J’entends les Catalans 2


FavoriteLoadingAjouter aux favoris

La mondialisation n'est pas la réalisation mais la déréalisation du monde.

Un monde qui marchande pour faire de nous des clients du même monde...

C'est une réalité économique qui se traduit sur le plan politique par la volonté de faire de nous des citoyens du monde...

Heureux ceux qui sont les plus nombreux !

C'est plus rentable donc c'est plus jouable... disent les cyniques.

Une marche, une démarche et un marché unique... c'est catastrophique.

L'univers n'est pas uni mais divers.

Il ne peut être couvert mais ouvert, découvert...

Les marchands du temple l'avaient déjà deviné : le temple est un marché qui rend sacré ce qu'il professe et secret ce qu'il confesse...

Qui est encore dupe de ce jeu de dupes ?

Tous reliés au tout... la planète, toute la planète n'est plus qu'une application sur Internet pour faire de tout lien un bien, de tout artifice un service, de tout être, un paraître.

Plus d'action isolée que des interactions... plus de repli sur soi, que des connexions... il suffit de se brancher, de capter l'onde pour que la lumière soit... pour être éclairé, situé, informé... pour comprendre et être compris... pris, repris par le flux et le reflux des signes.

Plus qu'un canal, c'est global... mondial... génial : dira le malin génie.

Certains ont du mal à s'y retrouver... ils veulent rétablir les vieilles frontières, établir de nouvelles barrières... se raconter des histoires d'avant-hier où il était encore permis d'exclure les tiers...

Ils sont antimondialistes, altermondialistes, nationalistes qui désespèrent devant la perte des repères.

Ils se sont baptisés Patriotes pour se sentir un peu plus fiers de cette volonté de retour en arrière...

D'autres vont plus loin, dans leur quête d'enracinement : ce n'est pas la nation qu'il faut sauver pour sauver le monde, mais la région... ce qui fait la particularité des particuliers, la personnalité des personnes, la matrice ou la langue maternelle... le premier cri, le premier mot, le premier pas...

Les Catalans en veulent aux Castillans qui n'ont pas compris cet élan. Les Wallons en veulent aux Flamands depuis bien longtemps... Et les Basques et les Corses et les Irlandais et les Écossais... en ont tous assez d'être masqués, assimilés ou assistés et surtout dénaturés ! Ils voudraient tous que l'Europe vole à leur secours, en feignant d'ignorer que c'est l'Europe qui a fait d'eux une basse-cour. Ni l'Europe ni le monde ne leur feront jamais ce cadeau.

Le tour du monde n'a fait qu'attiser le désir de retour aux sources. Ce ne sont pas les amis qui manquent mais la famille... ce n'est pas la mère qui nous a élevé mais la mère qui nous a enfanté qui fait défaut. La mère pétrie et non la mère patrie.

J'entends les Catalans crier son nom : Maman ! Maman ! Pourquoi nous a-t-on séparés ?

 

Share Button


2 commentaires sur “J’entends les Catalans

  • avatar
    Pascal

    Une perle sur le référendum en Catalogne, volonté de sortir de l’Europe, recherche d’autonomie d’un pays, d’une région et difficultés du fait du tout.

    Me fait penser que la perte de souveraineté des pays et critiques / mécontentement de la politique menée (je viens de lire le témoignage d’une dame qui n’est pas tant pour des partis nationalistes-indépendantistes, pas pour celui de Carles Puigdemont qui a pas mal milité pour, mais qui s’est jointe au mouvement comme la majorité des Catalans, en raison de la gestion de l’affaire par le gouvernement de Madrid, d’autres évoquent radicalisations suite à ce qui s’était passé dimanche dernier) renforce des aspirations indépendantistes, mais que cela ne résout pas forcément le problème des gens dans les rapports de force vis à vis du capitalisme, du marché, de la mondialisation. Dans certains cas, si pas de projet éco-politique avec qui soit « efficace » contre, peut faire le jeu des mondialistes, des impérialistes.
    J’ai pas retrouvé la thèse qui l’étayait, mais l’idée est là, et en gros, la division peut permettre à de l’impérialisme capitalisme / intérêts d’autres pays de mieux régner suivant les circonstances, les possibilités d’influence. Bon, ce sera ptêtre pas le cas pour la Catalogne, mais au Moyen-Orient, certains considèrent qu’il y a eu des cas, et des cas pour lesquels cela pourrait être le cas / c’est en cours, par exemple avec les Kurdes : Kurdistan irakien : les enjeux d’un référendum : https://www.revue-ballast.fr/kurdistan-irakien-enjeux-dun-referendum/

    Aussi, je pense qu’une certaine autonomie / souveraineté, pour que cela se réalise dans le cadre de la mondialisation, tant que les populations sont pas prêtes à se fédérer, au changement de paradigme (un altermondialisme qui ne ferait pas disparaître les repères, iraient avec ; telle que réalisation / extension / déclinaison de : Conquérir la souveraineté populaire, sur la valeur et sur la monnaie : http://www.dailymotion.com/video/x27bph2_bernard-friot-et-frederic-lordon-chez-tropiques_news), c’est surtout une histoire personnelle / de famille / de groupes – communautés. En mettant de côté l’importance de l’abstention pour le référendum, il y a des interrogations sur les aspirations politiques, sur ce qui en sera fait. De ce que j’ai retenu, l’Espagne a une riche histoire d’anarchisme mais aussi de conflits avec la volonté de partis de vouloir prendre le pouvoir (Vivre l’utopie : https://www.youtube.com/watch?v=-wLH8veaVrw ).

    Bella España

    Con ustedes, los anarquistas han visto crecer sus alas,
    entonces había guerra, entonces la era de Franco, entonces Europa,
    y pronto Tafta y compañía, bajo el impulso capitalista,
    y los que buscan su lugar, su hito, su chispa
    en el movimiento, con los que tratan de hacer la cuchara,
    incluso aspiran a destacarse del mundo y convertirse en activistas
    para decidir su política en la independencia del resto del país,
    a pesar de que muchos no saben demasiado cómo, pasado urnas tiempo,
    puedes-tú, pueden todavia conciliar contigo, usted escuchar a su turno,
    podáis-usted forjar acordes soberanos, una sinfonía,
    que nosotros podemos, yo le usted deseo, ciudadanos de un lugar, convertido, del horizonte hermoso para anclar,
    y perdóname mis faltas, aproximaciones, errores de traducción en el ímpetu trovador.

  • avatar
    jacou

     » Maman ! Maman ! Pourquoi nous a-t-on séparés ?  »

    Ce qui est en haut est comme ce qui est en bas , la dissociation de l’homme d’avec lui-même se manifeste forcément dans de multiples fractionnements : de la cellule familiale aux cités, aux régions, aux nations, aux continents , aux planètes ….

     » D’autres vont plus loin, dans leur quête d’enracinement »

    La solution est la, pas seulement planter sa racine dans un pré carré mais surtout s’enraciner dans sa nature essentielle qu’est l’immortalité de l’Être .


Pour participer, vous devez vous connecter, au préalable vous enregistrer puis vous abonner si vous n'avez pas de compte. Les explications sont données sur la page de présentation que nous vous invitons à consulter. Au plaisir !

CONNEXION        S'ABONNER