Je suis en retard, je le sais
Mais je l’ai fait exprès
Je n’en dirais pas plus
Comme vous dîtes si bien
Je n’ai pas besoin de me justifier
Vous savez quoi ?
Qu’est-ce que vous en savez ?
Vous n’en savez rien.
Même si je vous le dis, ça ne vous dira rien
Votre rayon c’est l’analyse
Pas la main mise
C’est vous qui voyez… peut-être !
Non, ce n’est pas la chose mais le regard qui compte
Non… ni le votre, ni celui des autres… mais mon propre regard.
Mon regard sur moi-même
Est-ce que je me vois vraiment ?
Non… pas vraiment.
Je vois ce que je veux.
Bla… bla… bla…
What is mind? No matter. What is matter? Never mind.
Ce n’est pas de l’introspection, c’est de la projection!
Je me projette ! Je me projette !
Je ne me réjouis pas en me regardant de l’extérieur
Désolée, mais c’est à l’intérieur que ça se passe
Ça vous rase peut-être… moi je me sens en phase !
C’est trop compliqué, ce que vous me suggérez
Être maitre de soi… qui c’est, celui-là ?
Je le suis… self control, self gouvernement…
Le self service quoi !
Mais avec une petite limite à la mauvaise foi :
Puisque qu’on ne choisit que dans ce qui existe déjà… oui…
Moi ça me coupe l’appétit… le prêt à emporter !
C’est comme le coït interruptus
Au moment de prendre votre pied, l’autre fait semblant de croire que vous l’avez déjà pris…
Dans ma bulle… je suis enfermée dans ma bulle ?
Non, ce n’est pas une tour d’ivoire
Puisqu’on n’y voit rien…
Mais une tour de cristal
Où l’on est le seul à ouvrir et fermer le bal
Oui, professeur, il suffit d’y plonger votre regard pour vous en apercevoir…
Tout est transparent mais rien ne transparaît.
Ce n’est pas marrant… c’est… enivrant…
Un son toujours décalé… Ça vous saoule, avouez-le.
Quand ce n’est pas vous qui donnez la leçon
Ego trip… C’est l’ego qui nous étripe… vous, moi…l’égo trip
Oui, je le ressens dans les tripes
Moi…moi…moi
Y a que ça… vous… vous… vous… n’existez pas.
Des larmes, de la sueur et du sang
Ce n’est rien
Si ce ne sont pas mes larmes, ma sueur et mon sang
Oui je peux vous jouer la comédie qui prétend le contraire
Mais tout nous indique le contraire du contraire…
La vie est une tragédie, mon cher confrère !

Share Button