PAUSE SUR IMAGE 3


FavoriteLoadingAjouter aux favoris

Qu'est-ce que tu vois ?

Un être ? Un paraître ?

Peut-être bien, ni l'un, ni l'autre

Tout au plus, un reflet

Tu ne vois tout compte fait que ce que tu as envie de voir

Rien de plus, rien de moins que ton propre reflet

Tu l'appelles comment déjà ?

Un miroir, une mémoire

Elle te captive, elle te capture

Tu en es prisonnier... n'est-ce pas ?

C'est ta cage, cette pause sur image

Parce que tu ne vois les choses qu'à travers un prisme

Le prisme de ton égo.

C'est un spectre lumineux qui traverse ta prison de verre...

C'est lui et non le ciel qui t'éclaire

C'est pour ça que tu ne vois que ce que tu espères.

Share Button


3 commentaires sur “PAUSE SUR IMAGE

  • avatar
    Pascal

    Très joli billet vidéo sur le mécanisme de l’ego, interprétation de l’ « image » que nous pouvons percevoir des autres, du monde, de soi.

    Pour divers trucs, j’ai tendance à tenter de penser à diverses interprétations possibles, mais au bout du compte, comme il est difficile de ne pas adhérer à une version et de rester dans le doute, ptêtre tendance à retenir ce qui arrange l’ego / fait le moins de mal / le moins de peine. Quoique pas toujours, ptêtre plus tendance à rester dans ce qui me fait douter. Et après, même quand on connaît le mécanisme, difficile de s’empêcher consciemment ou inconsciemment de jouer sur les diverses possibilités de lecture quand il s’agit d’écrire une version d’une histoire, de créer / imaginer des créations, sans compter celles que les autres peuvent se faire quand ils lisent / regardent et auxquelles on ne pense pas forcément, l’intégrant par rapport au prisme de leur histoire, leur chemin de vie. Un peu de la même façon que d’aucuns considèrent que les lecteurs s’approprient les romans quand ils les lisent, leur donnant une nouvelle vie.

    Proche de ça, ou ptêtre plutôt une déclinaison, dans le mécanisme de l’ego, y a sûrement le phénomène de la dissonance cognitive. Dans L’homme qui sauva le monde et autres sources d’étonnement, il y a une partie sur les 10 façons dont notre « esprit » peut nous manipuler et nous faire nous tromper, et dans ces 10, c’est lui qui s’en rapproche le plus, me semble, quoi qu’il y a aussi l’effet placebo (prophétie auto-réalisatrice) et effet Forer (effet Barnum / effet de validation subjective), mais quelque part lié au même rouage, un biais cognitif. Le genre de trucs qui fait que quand on adhère à une thèse, qu’on a une « idée arrêtée », d’autant avec les pléthores d’avis publiés sur le net, on pourra toujours sélectionner ce qui nous réconforte dans notre vision du monde même après une lecture contradictoire étayée.

    Ce qui veut pas dire qu’on se trompe toujours dans les interprétations, considérations, mais que ça reste délicat de considérer que c’est à 100 % la « vérité », qu’on peut toujours en apprendre sur soi, sur l’autre, les autres, le fonctionnement du monde.

    Me fait un peu penser à ce texte : Le bord de la solitude : http://cm.revues.org/462

    Extrait : « Rencontrer les autres, c’est se tenir, ici, où ils sont, mais aussi voir comme eux se qui nous entoure tous, la ligne éperdue, de perspective et de fuite, qui nous fascine au bord de la mer, parce que nous sentons tous, sans la moindre phrase, qu’elle trace d’un trait la ligne de flottaison de notre existence, en tirant un trait entre les infinis comme entre autant de néants. Parce que nous sentons tous que nul ne peut exister en dehors que de sa si mince épaisseur. Partager l’humanité, c’est partager l’horizon, parce que cela revient à accepter que l’infini, comme la mort, soit au bord, soit le bord de chaque choses. »

    Oh ! Ciel !!
    Pardon!!!

     

  • avatar
    jacou

    Belle réalisation de la vision subjective de l’ego .

    « Portrait-robot » des sans-ego

    « Tout d’abord, il est clair qu’ils ont gardé leur individualité et sont loin d’être standardisés, encore moins des robots ! Leur caractère et leur tournure d’esprit demeurent, même s’ils ont évolué. Certains sont fougueux (et le demeurent), d’autres calmes et paisibles, d’autres très actifs, d’autres absolument inactifs…
    http://du-tout-et-du-rien.blogspot.com/2012/02/portrait-robot-des-sans-ego.html

  • avatar
    Tony

    On voit , une silhouette , habillé en rouge on direz lol , avec un vase a coter , sa y ressemble
    oui on construit sont univers de ceux qu on veut croire , voir , en grande partie
    on a retrouver l autre partie lol
    La moitié de la matière manquante de l’univers… vient d’être retrouvée !

    https://dailygeekshow.com/matiere-univers-baryons/?utm_source=newsletter&utm_medium=e-mail&utm_campaign=Newsletter_Journaliere_2017-10-12

    mais il en manque encore …..
    notre science , éducation , instruction , expérience , dans des émotions dans le creuser des sentiments construit notre présent , parfois on veut voir notre futur , quand il déplaisant surtout
    mais l humain est un tricheur , un voyageur , brigandeur de grand et ptit chemins
    l histoire nous est conter , dans un espace repartie ou tout compte

    https://www.youtube.com/watch?v=Z0W6J4S4CJE

    a propos , les animaux on t il un égo , aussi démesuré , sont il calculateur , on t il un coeur plus gros que certain pois , chiche

    https://www.facebook.com/qasswhekmwebar/videos/888979494588631/?hc_ref=ARQZhqkSXkJpOBaVXjtJHbCaEC3Pple2BYTQpCBob3dON6PDhvb08RSStkSJ7C2QfJI&pnref=story

    rupture du prisme sa me fait penser aux hommes bioyonique , ou aux femmes , certain »es » on ouvert le parachute et se sont envolé »es » lol
    dans l univers on y voit l effet Electrique autour de matière obscure , on sent et ressent une force tel une lumière qui appel , plein phare , on aimerez y voir mais cela semble si inconvenue , que la peur de s asseoir a coter d une étoile
    alors on les dessine sous nos sol , dans nos films et parfois long marche dessus
    dans la fraîcheur de vivre , faire gaffe a sont légo apres il s arrête plus il crée des château et distribue des cartes , c est tout un montage , mécanique
    prison en vers et contre tous , même en soie reste que relié a c est émotions du cœur il libère de sacré énergies
    j adores ses mondes quand le soleil se lève la lune reste visible , cacher que par voile et des ombres
    voila pourquoi il faut le protéger , ainsi que les vies qui y sévit
    c est un vieux roman une vielle histoire , en couleur et en noir et blanc
    fraternel salutation


Pour participer, vous devez vous connecter, au préalable vous enregistrer puis vous abonner si vous n'avez pas de compte. Les explications sont données sur la page de présentation que nous vous invitons à consulter. Au plaisir !

CONNEXION        S'ABONNER