ou

  le Secret, la Violence et la Mort

 

Diable-1.png

 

Il y a bien une religion universelle pour ceux qui dirigent le monde, une seule et unique en dehors de toutes autres, c’est la religion du Mal et le culte de Satan.

 

 

J’ai montré dans cet article comment la guerre de Libye était un effondrement moral pour l’occident. Cette guerre de Libye qui a déja fait 60 000 morts soit 1% de la population a frappé les peuples par son horreur, car jamais une guerre coloniale n’a ostensiblement présenté de raisons aussi crapuleuses.

La guerre de Syrie qui la suit mais sur une voie différente, par l’utilisation des pires terroristes takfiris montre que l’impérialisme n’hésite pas à se contredire en utilisant à son profit ce qu’il faisait mine de dénoncer par ailleurs  dans une incroyable tartuferie.

 

Ces guerres conduisent à une réflexion sur les hommes qui les ont fomentées, ordonnées et organisées.

Ordonner meurtres et masscres est une difficile transgression morale pour un humain ordinaire.

Seulement les hommes de Pouvoir qui ordonnent les massacres de masse ne sont pas des humains ordinaires.

 

Ils ont voués symboliquement leur âme au Mal.

La Maldonne par lejournaldepersonne

Une vision du Mal par Le Journal de Personne

 

 

Comment ?

Le système occidental des trois ordres; « Bellatores », le Pouvoir ; « Oratores » les Médias et « Laboratores », le Peuple travailleur, possède une morale publique fondée sur le Bien et une une anti-morale secrète objet de cet article.

 

La Morale commune du Bien est marquée par le respect.

A contrario l’anti-morale est un non respect.

Ce non respect devient un signe de non appartenance au commun et en corolaire d’appartenance à l’élite de Pouvoir.
En Occident, le respect des valeurs morales publiques et leur non-respect déterminent Le Bien et Le Mal en tant que valeurs mythiques absolues.

Le candidat à la classe du Pouvoir devra être initié au non respect de toutes valeurs morales valeurs du Bien. D’où l’importance, on le verra plus loin des sociétés secrètes, puis morbides, puis satanistes ou ce candidat au Pouvoir devra être successivement initié.

 

Le Bien, tel qu’il est conçu par le peuple travailleur (Laboratores) est structuré autour de valeurs de conservation du groupe et de sa pérennité. Ce sont des valeurs instinctives.

 

On peut en décrire quelques unes, d’une manière non exhaustive. Je laisse au lecteur le soin d’en trouver d’autres puisque chacun de nous en est investi.

On trouve au premier chef «le respect de la vie», valeur universelle du Bien.

Puis il y a également « l’assemblée », l’agora, l’église, le parlement le contarire du secret.

Vient ensuite le « bien public » qui doit s’élaborer en public.

La « justice », la « charité » chrétienne ou la « fraternité » républicaine, le « sacrifice » de soi pour le bien des autres – qu’il s’agisse du « Christ en croix » des chrétiens ou le « mourir pour la patrie » républicain.

Pour les Chrétiens, ces valeurs représentent Dieu et le Bien, et pour les Républicains la Nation et le Bien.

 

Le Mal, propre aux Pouvoirs, n’est pas structuré et ne comporte donc pas de valeurs puisqu’il s’agit là surtout de ne pas respecter.  

Le Pouvoir doit s’affirmer sans contrainte donc sans respect, toute morale est un frein au pouvoir. Le Mal n’existe qu’en opposition au Bien, le Mal n’est donc pas descriptible en tant que tel et n’est pas universel.

 

Le Pouvoir et le Mal ont besoin des clercs ou « Oratores » pour présenter ce Mal comme s’il était un Bien, à l’aide de la fameuse « Parole d’Evangile » détournée évidemment. Par exemple, les croisades qui n’étaient que des campagnes de vols de terres et de biens matériels, ont été présentées comme des combats contre des infidèles diaboliques.

Le Mal du Pouvoir, mais promu comme un Bien par les clercs, représente toujours l’autre, celui qui est différent et que l’on peut spolier sans crainte comme le Mal.

