailler dans le froid fait dîner à l’heure des paysans et dormir à 20h… donc il fait nuit, la France pleure Jonhy plus que d’Ormesson, c’est tout de même révélateur… de ce que les classes sociales existeront toujours…. Et ça empire avec les mal dégrossis qui arrivent par vague et font chûter le niveau de l’ensemble. Quelle merde tout de même cette démocratie, la batarde de la révolution dite française, cette assassine;.. On a aperçu vaguement la maison de Marne la Coquette. J’ai vu l’angle, la maison de l’angle, c’est là qu’habitait Jean Marais, et juste au carrefour si on prend le chemin qui monte dans le bois de Fosse-Repose, (car les cerfs s’y croyaient en sécurité, mais non, les pauvres…) c’est la maison de Maurice Chevalier. C’était mon coin, tout près de Sèvres, on traverse Ville d’Avray et nous y voilà. C’était un autre temps où le temps ignorait ce qui n’en était pas, de lui-même. Où la démocratie n’avait pas encore achevé son oeuvre de planification, d’aplatissement dirions-nous, où tout se vaut, tous se valent, surtout les culculs les creux-creux, les qui ont besoin de verser des larmes ensemble pour se sentir exister. Dieu s’appelle Jonnhy ce coup là. Oui, les myriades passeront, aveugles et sourdes à leur raison d’être. Si Dieu existe, il va nous refaire le coup du déluge, après la pluie le soleil nucléaire, ça vient à pas de loup…

    de gauche à droite : nazes, corée du nord, obhama, catalogne. Il y a les foules disciplinées chez les fachos, et les foules livrées à elles-même. On voit ici que les électrons organisés en système on une puissance que les électrons vadrouilleurs n’ont pas. Pour voir une image sur votre télé, il faut une impulsion qui couche tous les électrons dans le même sens. C’est tout l’art du quantique. En Occident nous sommes aujourd’hui hors système apparent, alors je pense que la pensée unique, la bien pensance, remplace ce manque d’ordre. C’est un ordre peut-être pire, car on s’y plie de soi-même pour garder cette apparente liberté. L’ordre vient de l’intérieur, on s’ébat en tous sens, mais on se convainc et on convainc son voisin qu’on pense bien, on est irréprochable, on est anti-raciste, humaniste, démocrate et aurtres balivernes, on paie le prix d’une liberté dont on ne fait pas grand-chose finalement, c’est la roue libre, mais avec la porte ouverte aux conséquences de cette bien pensance. Dans un système ordonné au contraire il ne reste que la liberté intérieure de penser différement. Je me sens bien plus opprimée par la bien-pensance et ses conséquences effroyables de destruction de notre pays que par un ordre qui y mettrait bon ordre. Le sujet est vaste et je ne suis pas philosophe. Mais j’aimerais assez que Personne traite le sujet de l’ordre apparent et de la Liberté. et à contrario de la Liberté apparente et de l’ordre intérieur qui se plie à la voix dominante

  • avatar
    Tony

    Les puissances dominatrices et spectatrices aliénés au pouvoir de l ‘argent règne et feignes sur des mirador par la grâce de leurs agents dans la texture idéologique

    https://www.youtube.com/watch?v=u2_9WRyCsms

    la liberté n est pas pour les peuples , esclaves ils sont esclavagisez ils promettent de par nouvel ordre , ils ensorcelles

    https://www.youtube.com/watch?v=JlTT0HsVx_U

    des charognards créant des bagnards

    https://www.youtube.com/watch?v=40LX2Do7i_8

    salutation fraternel et paix aux âmes …….

  • avatar
    jacou

    Les lieux ceints

    Peut-être qu’en cet endroit aura lieu la résolution brutale du « noeud de sac » d’embrouille dû à deux millénaires des croyances fragmentées de ce qui est par essence unité . Toutes les religions et les croyances se réclamant d’un Dieu unique ont réussi le tour de passe passe de Lui donner conférer des attributs particuliers, Lui qui n’en a pas puisqu’Il les a tous Cela tient au fait qu’il a été personnifié en Lui donnant des noms différents Lui qui n’en a aucun . Dieu est devenu Personnel alors qu’Il ne peut-être qu’Impersonnel sans aucune préférence particulière Sa nature est l’Être qui se manifeste éternellement par le déploiement et la plénitude de l’Amour . Ce qui dans le plan de l’esprit est aisé parce que tout est hyper fluide le devient de moins en moins au fur et à mesure de la densification apparente ( 99,9999 % de vide ) surtout quand se manifeste l’individuation humaine et son pompom : l’ego qui se décline de la personne à la nation en passant par l’identification aux croyances particulières .
    Dieu ne se révèle ni dans le mental ni dans les émotions , bien que cela en soit une expression voilée mais dans le coeur et la supraconsceince .

    De Wiki. :
    « Dans l’avant-propos du Dictionnaire des faits religieux Régine Azria rappelle que « Dès leur origine, les sciences sociales des religions ont placé la question de la « définition » de leur objet au centre de leur préoccupation. Cet impératif de définition est en effet le premier pas de toute démarche scientifique, le préalable à toute possibilité d’approche critique. » Elle reconnait la difficulté d’établir une définition consensuelle de la religion, tout en considérant que « dans les sciences des religions, il y a place et matière à définitions multiples, donnant à voir emboîtement et complémentarités » et que « c’est la diversité même des points de vue que ces débats mettent en présence et confrontent, qui permet d’éclairer la complexité de cet objet « indéfinissable ». » Le phénomène religieux est envisagé comme en miettes, fragmenté, polymorphe, comme une « réalité culturelle protéiforme», un phénomène kaléidoscopique, aux multiples manifestations ou facettes, etc. La suggestion reste qu’il y aurait à découvrir une sorte d’unité dans la diversité ou un principe général dont procède la diversité.
    Ces problèmes de définition ont conduit assez tôt des chercheurs à exclure la possibilité de définir la religion comme une « essence universelle » tout en affirmant la nécessité de se fonder sur des choses observables. Marcel Mauss déclarait ainsi en 1904 : « Il n’y a pas en fait une chose, une essence, appelée Religion ; il n’y a que des phénomènes religieux, plus ou moins agrégés en des systèmes qu’on appelle religions et qui ont une existence historique définie, dans des groupes d’hommes et en des temps déterminés. » L’affirmation selon laquelle il n’y a pas d’essence de la religion est devenue un lieu commun des discours sur la religion au xxe siècle. Cependant, exclure qu’il y ait une essence de la religion au moment même où l’on affirme s’intéresser aux religions en leur existence historique ne règle pas le problème de la définition de la religion : pour savoir ce qu’il faut prendre pour objet d’observation, il faut avoir recours à une définition de la religion. Pour Jean Grondin la question de la définition de la religion reste celle de son essence nonobstant les préventions ou les incompréhensions dont ce mot peut être l’objet : « l’air du temps, nominaliste, répugne à tout discours portant sur l’essence des choses, comme s’il s’agissait d’un gros mot. On associe alors, de manière caricaturale, l’essence à une idée un peu platonicienne, intemporelle et d’une constance absolue. […] la question de l’essence de la religion, loin de chercher une idée a priori, veut répondre à une question plus élémentaire : de quoi parle-t-on quand il est question de religion ? »


Pour participer, vous devez vous connecter, au préalable vous enregistrer puis vous abonner si vous n'avez pas de compte. Les explications sont données sur la page de présentation que nous vous invitons à consulter. Au plaisir !

CONNEXION        S'ABONNER