S1 : Nous sommes deux ennemies, je te l’accorde mais nous sommes deux sœurs aussi

 

S2 : Toi, tu crois que c’est le lion qui nous a divisé l’une avec l’autre.  Alors que moi, je reste persuadée que c’est le dragon des forces alliées.

 

S1 : non. Je crois que c’est la modernité qui nous oppose. Le progrès n’a rien permis d’essentiel… on va lui substituer le regret du ciel.

 

S2 : vous faites appel au dragon pour chasser le lion qui n’est autre que votre propre frère… y a pas plus délétère.

 

S1 : tu es naïve et réactive, petite sœur. Nous ne faisons rien d’autre qu’utiliser la force du dragon pour rompre le cou du dragon. On va retourner l’arme de la décadence contre les forces décadentes… incessamment sous peu.

 

S2 : qu’est-ce que tu racontes? Vous voulez terrasser la bête immonde en lui sacrifiant vos propres enfants ?

 

S1 : Tout à fait. Je me bats pour un islam conquérant qui mettra toute la terre à feu et à sang, s’il le faut, pour réaliser la volonté de Dieu sur terre.

 

S2 : quelle volonté ? La charia qui veut tout interdire, tout surveiller, tout punir ?

 

S1 : non. Dieu n’est pas méchant. Ce sont les hommes qui le sont. Et il est temps de leur apprendre à bien se conduire. Ça tient en deux mots : se contenter du nécessaire et se débarrasser de toutes les fioritures…. de toutes les garnitures.

 

S2 : livrer ses frères ? C’est ça la garniture?

 

S1 : Délivrer ses frères, voilà ce qui est nécessaire. Soit dit en passant : on ne sacrifie que les mécréants parce que les vrais croyants sont dans nos rangs.

 

S2 : les vrais croyants ne s’associeront jamais aux forces du mal…

 

S1 : c’est une étape, dans la reconquête du pouvoir. C’est le firmament à la jointure du ciel et de la terre. On passera par eux, avant de leur passer dessus…

 

S2 : l’empire de Dieu sur terre. D’autres l’ont rêvé et leur rêve s’est transformé en cauchemar.

 

S1 : les forces alliées croient nous utiliser pour tout compte fait vider nos puits et piller nos richesses… et nous allons leur exploser en pleine figure parce que nous ne sommes pas convertibles, ni corruptibles.

 

S2 : c’est votre confrérie qui a toujours mis à mal notre religion et donné du musulman la plus ignoble image… vous ne faites qu’édifier l’empire dont vous prétendez saper les fondements. Vous êtes complices de vos propres vampires.

 

S1 : je ne crois pas aux forces obscures… à leur hégémonie de pacotille… le veau d’or va bientôt rendre l’âme parce qu’il n’est plus en mesure de nourrir le monde qui le soutient. Et c’est là qu’on intervient avec quelques brins de lumière pour nourrir toute la terre.

 

S2 : c’est du néo-obscurantisme, vous allez mordre la poussière ici, comme vous l’avez mordu ailleurs… parce que la liberté a horreur de l’hégémonie et de la mégalomanie de tous les illuminés politiques ou religieux.

 

S1 : Je vais te faire un petit aveu : Bachar est un mécréant et ce sont les mécréants qui vont nous aider à le dégager. L’ennemi de mon ennemi ne sera jamais mon ami pour autant. C’est contre lui que je vais me retourner demain… nous serons alors plus nombreux et plus proches de Dieu.

 

S2 : l’Irak, la Libye, la Tunisie, l’Égypte ne t’ont pas suffi ?

 

S1 : oh que si! Ils sont ingouvernables et le seront jusqu’à ce qu’on fasse appel à un gouvernement supérieur. Celui qui applique la charia. À la lettre parce qu’on se méfie de plus en plus de l’esprit.

 

S2 : ce n’est pas ça l’Islam!

 

S1 : ce n’est pas encore ça… mais ça viendra… jusqu’ici… grâce à qui ? À l’Amérique et ses amis unis. Je leur souhaite donc la bienvenue … qu’est-c que vous attendez pour nous bombarder ?

Share Button