Il y a ici inversion des valeurs, cette inversion est caractéristique du satanisme.

 

Le Mal se cache toujours derrière le Bien. Selon la mythologie chrétienne, il est représenté par un ange, tout comme le bien, mais il s’agit en fait d’un ange déchu., Satan.

Dans la mythologie républicaine, c’est un traitre, comme celui qui dirige un pays cher à mon cœur.

 

On voit également que le Mal du Pouvoir est présenté tel un Bien par les clercs  qui sont aujourd’hui les « journalistes » avec les mensonges médiatiques. Mal qui finit, grâce à ce maquillage diabolique, par être respecté par le peuple,  le respect du Pouvoir, faisant partie de sa conception du Bien.

 

Si ce Pouvoir n’est plus respecté parce que les clercs n’arrivent plus à contenir la Vérité face aux abus et que le Mal se démasque derrière ce Pouvoir, alors l’édifice social peut s’effondrer.

Par exemple, les marques d’irrespects rendues au précédent président de la République comme au présent sont sans précédents. C’est un festival de caricatures et de noms d’oiseaux seulement comparable à ce qu’avait pu supporter le couple royal avant 1789.

 

310490_210589455666807_100001472622177_577350_4847378_a.jpg

 

chien_sarkozy_nobel_paix.jpg

 

hollande04.pngHollande-poire.jpg

 

 

 

La transgression, privilège du pouvoir et signe de non-appartenance.

Si la transgression de la morale publique est difficile et dangereuse pour l’ordre laborieux, il devient une nécessité pour l’ordre du pouvoir. En effet, on ne peut ordonner de bombarder des populations civiles et tuer des milliers de personnes sans transgresser les valeurs humaines du Bien.

 

Dès lors, l’apprentissage de la transgression devient une obligation pour l’élite.
Une anti-morale de pouvoir fondée sur le secret, la violence et la mort; c’est à dire l’incarnation du Mal.

 

DSK.png

Image symbolique

 

Image de DSK, supplétif du Grand Pouvoir ayant désobéi, déchu de ses privilèges habituels de transgression et exposé ostensiblement menotté (Il n’existe plus d’images montrant les menottes devant lui). Il retombe ainsi dans l’ordinaire «vulgum pecus» et sert d’exemple pour les autres. Le pouvoir vous conseille et autorise la transgression mais il vous impose de lui être entièrement soumis.

 

 

Le secret.

 

Si le Bien public, incarné par la République ne peut se concevoir que dans l’Agora, dans l’Assemblée, le Pouvoir d’une élite ne peut s’élaborer que dans le secret. Bien évidemment, le peuple respectueux ne doit pas avoir vent des horreurs prévues et commises par le Pouvoir.

 

Le secret est le premier élément mythique et initiatique du Pouvoir. Les candidats voulant passer d’un ordre à un autre se doivent d’une façon quasi instinctive de s’adonner au culte du secret.

 

Pour l’apprentissage du secret, la franc-maçonnerie est un passage fortement recommandé mais pas obligatoire.

 

Loin de moi l’intention de réaliser ici une étude sur les francs-maçonneries multiples et variées, ni même de procéder à leur critique. D’ailleurs l’obédience française du Grand Orient a joué un rôle positif dans l’implantation des idées républicaines en France, mais il s’agit d’un passé bien révolu. Les francs-maçonneries jouent aujourd’hui un autre rôle.


 

Structure-FM.png

L’ésotérisme initiation au secret même ridicule

 

Les obédiences connues en France du Grand Orient de France GOF et de la Grand Loge Nationale de France GLNF, ne sont pas destinées aux hommes de Pouvoir réel, mais aux apprentis, aux supplétifs, aux clercs candidats au passage d’un ordre à un autre.

Au cours d’un rituel burlesque, l’air grave et munis d’épées de plastique, les « initiés » tentent de s’introduire dans les allées du pouvoir véritable. Dans ces loges vont se former les « nomanklatura » politico-médiatiques, mais s’y côtoieront beaucoup de candidats et très peu d’élus. Cette école du secret n’est certes pas une étape obligée. Nul brevet n’y est délivré. Elle est seulement conseillée.

