Dictée… à vos plumes camarades !

« Je m’adresse à vous, à vous tous qui savez jusqu’où peut aller la solitude de l’homme, combien la tristesse d’être peut assombrir la vie et la palpitation de l’individu, et ébranler ce monde. Je m’adresse à vous, moins pour retrouver ce que je vis que pour unir nos solitudes. Frères en désespoir, en tristesse secrète et en larmes retenues, nous sommes tous unis par notre désir fou de fuir la vie, par notre angoisse de vivre et la timidité de notre folie. Nous avons perdu courage par trop de solitude et nous avons oublié de vivre à trop ressasser la vie. Tant de solitudes pour en arriver à la mort, et tant de désillusions, pour aboutir au renoncement ? »

Cioran. Le livre des leurres.

Share Button