L’élite, c’est une toute autre chose. Le chemin pour y parvenir est long et difficile.

 

L’homme candidat à l’ordre du Pouvoir sera ensuite consacré par son passage dans des « Think Tank » ou des sociétés discrètes ou réellement secrètes où il sera mieux formaté encore et où son sentiment d’appartenir à une élite s’ancrera en lui.

Dès lors, il commencera à penser s’affranchir de l’ordre du peuple respectueux.

 

Il existe de nombreuses sociétés de ce type en France. Le club du Siècle rassemble l’élite industrielle, médiatique et politique nationale.

http://www.voltairenet.org/Emmanuel-Ratier-Le-Siecle-est-la

 

A une dimension largement supérieure, le groupe de Bilderberg filtre l’élite qui entre dans le sacro-saint domaine de la domination et du formatage anglo-saxon.

http://www.voltairenet.org/Ce-que-vous-ignorez-sur-le-Groupe

 

Beaucoup pensent faussement que le Pouvoir se fabrique dans ces clubs secrets. Il n’en est rien. Ces clubs ne représentent aucun pouvoir réel. Ils en sont le contraire. Ils ne produisent même pas d’idées. Au sein de ces clubs, l’élite qui s’est démarquée du peuple respectueux sera formatée afin de servir le pouvoir global réel ce que j’appelle Le Grand Pouvoir. Ce dernier est définitivement anglo-saxon. Sa tête pensante est à Londres et ses muscles à Washington.

 

 

 

La violence et la Mort.

 

 

satan.png

 

Symbole sataniste : l’étoile inversée montre l’inversion des valeurs le Mal présenté comme le Bien par les médias, le Mal inverse du Bien.

 

 

 

On ne peut organiser la pauvreté, la famine et ordonner la mort de millions d’êtres humains sans vouer son âme au Diable.

 

L’homme de Pouvoir, l’homme de Mort va ici basculer dans la logique mystique du Mal, la religion sataniste.

 

Il est aisé de comprendre qu’un être humain de Pouvoir normalement constitué, élevé par ses parents et par la société dans le culte naturel et instinctif du Bien,  rencontre à un moment donné de son ascension, une prise de conscience que ce qu’il accompli va l’encontre de ses valeurs profondes. S’il veut exercer un pouvoir qui implique contrainte, violence et mort, il doit s’initier à l’exercice du Mal.

 

philippine-rothschild.jpg

 

La baronne Philippine de Rotschild arborant un magnifique pendentif sataniste avec baphonet et croix inversée. Est-ce un hasard, un amusement ou autre chose?

 

main-satanique.jpg

 

Le signe de la main  « cornuto » le signe de Satan

 

 

 

 

 

 

314399_169825529775993_100002456405575_316756_1760546897_n.jpg

 

 

 

 

 

 

HClintonSatan.jpg

i-do-evil-cause-i-am-obama.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

DanQuayle_SigneSatanique.jpg

cornu_macdo.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Signes de raliement satanistes affichés en pulbic par différentes personalités

 

 

Les sociétés secrètes satanistes et la violence paroxystique.

A ce stade de ma description, je pénètre dans un domaine ultra secret dont pourtant quelques éléments de connaissance ont pu filtrer grâce à des indiscrétions et des enquêtes qui ont put être médiatisées par l’Internet.

On trouve une abondante littérature sur la toile annonçant d’ailleurs le commencement de la fin de ce système qui ne devait son efficacité qu’à son absolu secret. Pourtant, comme toujours, les clercs des médias s’évertuent à discréditer les révélations en usant du terme générique, maintenant un peu usé de «théorie de complot ». Mais la crédibilité de ces clercs est en chute libre et leur travail de gardien de l’ordre se délite.

 

Le monde va donc, petit à petit, prendre connaissance de l’indicible horreur des pratiques de ces sociétés satanistes. Il n’est plus question ici de pédophile, car il ne s’agit plus d’aimer des enfants mais de les massacrer de la façon la plus horrible possible.
Une gradation vers l’horreur, d’abord le culte de la Mort des élites.

Les élites adorent se constituer en sociétés secrètes leur permettant de prendre conscience de leur supériorité. Ces sociétés secrètes présentent des symboles morbides pour s’adonner à des rites morbides.


Quelques exemples:

 

La Skull and Bone de l’Université de Yale.

Au sein de la très élitiste et puritaine université de Yale aux USA sont co-optés chaque année quinze fils de très bonne famille. Ils forment une société secrète aux rituels morbides : les Skull and Bones (Crâne et os). Tout au long de leur vie, ils se soutiennent et s’entraident face aux velléités démocratiques d’une plèbe qu’ils abhorrent. Deux candidats de l’élection présidentielle US de 2004, George W. Bush et John Kerry, loin d’être des adversaires, s’y côtoyaient en secret depuis trente-six ans. .

Skull---Bone-copie-1.png

 

Les Skull & Bones illustrent comment, aux États-Unis, s’est perfectionné un système de reproduction des élites par le biais d’une sélection qui, contrairement au mythe du self-made man, ne doit rien au hasard ou aux qualités individuelles. En effet, comme le souligne Anthony Sutton, les membres les plus actifs de l’organisation viennent d’un « noyau d’environ 20 à 30 familles », attachées à la défense de leur héritage et de leur lignée. Il existe ainsi de nombreux mariages entre des représentants des familles membres des Skull & Bones, bien que seuls les étudiants mâles aient pu, jusqu’à une date récente, adhérer à l’organisation.

http://www.voltairenet.org/Skull-and-Bones-l-elite-de-l

 

http://fr.wikipedia.org/wiki/Skull_and_Bones
Le Bohemian Club ou Grove.

BC.png

http://fr.wikipedia.org/wiki/Bohemian_Club

 

 

Lors de l’été 2000, le journaliste Alex Jones a infiltré le Bohemian Grove et a filmé la cérémonie pour réaliser son documentaire Dark secrets inside Bohemian Grove2.

Le reportage montre que des cérémonies païennes d’inspiration druidique y ont lieu. La cérémonie du Cremation of care qui ouvre les deux semaines annuelles de séminaire au Bomemian Grove reprend des rites druidiques et babyloniens au bord d’un lac artificiel et au pied d’une statue de hibou en ciment de 12 mètres (le hibou est le symbole du club, que l’on retrouve sur son logo). Durant la cérémonie, des haut-parleurs sont posés à côté du hibou, donnant l’illusion qu’il parle, agissant ainsi en tant que maître de cérémonie. La voix enregistrée de l’ancien-journaliste Walter Cronkite, un membre du Bohemian Club, prête sa voix au hibou pendant la cérémonie. Les parties du manuscrit peuvent contenir des allusions aux prisonniers prétendus des druides représentant les tribus ennemies. À la fin de la cérémonie, une barque contenant un cercueil dérive jusqu’au pied du hibou. Le cercueil contient une effigie d’enfant, qui est alors brûlée sur un bûcher, ce qui fait penser au culte des démons Baal ou Moloch. L’incinération symbolise la disparition des soucis pour les membres du club3.

http://www.dailymotion.com/video/x9wvbq_david-gergen-question-genante-d-ale_news

 

Nous entrons ici de plein pied dans le satanisme avec simulacre ou non de sacrifice d’enfant.

 

 

 

Les Illuminatis

 

 

Illuminati-copie-1.png

 

Les Illuminatis sont une « élite dans l’élite ». C’est la plus ancienne et la plus secrète des organisations des « Maîtres du Monde », qui existe depuis 1776. La plupart de ces organisations ont un siège social et des membres dont on connaît l’identité. Mais les membres des Illuminatis ne sont pas connus de manière certaine, même si certains noms circulent avec insistance. Il s’agit de grandes familles capitalistes ou issues de la noblesse, comme par exemple les Rothschild, les Harriman, les Russel, les Dupont, les Windsor, ou les Rockefeller (notamment l’incontournable David Rockefeller, également co-fondateur du Groupe de Bilderberg et du CFR)

 

Lire la suite ici

http://www.syti.net/Organisations/Illuminati.html

 

 

On peut remarquer que ces sociétés secrètes, morbides ou satanistes reprennent des symboles maçonniques ce qui les font souvent confondre avec la franc-maçonnerie ordinaire. Il n’y a pas de liens entre eux si ce n’est que certains membres de ces sociétés secrètes ayant été franc-maçons ordinaires en ont importé leurs cérémonials et symboliques, comme la pyramide surmontée d’un œil.

 

C’est un symbole d’ordre social bien construit représentant le peuple respectueux, les briques dont le nombre se restreint vers le sommet et représentant une élite hiérarchisée, le tout sous le Pouvoir du Grand Maître ou Grand Architecte, c’est à dire du pouvoir de la suprême élite, méconnue à ce jour, (existe t-il?)

 

J’ai de nombreux amis franc-maçons ordinaires et ce sont des gens doux et charmants, sans compter Thierry Meyssan qui fut longtemps franc maçon.

 

Novus-Ordo-Seclorum.png

Cette image ainsi que la devise, « Novus Ordo Seclorum », Nouvel Ordre pour les Siècles serait le symbol des Illuminatis. Elle figure sur le billet de 1 Dollar US. Ce billet a été conçu sur ordre de Franklin Delano Roosvelt qui n’a jamais caché son appartenance à la franc-maçonnerie ordinaire. Etait-il également Illuminati?

 

 

 


Je marque bien ici une césure dans mon propos afin de faire bien attention de ne porter aucune accusation personnelle dans l’exposé suivant, ce qui pourrait m’occasionner de graves ennuis, comme à tous ceux qui ont trop cherché à en savoir plus sur le sujet comme Stan Maillaud et Marcel Vervloessem.

 


 

Les réseaux de l’horreur, les réseaux pedo-satanistes.

On parle de réseaux pédophiles improprement car il ne s’agit plus ici d’aimer des enfants mais de rituellement les massacrer. Il s’agit là de la transgression suprême à laquelle s’adonne certaines élites.

 

 

 

 

D’une part, le Grand Pouvoir leur permet cette transgression et protège ces pratiques et d’autre part elles permettent de « tenir » leurs auteurs.

Nous n’avons ici à notre disposition que des bribes d’information – le côté émergé d’un immense iceberg. Car malgré une secrétivité absolue, certains faits ont réussi à entrer dans la connaissance publique. Évidemment les clercs médiatiques sont rapidement entrés en action pour éteindre l’incendie et pour marquer du sceau de la « théorie du complot » comme à leur habitude ces informations. Toutefois, leur ordre en déliquescence prend l’eau de toute part.

 

 


A lire absolument pour comprendre

 

http://www.renovatiotv.com/categorie,reseaux-pedocriminels,4867470.html

 

http://marthetmarie.lifediscussion.net/t1711-disparitions-d-enfants-pedophilie-en-reseau-

satanisme

 

 

 

http://www.egaliteetreconciliation.fr/Marcel-Vervloesem-libre-mais-baillonne-6572.html#forum15094

 

 


 

Je le répète encore, ces réseaux ne permettent pas seulement aux hommes de pouvoir d’avoir des rapports sexuels avec des enfants mais de les massacrer rituellement de la manière la plus horrible possible.

Les enfants Julie et Melissa dont les cadavres ont été trouvé dans le jardin de Marc Dutroux ne sont pas mortes de faim conformément à ce qui fut rapporté dans les médias et au procès du couple Dutroux. Selon le témoignage d’un gendarme ayant participé à l’enquête avant l’éviction du juge qui avait permis de retrouver vivantes les dernières fillettes enlevées par Dutroux, le rapport d’autopsie des petites Julie et Mélissa évoque des os brisés systématiquement et une mort par empalement. Une vidéo prise au cours de cette cérémonie sataniste et que certains témoins ont pu visualiser montre en détail ce massacre à coup de barre de fer et ce sacrifice par empalement. Des ministres d’Etat sont également clairement identifiables.
Ci-joint, la déposition à la gendarmerie d’Albert Mahieu, ex-député Bruxellois, décédé d’un cancer au début de cette année.

www.scribd.com/doc/33950038/Danneels-OCR

 

 

 

Le Grand Pouvoir.

J’aimerais, comme tout un chacun, être en mesure de présenter un organigramme de la société secrète du Grand Pouvoir qui organiserait ces horreurs et vous donner le nom du grand maître, ou du président si il existe. Celle-ci est une société bien secrète et nul ne la connaît et ne peut connaître son organisation. Ceux qui pourraient la connaitre risqueraient leur vie et celle de leurs proches s’ils la dévoilait.

Y a t-il des Illuminatis ou sont-ce des Illuminati ? Je n’en sais rien seuls ceux qui en font partie le savent.

 

Selon moi et d’après ce que l’on peut déduire d’une manière logique, est que tout pouvoir dans l’histoire s’appuie sur une force militaire ou est une force militaire. Il n’y a pas d’exception car un pouvoir s’exerce toujours par la contrainte. La force militaire globale aujourd’hui est celle USA et siège au Pentagone à Washington. Selon moi, Le Grand Pouvoir est situé au sein du complexe militaro-industriel des USA. On me parle souvent du pouvoir financier de Londres, certes, il s’agit d’un pouvoir d’influence important, mais les banquiers ne possèdent ni tank ni avions et sont donc soumis au bon vouloir des militaires étasuniens. Il y a certes des personnages important au sein du Grand Pouvoir qui ne sont pas étasuniens comme la reine de Hollande ou celle d’Angleterre mais ils sont soumis au bon vouloir de l’armée US. Israël ne représente qu’un petit gendarme entièrement soumis aux USA. En Europe, le Grand Pouvoir est représenté par l’OTAN, c’est à dire les USA et l’ensemble de ses réseaux, qu’ils soient militaires, policiers ou d’influence.

 

 


 

Lire le livre de Daniel Ganser: Les Armées Secrètes de l’OTAN

 


 

On me parle d’idéologie biblique de l’ancien testament qui serait l’idéologie officielle d’un grand pouvoir judéo-anglo-saxon.

 

Je viens de montrer que la caractéristique du Grand Pouvoir est de n’avoir ni morale, ni religion et qu’il s’adonnait plutôt au satanisme qui est une anti-religion. Les hommes de ce Grand Pouvoir seraient pour beaucoup également des adeptes de Léo Strauss dont la philosophie politique est d’introduire et de conserver sur le monde le plus grand chaos. Le côté biblique de la Force, n’est qu’une façade pour abuser et faire marcher les petits soldats.

Le Grand Pouvoir se fout de la Bible comme de son premier coup tordu.

 

 

Conclusion.

En ce début du 21ème siècle, et suite à la tension médiatique provoquée par l’accumulation des mensonges proférés autour des attentats du 11 septembre 2001, la crédibilité de l’ordre des clercs est brisée. Et suite à la puissance informationnelle de l’Internet, nous pouvons avoir une idée du fonctionnement du monde, même si elle est reste incomplète. Au 20ème siècle, personne ne pouvait avoir la moindre conscience de ce fonctionnement.

 

Cette prise de conscience des peuples respectueux et leur vision effarée de l’effroyable réalité de ce que sont le Pouvoir et le Grand Pouvoir marquera, suite aux guerre de Libye et de Syrie, une fracture définitive. En effet le nombre de ceux qui ont abandonné la religion médiatique s’accroit et le phénomène ne peut être qu’exponentiel, chaque abandon en engendrant plusieurs. Ce qui est remarquable est l’aveu de chacun se réveillant d’un cauchemar et se posant la question : « comment ai-je pu croire l’incroyable ? »

 

Allez ! Dans dix ans, on se retrouvera dans un monde nouveau, débarrassé du Mal.

 

Share Button